L'assiette au beurre

En fait, j’ai toujours voulu être écrivain. Et puis, la retraite, le temps libre, l’envie, le désir, et puis c’est parti, j’ai franchi la ligne

France

Sa biographie
Que faut‒il dire pour une biographie, rien sinon expliquer la marge et la page. La littérature, ce fut une passion durant des dizaines d'année, belle et vivante, mais j'avais l'impression au bout de tant d'années de rester dans la marge. Alors, j'ai voulu écrire la page. Des années d'hésitation, et puis c'est arrivé. Comment concevoir l'écriture d'une page, d'un chapitre, d'un roman. Mais c'est venu, la marge m'avait aidé. La marge et la page, l'un ne va pas sans l'autre et l'autre ne peut se concevoir sans l'un. Ecrire une page, c'est délivrer un message, une pensée, une histoire, compléter une actualité, un fait, une opinion, bref c'est le sens d'une vie par l'écrit, par les mots et par sa musique. Lire en marge d'une page c'est ajouter sa pensée, sa remarque, son exclamation, sa rectification, c'est ajouter quelque chose de personnel que l'auteur n'avait pas écrit dans la page, bref c'est donner du relief personnel à cette page, donc à cette vie. Les deux ne peuvent être dissociés, ils sont les deux facettes indissociables de la vie, le sens et le relief. La page est peut être belle, mais elle ne pourra pas exister sans la marge, et la marge n'a aucun sens, sans la page. On peut parfois regretter la page mais dans ce cas on regrette la marge. Et quand on est passionné par la marge de la page d'un auteur, on a envie d'écrire sa propre page, pour que d'autres y laissent leur marge.
Son blog
9 abonnés Laïcité
Ses éditions

contacts