d.caute

Enseignant, philosophie

Son blog
1 abonné Hantise
  • 8 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 7 contacts
Voir tous
  • Le dilemme de la France insoumise : Comment voter Macron sans paraître le soutenir ?

    Par
    Sans même parler de victoire, un bon score de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle aura pour effet de légitimer un peu plus les attitudes racistes et xénophobes. Pour commencer à se rassembler à gauche, il faut accepter de dire notre rejet du projet économique d’E. Macron, par d’autres formes d’expression que l’élection. La pétition a fait ses preuves.
  • La vigilance épuisée. Réponse à Diane Scott

    Par
    Une catharsis. Comment, des premières associations d’idées avec Clément Méric, Brahim Bouarram et d’autres violences d’extrême droite, la lecture de « Arraisonner le vote » m’a finalement libéré de ma hantise à l’égard du Front national. Le FN n'est-il pas déjà si présent ?
  • De Mélenchon à Le Pen : réponse à « A Duduche »

    Par
    Où l’on rappelle que, non, le FN n’a pas totalement changé ; que Marine Le Pen ne protègera ni les travailleurs, ni les plus démunis ; qu’une oligarchie nationale ne vaut pas mieux qu’une oligarchie mondialiste, et enfin, qu’avec Le Pen au pouvoir, la gauche n’a rien à gagner en tentant la voie de l’insurrection.
  • Macron vs. Le Pen : le front républicain est-il vraiment « tout pourri » ?

    Par
    Où la déclaration de Marine Le Pen sur le « vieux front républicain tout pourri » nous pousse à nous demander si cela n'aurait pas tout de même un sens, à gauche, de voter E. Macron le 7 mai ; on abordera la question des points de vue moral, politique et sociologique ; apparaîtra alors que, quoique l'on veuille, au second tour, on mesurera bien le rejet ou la banalisation du FN.
  • Quelques réflexions sur le « vote utile »

    Par
    Si la rhétorique du « vote utile » relève de la prise d’otage, on jugera néanmoins que de deux maux, il convient de choisir le moindre ; le pouvoir des sondages que certains déplorent, apparaîtra comme un signe de la nature sociale de l’être humain ; on examinera l’opportunité d’un vote utile de premier tour contre Fillon, pour conclure en prenant la mesure du danger d’une victoire de M. Le Pen.