Édition suivie par 44 abonnés

Ecrire pour exister

2 rédacteurs

À propos de l'édition
Trouble serait l'idée de penser que l'existence se situe seulement dans l'écriture. Cependant, elle est un support passionnant pour celui qui arrive à se l'approprier. Cette édition est ouverte à toutes les personnes qui ont quelque chose à partager. Le témoignage de vie est enrichissant à titre individuel, pour l'écrivain, mais également à titre collectif, pour les lecteurs. La possibilité de lire des parcours de vie accidentés pris dans des processus positifs de résilience est une ouverture favorable sur notre propre avenir. « Le paradoxe de la condition humaine, c'est qu'on ne peut devenir soi-même que sous l'influence des autres » affirme Boris Cyrulnik, cette édition s'inscrit dans cette pensée. Chaque témoignage de vie sera diffusé de manière anonyme, et le propriétaire de l'écrit gardera l’initiative du maintien ou non du témoignage sur cette édition. Déjà sur cette présente édition : - L'ivresse d'un quotidien - Cesser d'exister trente-cinq heures par semaine - Prisonnière du harcèlement, je me suis évadée ! - Mon enfance sous l'emprise d'un pervers narcissique - De la dépendance affective à la banalisation du viol - Mon viol, un combat pour la justice
  • Édition Ecrire pour exister

    Ma dignité perdue dans la rue

    Par | 7 commentaires | 32 recommandés
    Dormir à la rue est une expérience aussi terrible qu’humiliante. Un jeune homme nous raconte sa première nuit dehors, une chose que beaucoup vivent ou redoutent de vivre aujourd'hui.
  • Édition Ecrire pour exister

    L'ivresse d'un quotidien

    Par | 12 commentaires | 20 recommandés
    Je révise mes cours, j'écris mes fiches, une vie d'étudiant tout simplement. Mais voila, tout n'est pas si facile. Je vis aujourd’hui comme un «schizophrène» bien conscient de son état, articulant l'évasion du réel et la réalité objective. C'est cela l'alcoolisme.
  • Édition Ecrire pour exister

    Cesser d'exister trente-cinq heures par semaine

    Par | 3 recommandés
    A l'heure où la crise des urgences s'intensifie avec maintenant 95 services en grève, une psychologue nous conte par la poésie la déshumanisation des métiers du soin, prise en otage par la financiarisation.
  • Édition Ecrire pour exister

    Prisonnière du harcèlement, je me suis évadée !

    Par | 6 commentaires | 16 recommandés
    Jeune étudiante en Doctorat, j'ai connu la violence du harcèlement et la souffrance comme conséquence. Mais après une lutte effrénée, j'ai réussi à gagner et retrouver mon humanité. Elle m'avait tellement manqué. Voici mon histoire...
  • Édition Ecrire pour exister

    Mon enfance sous l'emprise d'un pervers narcissique

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Rémy a été l'une des proies d'un pervers narcissique pendant 13 ans. La puissance de la perversion peut engendrer chez les victimes des conséquences psycho-traumatiques de même mesure que les troubles des soldats revenant de guerre. Cependant, Rémy a lutté et aujourd'hui, il est toujours debout. Voici son histoire.
  • Édition Ecrire pour exister

    De la dépendance affective à la banalisation du viol

    Par | 4 recommandés
    Aujourd'hui, la banalisation du viol et la dépendance affective sont des choses dont on ne parle pas assez. C'est pourquoi il faut encourager la libération de la parole. Ce témoignage est une partie de mon histoire. Pour encourager les jeunes à parler, à se connaître, à se respecter. Apprenons leur le respect et l'amour de soi.
  • Édition Ecrire pour exister

    Mon viol, un combat pour la justice

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    d
    Depuis 15 ans, je me bats au quotidien contre l'injustice que procure parfois l'existence, contre l'insensibilité des uns, l'indifférence des autres. Mais je suis entourée et je lutterai toujours contre mes bourreaux. Contre ceux qui ont détourné ma vie de tout ce qui m'étais promis. Il y a 15 ans, j'ai été violée en réunion et aujourd'hui, je suis toujours là !