Jean-François Ballay

Auteur, réalisateur, essayiste

Région parisienne, Saint-Nazaire - France

Sa biographie
Ecrivain (littérature, poésie, théâtre, contes, essais sur l'économie), comédien parfois, et maintenant "jeune" réalisateur de courts métrages (occupation qui m'occupe désormais à plein temps). Mes sujets sont souvent inspirés par une longue expérience dans le monde de l'entreprise (comme ingénieur d'abord, dans les technologies numériques, puis dans la formation, et enfin dans le syndicalisme)... J'ai publié dans ces différents domaines plusieurs livres et une cinquantaine articles (cf ma bibliographie complète sur Linked In: https://www.linkedin.com/in/jean-fran%C3%A7ois-ballay-783a1133/).
Son blog
38 abonnés Le blog de Jean-François Ballay
Voir tous
  • Subir l'effondrement ou apprendre à ré-habiter la Terre ? (3ème partie)

    Par
    Dans cette 3ème partie, je m’intéresse aux grands enjeux politiques d’un monde en contraction. Le rôle des classes moyennes sera déterminant, au fur et à mesure que les pandémies et autres désastres environnementaux et sociaux vont s’amplifier – avec la menace de l’éco-fascisme à l’horizon. Mais il faudra aussi compter avec les mouvements de résistance qui émergent sur tous les continents.
  • Subir l'effondrement ou apprendre à ré-habiter la Terre ? (2ème partie)

    Par
    Dans cette 2ème partie, je tente d’analyser l’immense difficulté de penser, et a fortiori d’organiser, l’inévitable contraction de l’économie-monde qui se profile dans les décennies à venir. Trois grands problèmes sont abordés : recentrer l’économie sur les besoins fondamentaux, l’impasse du modèle de la mégapole, réorganiser l’industrie dans un monde décroissant.
  • Subir l'effondrement ou apprendre à ré-habiter la Terre ? (1ère partie)

    Par
    Tous les jours, en allumant la radio ou la télévision, une évidence me saute aux yeux : ce monde est enfermé dans un cercle infernal – compétition-croissance-emploi-compétition… Comme si la croissance n’avait pas atteint ses limites, comme si elle ne détruisait pas le monde... Si on veut sortir de ce cercle infernal, arrêtons d’attendre des «solutions» ! Et apprenons à habiter autrement la Terre.
  • Du confinement à la française à l'enfer confiné : Ajegunle, le bidonville de Lagos

    Par
    Un confinement à perpétuité : Ajegunle, le bidonville de Lagos, Nigéria. Un petit détour pour nous dire que deux mois de confinement à la française, n'en déplaise au Medef, ça ne devrait pas suffire pour transformer Paris en bidonville. On devrait pouvoir l'éviter, par exemple, rétablir l'ISF et créer une contribution exceptionnelle des millionnaires pour aider les chômeurs à refaire surface.
  • Quel rôle des tests pour le "déconfinement confiné" concocté par le gouvernement ?

    Par
    Plutôt que de tester, même de façon imparfaite, en expliquant les limites des tests, on préfère limiter leur emploi, en gros, quand on est à peu près sûr qu’une personne est malade… C’est bizarre : dans les pays qui ont les meilleurs résultats contre la pandémie, les tests ont été massivement utilisés… pas en France... Alors je me suis un peu documenté...