Blog suivi par 22 abonnés

Nous ne dormirons pas cette année,

D'HIER À AUJOURD'HUI, ET PEUT-ÊTRE DEMAIN.
Perthes - FRANCE
À propos du blog
Nous ne dormirons pas cette année, Tant que nous n'aurons pas réglé ce merdier. Nous ne fermerons pas l'œil, Tant que nous n'aurons pas tiré tout cela au clair. Chirikure Chirikure
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (11)

    Par
    Considérons à présent la passiflore dite fleur de la Passion ; pour d’aucuns, elle témoignerait aussi de la passion au et de ce jeu avec ses aiguilles, ses chiffres, son cadran. Fleur grimpante et vrillée aux allures étranges, elle exalte l’imagination ; qualité qui pour le pire et le meilleur n’a jamais manqué aux prosélytes de la religion catholique apostolique et romaine.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (10)

    Par
    L’Eglise n’a peut-être pas eu tort de considérer que l’engouement pour le culte de Caïssa est une appropriation impie du temps livré au gaspillage : ainsi que nous pouvons tous le constater, autour du joueur tout devient flou voire inexistant, tout sauf l’échiquier et ce qu’il porte.
  • INDISPENSABLE À SAVOIR, SI C'EST DIRECT-ASSURANCE QUI VOUS ASSURE.

    Par | 2 commentaires
    Nombre d'automobilistes dont je fus, ne lisent pas à la virgule près leur contrat d'assurance automobile et ce, jusqu'au moment de l'épreuve.
  • Vérité, ou intoxication?...

    Par
    L'union européenne aurait décidé d'octroyer 24 millions d'euros aux antigouvernementaux en Biélorussie pendant 5ans : vrai ou faux? Si c'est vrai, pourquoi ne l'a-t-elle pas fait pour les Gilets-Jaunes en France? Que n'aurait-on entendu si monsieur Poutine avait décidé de le faire à sa place?Si c'est faux, pourquoi ce mensonge de Russie politics?..
  • Télétravail.

    Par | 1 recommandé
    Les étudiants russes se rebiffent, certains de leurs députés aussi.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (9)

    Par
    L’officiant en herbe des pompes funèbres accouvé sur la rive ses orteils trempant dans l’eau garde l’air grave, voire triste mais digne comme il sied à tout grand homme frappé par un petit malheur.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (8)

    Par
    Intericonicité : image nouvelle drainant avec elle la mémoire de bien d’autres. Je suis femme : surprise, je suis prise ; déprise de soi, emprise de l’Autre ; refus de maîtrise de soi et de l’Autre, abandon de soi au risque d’abandon par l’Autre ; grand risque de méprise .
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (7)

    Par
    Ton pull bleu-roi souligne des seins appétissants qui, parcourus par mes désirs comme les saisons le font de la terre, sont ronds telles des hémisphères, beaux ainsi que lever de lune ou coucher de soleil, obsesseurs à l’instar de fruits défendus : fête pour les yeux, quête pour les mains.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (6)

    Par
    À l’heure du rat c’est-à-dire peu avant les matines, quand la céraiste commence à peine à s’ouvrir tandis que déjà le laiteron de Laponie s’épanouit, un appel du régulateur : « Urgence chez maître Nicolas notaire à Montrond ! La porte n’est pas verrouillée, vous n’aurez qu’à la pousser puis avancer jusqu’à la chambre. »
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (5)

    Par
    Tout se vend, tout s’achète ; le marché qui jusqu’alors l’a dirigé, doit à présent digérer l’Etat ! Guerre de basse intensité, la guerre économique avatar de la guerre froide a ses morts, -- les demandeurs d’emploi sans droit--, ses blessés, -- les chômeurs assistés --, ses grands invalides, -- les désœuvrés de longue durée.