Blog suivi par 232 abonnés

Le blog de Jean-François Bayart

Professeur au Graduate Institute (Genève). Directeur de la chaire d’Etudes africaines comparées de l’Université Mohamed VI (Rabat). Président du Fonds d’analyse des sociétés politiques et du Réseau européen d’analyse des sociétés politiques. Chercheur associé au CERI-SciencesPo (Paris).
  • 3e arrondissement : l’autisme comme nouvelle vertu publique ?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Depuis plusieurs années, je propose dans les pages virtuelles de Mediapart une ethnologie politique de mon quartier, le 3e arrondissement de Paris, du double point de vue du chercheur en sciences sociales et du citoyen.
  • La crise politique en Turquie, une combinatoire complexe

    Par | 6 commentaires | 8 recommandés
    De toute évidence, la Turquie est entrée dans une zone de turbulence. Mais la crise politique qui la secoue depuis l’éclatement, le 17 décembre, d’un scandale gravissime éclaboussant plusieurs ministres pour des affaires de pots de vin, de malversations ou de trafic d’or, ne doit être ni simplifiée ni surestimée.
  • Retour sur les Printemps arabes

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    L’aggravation de la guerre civile en Syrie, la restauration autoritaire en Egypte, la tension politique en Tunisie, la déstabilisation du Liban, la perpétuation du chaos en Irak et en Libye, le raidissement autoritaire de Recep Tayyip Erdoğan en Turquie, le spectre d’une reprise du conflit armé en Afghanistan – si tant est que celui-ci ait jamais été interrompu – provoquent des jeux de mots faciles sur l’ « Automne » ou l’ « Hiver arabe », et des larmes de crocodile, une joie mauvaise, sur l’antienne du « On vous l’avait bien dit (que les musulmans étaient inaptes à la démocratie) ! »
  • La Turquie entre crispation et ouverture

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
  • «48», mémoire d'une dictature

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
  • Passage en force à Sciences Po

    Par | 11 commentaires | 10 recommandés
    Jean-Claude Casanova, président du Conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques, et Michel Pébereau, président du Conseil de direction de l’Institut d’études politiques de Paris, ont donc décidé de passer en force et d’imposer leur candidat, Hervé Crès, qui assure l’intérim de Richard Descoings, depuis la mort brutale de celui-ci, en avril.
  • L’enjeu de la succession de Richard Descoings à Sciences Po

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    « Hommage unanime après l’annonce du décès de M. Descoings », titra Le Monde le 5 avril. Anthropologues et historiens nous ont montré que la fabrication des héros ou des saints cimente et reproduit les alliances politiques, porteuses d’intérêts trop précieux pour que les contingences de la mort les mettent en question.
  • Le bilan de Nicolas Sarkozy : la réalité a dépassé l’appréhension

    Par | 12 commentaires | 13 recommandés
    En avril 2007, j’avais rédigé une tribune exprimant mon rejet de la candidature de Nicolas Sarkozy, et mon refus de me prononcer en faveur de celui-ci au second tour si par malheur devait se reproduire la catastrophe électorale de 2002, car – concluais-je – « l’on ne choisit pas entre la peste brune et le choléra grisâtre».
  • Halte au bétonnage culturel et à la marchandisation du Marais

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    Lettre ouverte d’un «enfant gâté» à Pierre Aidenbaum, maire du IIIe arrondissement de Paris: halte au bétonnage culturel et à la marchandisation du Marais !
  • Nicolas au Sahara

    Par | 8 commentaires | 7 recommandés
    A quelques semaines des élections présidentielles tant maliennes que françaises, le renversement par la soldatesque de Amadou Toumani Touré, dit ATT, confirme le caractère erratique de la politique africaine de Nicolas Sarkozy. Inauguré, au sud du Sahara, par le calamiteux discours de Dakar, le mandat de ce dernier se clôt sur la destruction de l’une des rares démocraties africaines