Blog suivi par 32 abonnés

Le blog de Jacques Cuvillier

À propos du blog
Le blog d'un "électron libre" qui s'efforce de réfléchir de manière constructive sur des questions de société.
  • La souffrance, un gage d’innocence ?

    Par
    Activer l’émotion, susciter l’indignation, étaler la souffrance, le film de Vincent Garenq en use à outrance, quitte à prendre toutes les libertés que lui permet ce qu’il assume comme une fiction. À quoi se destine cette trajectoire pathétique sinon à tenter de produire un gage d’innocence ?
  • Entre « j’accuse » et « Présumé coupable »

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    La mise en lumière de l’affaire Dreyfus avec « j’accuse » de Roman Polanski a-t-elle donné l’idée à RMC d’une énième projection de « Présumé Coupable » de Vincent Garenq ? Toujours est-il qu’il y a entre l’affaire Dreyfus et l’affaire d’Outreau, outre le fait qu’il s’agisse de deux affaires judiciaires qui ont fait scandale, des points saillants qui permettent quelques rapprochements.
  • Clause du grand-père : la France va-t-elle déshériter sa jeunesse ?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans la France ruinée d’après-guerre, la volonté politique avait permis de grandes avancées sociales. Des progrès fondés sur la solidarité, la responsabilité de l’État, la loi protectrice. Tout un contexte qui a pu – un peu vite – être considéré comme acquis et dont devaient hériter nos enfants.
  • Dutroux pourrait-être libéré, mais il est des affaires qui ne s’éteignent pas.

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Les médias semblent vouloir nous préparer à l’impensable : la sortie de prison de Marc Dutroux dont la perpétuité paraissait inéluctable. Faut-il y voir une page se tourner dans ce qui a fait l’un des épisodes marquants de l’histoire sociale de la Belgique ? Certaines affaires dépassent les frontières et ne peuvent s’éteindre, sauf à en connaître les tenants et les aboutissants véritables.
  • Avenir des jeunes : attention à l’effet CPE

    Par | 3 recommandés
    La tournure prise par le recul dans le temps des dispositions en matière de retraite peut être un soulagement par tous ceux qui se disent enfin qu’ils ne seront pas pénalisés autant qu’ils auraient craint, et que seuls les nouveaux arrivants sur le marché du travail seront concernés. Attention, danger.
  • Bulle immobilière, empreinte carbone... faciliter le changement de résidence

    Par | 1 recommandé
    La mobilité de résidence a une grande influence sur l'impact carbone, et sur le marché immobilier. Elle est aussi un facteur essentiel pour la souplesse que requiert le marché du travail, pour adapter utilisation des compétences en fonction des besoins de moins en moins attachés durablement à un territoire.
  • Les jeunes peuvent-ils unir le monde pour sauver la planète ?

    Par
    Demander aux dirigeants du monde de répondre aux appels de détresse des scientifiques et aux suppliques des nouvelles générations, c’est leur demander précisément ce qu’ils ne savent pas faire, dans la mesure où leur mental a été forgé dans une logique de compétition et d’affrontement.
  • Moral des ménages… Vous avez dit confiance ?

    Par | 1 recommandé
    Les repères utilisés depuis des décennies pour constituer les arguments de la santé économique d’un pays ont la vie dure. Parmi ceux-là, la confiance des ménages figure en bonne place. Dans un contexte économique qui connaît des particularités inédites, les signes qu’elle présente pourraient être mal interprétés.
  • Heureusement, le travail ne coûte rien

    Par | 6 commentaires | 14 recommandés
    Le travail, est l’apport d’un pouvoir de transformation, l’argent qui vient en contrepartie en est la reconnaissance et la condition d’un réengagement. Par son accumulation sous forme de capitaux, le capitalisme a d’abord permis de constituer les armées de compétences grâce auxquelles les grandes réalisations technologiques ont été rendues possibles, et c’est là son grand mérite. Mais...
  • Décolonisons notre imaginaire

    Par | 2 recommandés
    La conduite de nos actes quotidiens, le jaillissement de nos pensées-réflexes en complète adéquation avec nos aspirations profondes, avec ce qui découle d’une logique consciente et assumée, c’est sans doute ce que nous aimerions atteindre. Un idéal possible dans le ciel dégagé d’un imaginaire issu de notre culture et de nos expériences de vie. Comment le dépolluer des évidences importées ?