Édition suivie par 135 abonnés

Mille communismes

8 rédacteurs

À propos de l'édition

"La révolte seule [...] est créatrice de lumière" nous dit André Breton à la fin d'Arcane 17. C'est dire combien aujourd'hui manque singulièrement de clarté. Notre époque manque gravement

de politique, quelles qu'en soient les voies. Pis, en pensant à Marx qui écrivait à Ruge : « (…) il est enviable d'être les premiers à entrer vivants dans la vie nouvelle. Que ce sort soit le nôtre ! (…) », nous pouvons mesurer la régression intellectuelle et politique dans laquelle nous ont plongés trente années où la Réaction a relevé la tête.

Il n'y a pourtant pas de fatalité politique comme de fatalité tout court. Comme en 1968, avec une politique de la peur articulée sur des lois liberticides, la Réaction espère reconstituer "la majorité silencieuse", apeurée, sérialisée et soumise. Sa forme actuelle - le sarkozysme - se réclame de l'opinion, mais celle-ci ne signifie plus rien pour peu qu'il y ait de la politique (émancipatrice) et/ou de la pensée créatrice (absolument moderne).  Pour le dire autrement, nous pensons que l'état de minorité numérique importe peu, et que des minorités résolues, parlantes et agissantes peuvent changer le cours des choses. 

On parle à nouveau de révolution. 

Les peuples arabes s'insurgent ; nous avons des raisons de nous réjouir après tant de défaites. 

Pour tenir et passer à l'offensive créatrice, il faut, il faudra compter avec toutes celles et tous ceux qui portent, d'une manière ou d'une autre, l'idée communiste, avec toutes celles et tous ceux qui, dans leurs luttes et leurs inventions, font surgir et exister des gisements de communisme. Il y a une pensée du communisme, depuis fort longtemps, et, aujourd'hui, cette pensée prend mille formes. 

Imaginer les voies (politiques, mais pas seulement) de l'idée communiste pour notre temps, qui semble s'ouvrir sur les valeureuses révoltes et révolutions arabes, tel est l'objet de cette édition. Mille communismes, qui aurait tout aussi bien pu s'appeler Editions des archaïques rêveurs inadaptés inadaptables... Mais combatifs !

  • Édition Mille communismes

    Ce que nous dit la "une" anti-Soros de Valeurs actuelles

    Par | 3 commentaires | 10 recommandés
    Valeurs actuelles, journal qui fait jonction entre droite de la droite et extrême droite, se fend d'une "une" digne des affiches nazies contre le Juif Süss. Quelques semaines après le manifeste islamophobe de Val, signé par certains journalistes de Valeurs actuelles, voilà qui nous rappelle ce qu'est fondamentalement l'antisémitisme et en quoi l'islamophobie en est le pendant conjoncturel.
  • Portfolio Édition Mille communismes

    Jours de Colére !

    Par | 28 commentaires | 11 recommandés
    Le premier mai et le cinq sont des jours de colére qui chacun dans son style et dans ses objectifs ont commencé a montrer une vraie disponibilitté pour combattre la régression sociale que le pouvoir en place veut nous faire passer pour des "réformes" sinon justes, du moins légitimes Pour garder quelques souvenirs de ces journées, mon petit reportage photo lors de ces deux événements
  • Édition Mille communismes

    Malgré les violences policières, la mobilisation se poursuit

    Par | 6 recommandés
    Droles d'Autonomes ! © Marc Tertre Droles d'Autonomes ! © Marc Tertre
    Commuuniqué du Nouveau Parti Anticapitaliste
  • Édition Mille communismes

    Antisémitisme : la supercherie d’un appel.

    Par | 7 commentaires | 10 recommandés
    Je ne sais pas si je suis d'accord a 100 % avec cette réaction mais est ce l'important ? En tout cas, il me semble décisif, que de telles réponses se multiplient à l'heure ou les forces de la régression avancent sans barguiner, et ou nous sommes si peu nombreux a leur répondre....
  • Édition Mille communismes

    En soutien aux luttes, sans calculs politiciens

    Par | 35 commentaires | 8 recommandés
    L'appel à l'unité du NPA peut-il changer la donne ? Il me semble que quelque chose a changé depuis cet appel... Ce qui me semble décisif, c'est "l'union dans les luttes" un appel des années 70 renié par les années 80...
  • Édition Mille communismes

    Manifestons le 17 mars contre le racisme

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    affiche-marche
    Depuis la marche du 19 mars l’année dernière pour la Justice et la Dignité qui a réuni entre 10 000 et 15 000 personnes dans les rues, les violences policières à l’encontre des jeunes racisés se multiplient, de même que la chasse au migrant.e.s et aux sans-papier.e.s la marche des solidarités du 17 mars prochain doit permettre de faire converger nos luttes contre cette situation
  • Édition Mille communismes

    À bas la France, vive Abd El Krim ! (Michel Leiris, 2 juillet 1925)

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    Quelques faits épars mais hélas très actuels font un portrait sinistre de ce pays, la France. On est loin de la Constitution de 1793. La France archiréactionnaire a le vent en poupe et c'est glaçant. Il ne s'agit plus de crier "Résistance !" désormais mais bien À l'attaque ! contre la terre et les morts.
  • Édition Mille communismes

    La réponse de Houria Bouteldja au maccarthysme laïcard et rrrrépublicain.

    Par | 57 commentaires | 16 recommandés
    Dans le climat médiatico-parlementaire saturé par les "toujours Charlie", une tribune d'universitaires reprenant les éternels clichés non étayés contre le PIR et Houria Bouteldja a paru dans Le Monde. Le minimum, a fortiori de gens se réclamant ad nauseam de la liberté d'opinion et la démocratie, aurait été que le quotidien du soir publie la réponse - de droit - de Houria Bouteldja. Hélas...
  • Édition Mille communismes

    2017, un "nouveau monde" de pacotille dans les outres de l'ancien détestable.

    Par | 10 commentaires | 5 recommandés
    L'extase des médias mainstream devant le prestidigitateur Macron ne doit pas masquer la triste réalité. Pour 2018, il faudra, comme y invitait Mao, "rejeter (ses) illusions et (se préparer) à la lutte".
  • Édition Mille communismes

    Aragon

    Par | 40 commentaires | 16 recommandés
    Il y a 35 ans, jour pour jour, à minuit, dans la nuit du 23 au 24 décembre 1982, Rue de Varenne, s'éteignait Aragon, immense poète communiste.