Son blog
134 abonnés Le blog de Marcuss
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
  • Les réunions en non-mixité et l'Etat

    Par
    Les réunions non-mixtes sont sous le feu des critiques. Ces attaques confirment une fois de plus la dérive réactionnaire et islamophobe de l’Etat et des commentateurs de plateaux. Contre cette tendance, ce billet veut montrer comment la non-mixité peut être utilisée comme un outil d’expression, de libération de la parole des opprimé.e.s, et comme un outil de résistance et d’organisation politique.
  • Hoshi et la domination masculine (le male gaze)

    Par
    Fabien Lecoeuvre affirme que l’artiste Hoshi est « effrayante » et qu'elle devrait donner « ses chansons à des filles sublimes ». Il nous offre un exemple parfait de Male Gaze, cette volonté masculine de réduire les femmes à leur corps en leur appliquant des critères de beauté toujours plus absurdes. Ce billet est une réponse aux propos du chroniqueur et à la domination masculine qu’il représente.
  • La défense idéologique de la pédocriminalité (5-7)

    Par
    Entre les années 70 et 90, le champ médiatique est relativement complaisant à l'égard de la pédocriminalité. On se souvient des interventions de Gabriel Matzneff dans l'émission Apostrophes dans laquelle il relate ses expériences sexuelles avec des enfants. J'expose dans ce billet comment une partie du champ médiatique a laissé des pédocriminels comme Matzneff s'exprimer en toute impunité.
  • La défense idéologique de la pédocriminalité (4-7)

    Par
    Entre les années 70 et 90, le champ intellectuel est investi par la pensée pédocriminelle. Elle revendique le droit pour les adultes d'entretenir des relations sexuelles avec les mineur.e.s. J'expose dans ce billet comment les pédocriminels comme Matzneff vont utiliser les sciences sociales (médecine, histoire, anthropologie, psychanalyse, littérature) pour justifier ce crime sexuel.
  • A toi qui m'accuses d'excuser la délinquance, laisse-moi t‘expliquer ta bêtise

    Par
    Pour Manuel Valls « Expliquer c'est déjà vouloir un peu excuser », nombreux sont les « experts » de plateaux qui applaudissent. Or, il ne peut y avoir de réponses adaptées sans compréhension des phénomènes de délinquance. Pour protéger notre jeunesse, il est donc impératif d'en comprendre les causes. Il est temps de mettre l’Etat et les éditorialistes face à leurs erreurs, et toi, face à ta bêtise
Voir tous