Blog suivi par 23 abonnés

Nous ne dormirons pas cette année,

D'HIER À AUJOURD'HUI, ET PEUT-ÊTRE DEMAIN.
Perthes - FRANCE
À propos du blog
Nous ne dormirons pas cette année, Tant que nous n'aurons pas réglé ce merdier. Nous ne fermerons pas l'œil, Tant que nous n'aurons pas tiré tout cela au clair. Chirikure Chirikure
  • Portfolio

    ATTENTE

    Par
  • MEDIAPART, LE CRI DES PEUPLES ET LA CENSURE.

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Comme certains lecteurs, j'ai récemment reçu le cri de détresse du blog Le Cri des Peuples . Ci-dessous mon humble avis sur la question .
  • DIRECT ASSURANCE, CLUB MEDIAPART ET MOI.

    Par | 1 recommandé
    Alors que mes deux lettres recommandées avec avis de réception n'avaient donné lieu qu'à un silence assourdissant, la publication d'un article sur mon blog le 21 novembre dernier a provoqué un résultat inattendu, je dirais même inespéré; merci à tous ceux qui d'une manière ou une autre y ont contribué.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (16)

    Par
    En son centre, l’honneur de la cimaise revient à l’affiche grandeur nature d’une gloire du pays ; elle fut il y a de cela quelques années, déclarée la plus belle fille de la République. Portant le beau nom d’Euphrosyne déesse de la joie à son paroxysme, c’est une jeune femme à peine éclose mais déjà épanouie comme on le dirait d’une fleur : au sommet de son éclat.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (15)

    Par
    De ma poche je sors un mouchoir en papier et m’essuie le visage, effaçant par ce geste le film qui se déroule dans mon pichet. Rien : nul château,  nulle bastide ; pas de randonnée sur palefroi, pas de ruisseau ; ni Merci à l’horizon, encore moins de partie d’échecs,  ou de flamenco ; rien.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (14)

    Par
    Miracle de légèreté et instantané de la vie en impesanteur, la danse est une sculpture en mouvement, suite d’images fugitives d’une construction instable et dynamique comportant saillances imprévues et imprévisibles, instants suspendus uniques s’enchaînant les uns aux autres avec un avant assuré agonisant quand naît un après fragile.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (13)

    Par
    Pierres qui rient, pierres qui prient ; pierres qui pleurent, pierres qui leurrent par leurs grimaces. Pierre symbole d’une connaissance totale et figée, l’église Notre-Dame des Vallées est aussi et surtout pierre qui parle à qui sait l’entendre. Alliage de remords et d’espoirs déçus, elle porte le poids de la souffrance de ses fidèles et le surpoids de la trahison de ses élites.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (12)

    Par | 1 recommandé
    Née des techniques de combat des armées du royaume des Kongo en Afrique centrale, la copoeira art martial afro-brésilien fait d’un dialogue d’évitement où par esquive chacun définissant son aire sans s’interdire des incursions chez l’adversaire, est une danse métissée de résistance, un langage corporel porté par la musique.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (11)

    Par
    Considérons à présent la passiflore dite fleur de la Passion ; pour d’aucuns, elle témoignerait aussi de la passion au et de ce jeu avec ses aiguilles, ses chiffres, son cadran. Fleur grimpante et vrillée aux allures étranges, elle exalte l’imagination ; qualité qui pour le pire et le meilleur n’a jamais manqué aux prosélytes de la religion catholique apostolique et romaine.
  • APRÈS LE BOGANDA SECOND. (10)

    Par
    L’Eglise n’a peut-être pas eu tort de considérer que l’engouement pour le culte de Caïssa est une appropriation impie du temps livré au gaspillage : ainsi que nous pouvons tous le constater, autour du joueur tout devient flou voire inexistant, tout sauf l’échiquier et ce qu’il porte.