Blog suivi par 682 abonnés

Le Réveil

Journaliste, cofondateur de Mediapart
Paris - France
  • Ni démocratie, ni justice à Etables-sur-mer

    Par | 23 commentaires | 49 recommandés
    Quiconque veut trouver confirmation que notre démocratie est gravement malade peut se pencher sur les stupéfiantes mésaventures de la petite bourgade d’Etables-sur-mer (Côte-d’Armor). Les citoyens n’y ont jamais été consultés sur un projet de fusion avec le village voisin. Et voilà que le préfet contourne la décision de justice qui ordonne de suspendre ce coup de force.
  • La leçon de démocratie d’Etables-sur-mer

    Par | 29 commentaires | 40 recommandés
    La cour administrative d’appel de Nantes a rejeté le sursis à exécution demandé par le ministère de l'Intérieur, qui voulait s’opposer à la défusion de la commune Binic-Étables (Côte d’Armor) décidée par le tribunal administratif de Rennes. Nul besoin d’être breton pour s’intéresser à cette affaire qui, pour ne concerner que deux petites communes, en dit très long sur l’anémie de notre démocratie.
  • Le « Macron », un placement d’une rentabilité historique

    Par | 33 commentaires | 50 recommandés
    D’Antoine Pinay, jusqu’à Edouard Balladur, en passant par Raymond Barre ou Valéry Giscard d’Estaing, l’histoire politico-économique contemporaine est riche de rentes ou d’emprunts connus sous le nom des responsables qui les ont créés. A cette liste de placements plus ou moins rentables, il va falloir ajouter un nom, celui d’Emmanuel Macron, à l’origine d’un placement d’une rentabilité historique
  • Economie: Jean Tirole n’aime pas les questions qui fâchent

    Par | 47 commentaires | 54 recommandés
    Pour fêter les 10 ans de Toulouse School of Economics, Jean Tirole, lauréat du prix de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel, organise une fête à la Banque de France où ne sont conviés que quelques journalistes triés sur le volet. Christian Chavagneux (Alternatives économiques), Hervé Nathan (Marianne), et moi-même nous étonnons dans un texte commun de ce refus du débat pluraliste.
  • Les « Imposteurs de l’économie » ont pris le pouvoir

    Par | 5 commentaires | 8 recommandés
    Mon livre Les « Imposteurs de l’économie » reparaît dans une version augmentée et numérique. Écrit dans le contexte de la grande crise financière, il a gardé, me semble-t-il, toute son actualité. Car ces experts auto-proclamés que je dénonçais tiennent plus que jamais le haut du pavé. Avec la victoire d’Emmanuel Macron, ils sont même au pouvoir.
  • Caisse des dépôts : de la grande difficulté d’échanger avec Gilles Le Gendre

    Par | 32 commentaires | 31 recommandés
    Ancien journaliste, Gilles Le Gendre, qui est devenu député (LREM) et président de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations a-t-il l’ambition de mettre un terme aux dérives constatées dans cette très puissante institution financière ? Il est difficile de la savoir. Et encore plus difficile d’échanger avec lui.
  • Le coup d’Etat permanent jusqu’à Etables-sur-mer

    Par | 4 commentaires | 11 recommandés
    Les sommets de l’État ne sont pas les seuls lieux où règnent les pratiques détestables de notre système de monarchie républicaine. Par effet de contagion, l'autoritarisme s'est propagé à de nombreux échelons de la vie locale. Un exemple parmi d'autres , celui de la commune d'Etables-sur-mer (Côte-d'Armor), dont les citoyens sont sommés d'accepter un coup de force qui n'a pas leur consentement.
  • Le journalisme en débat aux « Mardis de l’Essec »

    Par | 4 recommandés
    Le mardi 16 mai, les étudiants qui organisent les « Mardis de l’Essec » m’ont convié pour parler devant eux du journalisme, de ses valeurs, des menaces qui pèsent sur la presse, et de l’aventure Mediapart.
  • Le supplice Macron

    Par | 344 commentaires | 74 recommandés
    L'appel au vote Macron fonctionne comme un supplice chinois. Car le candidat d’En Marche a l’insupportable talent d’alimenter, chaque jour un peu plus, les raisons que l’on aurait de ne surtout pas voter pour lui, tellement il incarne un projet de régression sociale. Et chaque jour un peu plus, il donne du crédit à la possibilité d'une catastrophe démocratique. Ce qu'il faut à tout prix éviter.
  • «Moi président, je n’en ferais pas qu’à ma tête»

    Par | 6 commentaires | 15 recommandés
    Dans un livre, intitulé « Moi président », le journaliste Olivier de Lagarde, a eu l’idée de rassembler les entretiens qu’il a eus sur de France Info avec 60 invités venus défendre une idée pour « changer la France ». A son micro, j’ai défendu le projet d’une grande réforme pour garantir le droit de savoir des citoyens.