Blog suivi par 37 abonnés

Le blog de Jacques Cuvillier

À propos du blog
Le blog d'un "électron libre" qui s'efforce de réfléchir de manière constructive sur des questions de société.
  • Attention à l’automédication et à ses effets secondaires ! (parodique)

    Par
    Toutes les substances ne peuvent être mises inconsidérément à la libre disposition du public. Il en va ainsi de nombreuses molécules que nombre de familles possèdent sous différentes formes dans leurs armoires, et qui peuvent faire l’objet d’une consommation inappropriée et conduire à des accidents en cas d’ingestion en quantité excessive.
  • Confinement et dangers collatéraux

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Un signal qui pourrait passer inaperçu nous alerte : forte augmentation des demandes de divorce en Chine à l’issue de la période de confinement… Ce phénomène qui apparaît dans les statistiques révèle les effets collatéraux d’une période qui peut être cause de graves dangers pour les personnes les plus exposées que sont les femmes et les enfants.
  • Vanille, sous l’angle le moins abordé

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    Nathalie Stephan a perdu son statut. À quelque média que l’on prête attention, il est passé de celui d’une mère à celui d’une criminelle. La réalité de l’infanticide ne fait pas débat. Et pourtant...
  • Arrêtons d’arracher les enfants à leur mère

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
    Capital en cas de maltraitance présumée ou avérée, le placement d’enfant, est destiné à protéger les enfants en danger. Il est largement pratiqué aussi dans les situations dites de conflit parental. L’attribution de la garde est également source de situations très douloureuses. Peut-on faire cesser ces pratiques cruelles qui trop souvent défient le bon sens ?
  • Réseaux sociaux, bourse des surenchères ?

    Par
    L'ordinateur se réveille, une icône en haut de l'écran ne tarde pas à être caressée par le curseur qui fait apparaître la fenêtre numérique avant même que les volets de la maison ne soient ouverts. Comment donc se sont exprimés les « amis » depuis la dernière connexion ?
  • Penser solidarité, mais raisonner patrimoine, cela ne colle pas

    Par | 5 commentaires | 10 recommandés
    Les Américains qui s’inquiètent pour la santé de leurs fonds de pension pourraient envier notre système par répartition fondé sur la solidarité. Mais les Français ont-ils bien compris les enjeux ? Dans une curieuse démarche, nombre d’entre eux voudraient accéder à un simulateur qui, comme une boule de cristal va leur prédire les conditions qu’ils vont connaître au moment de leur retraite.
  • La souffrance, un gage d’innocence ?

    Par
    Activer l’émotion, susciter l’indignation, étaler la souffrance, le film de Vincent Garenq en use à outrance, quitte à prendre toutes les libertés que lui permet ce qu’il assume comme une fiction. À quoi se destine cette trajectoire pathétique sinon à tenter de produire un gage d’innocence ?
  • Entre « j’accuse » et « Présumé coupable »

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    La mise en lumière de l’affaire Dreyfus avec « j’accuse » de Roman Polanski a-t-elle donné l’idée à RMC d’une énième projection de « Présumé Coupable » de Vincent Garenq ? Toujours est-il qu’il y a entre l’affaire Dreyfus et l’affaire d’Outreau, outre le fait qu’il s’agisse de deux affaires judiciaires qui ont fait scandale, des points saillants qui permettent quelques rapprochements.
  • Clause du grand-père : la France va-t-elle déshériter sa jeunesse ?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans la France ruinée d’après-guerre, la volonté politique avait permis de grandes avancées sociales. Des progrès fondés sur la solidarité, la responsabilité de l’État, la loi protectrice. Tout un contexte qui a pu – un peu vite – être considéré comme acquis et dont devaient hériter nos enfants.
  • Dutroux pourrait-être libéré, mais il est des affaires qui ne s’éteignent pas.

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Les médias semblent vouloir nous préparer à l’impensable : la sortie de prison de Marc Dutroux dont la perpétuité paraissait inéluctable. Faut-il y voir une page se tourner dans ce qui a fait l’un des épisodes marquants de l’histoire sociale de la Belgique ? Certaines affaires dépassent les frontières et ne peuvent s’éteindre, sauf à en connaître les tenants et les aboutissants véritables.