Blog suivi par 31 abonnés

Le blog de Delahaye JP

  • Établissements scolaires: utilisez les fonds sociaux!

    Par | 3 commentaires | 16 recommandés
    Le budget consacré aux fonds sociaux des établissements, qui avait été porté à 59 millions d’euros par le précédent gouvernement et maintenu à ce niveau en 2018 et 2019, sera de 30,6 millions d’euros en 2020, soit une division par deux de ces crédits d’une année sur l’autre.
  • Etablissements scolaires : utilisez les fonds sociaux !

    Par
    Le budget consacré aux fonds sociaux des établissements, qui avait été porté à 59 millions d’euros par le précédent gouvernement et maintenu à ce niveau en 2018 et 2019, sera de 30,6 millions d’euros en 2020, soit une division par deux de ces crédits d’une année sur l’autre.
  • De l'internat d'excellence à l'excellence de tous les internats

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Intervention de Jean-Paul DELAHAYE, directeur général de l’enseignement scolaire devant les correspondants académiques et les chefs d’établissements des internats. Vendredi 30 août 2013 – Lycée d’Etat Jean-Zay Paris 16e
  • Ce que l’insuffisance de gratuité à l’école fait à la scolarité des élèves pauvres

    Par | 7 commentaires | 32 recommandés
    Quand la puissance publique ne remplit pas son obligation de gratuité, elle aggrave les problèmes des élèves pauvres.
  • Une réflexion sur les futurs établissements publics locaux des savoirs fondamentaux

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
    L’amendement inséré dans le projet de loi pour une « école de la confiance » pose une question importante pour l’avenir de la démocratisation de la réussite scolaire. S’agit-il de concevoir un cursus scolaire mieux articulé en faisant mieux travailler ensemble les écoles et les collèges dans une école du socle pour tous préparant, pour tous, des formations ultérieures d’égale dignité ?
  • Grande pauvreté et réussite scolaire: conclusion du rapport de mai 2015

    Par | 1 recommandé
    Tous les enfants des familles pauvres ne sont pas en échec scolaire, mais ceux qui échouent à l’école aujourd’hui seront les exclus de demain. Faire réussir tous les enfants est une question essentielle pour notre démocratie car nous ne pourrons indéfiniment prôner le « vivre ensemble » sur le mode incantatoire et dans le même temps abandonner sur le bord du chemin une partie des citoyens.
  • Education prioritaire: quelques souvenirs personnels

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    A l'occasion d'un colloque organisé pour les 35 d'éducation prioritaire en 2016, j'ai livré quelques souvenirs personnels qui peuvent être utiles au moment où une mission ministérielle se penche à nouveau sur le sujet.
  • Le colloque d'amiens de 1968 et l'autonomie des établissements

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le colloque d’Amiens de mars 1968 est porté par l’idée que c’est au niveau « des établissements scolaires que se joue l’évolution réelle de la pédagogie. La classe est un cadre trop étroit pour que les innovations puissent y prendre sérieusement racine». Il importe donc « d’accorder une large autonomie aux établissements scolaires ».
  • L'autonomie des établissements n'est pas une idée récente

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans un pays aussi centralisé historiquement que le nôtre, l'autonomie des établissements a tardé (et tarde encore) à entrer dans les faits. Mais ce n'est pas parce qu'il a fallu attendre le décret du 30 août1985 créant les établissements publics locaux d'enseignement, que rien n'a été tenté auparavant. Contrairement à ce que l'on croit parfois, l'autonomie n'est pas une idée récente.
  • Monsieur le Président, la semaine de 4 jours est une déscolarisation institutionnelle

    Par | 91 commentaires | 68 recommandés
    Monsieur le Président, votre décision de rendre à nouveau possible la semaine de 4 jours est une déscolarisation institutionnelle. C'est une facilité qui signe un retour aux errements de 2008. Cette capitulation devant les intérêts particuliers est un coup porté à tous les enfants en général mais singulièrement aux enfants des milieux populaires qui n’ont que l’école pour construire leur devenir.