Blog suivi par 48 abonnés

Le blog de François Bernheim

  • Chaque fois que l'on attaque un Tzigane c'est la liberté de tous qui est agressée

    Par | 10 commentaires | 17 recommandés
    Après les agressions racistes à répétition de ces derniers mois contre les familles Roms en région parisienne, c'est aujourd'hui l'existence même du cirque Romanès, le dernier cirque Tzigane qui est menacée. Aujourd'hui, les villes qui les recevaient chaque été refusent de les accueillir. Demain, soyez nombreux à proposer à votre maire d'accueillir le cirque Romanès.
  • Si tu t'imagines Grenoble - 2/2

    Par | 1 recommandé
    Une ville qui a refusé de se soumettre à l'occupant, qui a su s'ouvrir à tous les peuples du monde, peut -elle résister aujourd'hui à la modernité néo-libérale? Grenoble pourrait bien relever le défi. Est-ce insensé de penser que l'intelligence collective, en prenant le risque de l'expérimentation, est capable de renouveler la démocratie?
  • Si tu t'imagines Grenoble - 1/2

    Par | 7 commentaires | 13 recommandés
    L'énergie renouvelable la plus formidable du monde est ici à Grenoble. Elle est celle des plus démunis. Elle est l'intelligence populaire, ouvrière, l'appétit de vie des gens de Saint Bruno, Villeneuve, Mistral et des autres quartiers de la ville. Elle est celle des alternatifs, ceux qui pensent qu'égalité, solidarité, joie de vivre, imagination sont les moteurs les plus puissants de la vie.
  • "Il faut bien vivre"

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Certains livres sont une invitation à faire l'école buissonnière,d'autres à la réflexion," l'oeuvre du temps" de Ludivine Bantigny pourrait bien nous inciter à penser que si on ne prend pas le risque de se perdre en chemin,notre capacité de réflexion pourrait bien être des plus limitée. Ici l'enracinement dans une histoire est parti-pris de vie, de joie, de solidarité.
  • Quand on vient de là bas...

    Par | 2 recommandés
    Sabrina Kassa est sûrement la fille de son père mais sans doute aussi celle de Naguib Mahfouz, auteur qui su déceler la grandeur du petit peuple des villes au delà des avatars quotidiens qu'il subit. Magic Bab el-Oued est le récit des héros ordinaires dont la noblesse et la pudeur n'ont d'égal que l'humour.
  • Etat d'urgence: on nous a volé le temps

    Par | 9 commentaires | 21 recommandés
    Témoignage de Gisèle Bastrenta, psychologue clinicienne. Nous assistons tous à la désarticulation et à la déchirure des liens sociaux. Les Réformes autour de la Santé, engagées depuis au moins 20 ans, produisent leurs effets… Une des nombreuses conséquences de ces réformes est l’explosion des équipes soignantes au profit de professionnels interchangeables aux prises avec les flux tendus.
  • M le mépris du peuple

    Par | 35 commentaires | 47 recommandés
    36398-m-le-maudit-3-christophel
    La fin de la trêve des confiseurs est proche. Le mépris affiché par le monarque Macron nous en informe. Soit nous avalons des couleuvres et nous nous couchons soit nous exigeons que respect nous soit rendu.
  • Nina Bouraoui, l'arme de la douceur

    Par | 4 recommandés
    les mots sont des armes. Entre de vilaines mains ils peuvent détruire, entre celles des artistes, des écrivains, ils peuvent aider à vivre. Ces mots essentiels, s'ils peuvent contrarier les puissants, n'alourdiront pas la dette du pays. Ils permettront seulement à des femmes et des hommes de rester debout. Ainsi les mots de Nina Bouraoui dans Boomerang d'Augustin Trapenard sur France-Inter.
  • Citoyens debout !

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    cvt-ce-qui-nous-manque-4096
    Belle rencontre que celle d'un livre avec une actualité où se joue ni plus ni moins que l'avenir de notre société. L'ouvrage de Raphael Glucksmann est sorti en Octobre. Il a été abondamment chroniqué et acheté. Sans être le moins du monde une pythie, l'auteur éclaire notre actualité par une analyse de fond,propice à stimuler, s'il est besoin,le réveil citoyen.
  • La femme est l'avenir de la femme

    Par
    Pour Nina Bouraoui, l'écriture est plus qu'un miroir,beaucoup plus qu'une compensation ou un exutoire. L'écriture transforme la vie.Accepter de passer par mille tourments, c'est aussi revendiquer sa liberté, se donner la possibilité de vivre pleinement ce que l'on est, protégée par des milliers de lecteurs anonymes et bienveillants.