Luc de Visme

Ingenieur en retraite, conseiller consulaire au Danemark, membre de l'Assemblée des Francais de l'Etranger

Birkerød - Danemark

Sa biographie
Etudes d'ingenieur électronicien à Paris, ESME promotion Jean Monnet 1970 Ecole Polytechnique Copenhague Brüel & Kjær, Nærum Danemark Tele Sønderjylland, Aabenraa Schneider Electric, Ballerup
Son blog
4 abonnés Le blog de Luc de Visme
Voir tous
  • Aide généreuse de l'Etat danois pour l'Enseignement supérieur (SU)

    Par
    Le programme de bourses et prêts de l'État danois pour l'éducation et la formation (SU) procure une aide financière à chaque jeune étudiant de citoyenneté danoise et ayant plus de 18 ans. En 2020, le SU s'élève au maximum à DKK 6.321 (environ 850 €) par mois avant impôts pour ceux qui ne vivent plus chez leurs parents.
  • Attention aux lobbyistes du climat

    Par
    2030 . Le maillot vert ne doit pas être utilisé abusivement. C’est pourquoi une taxe carbone uniforme est si importante. (Weekendavisen 17/07/2020 - Frede Vestergaard): Commentaire traduit par Luc de Visme
  • Observations sur la Mobilité et les Transports de l'Europe d'Après

    Par
    La Mobilité et les Transports est l’un des sujets les plus importants de notre vie actuelle et future. Mais l’idée que parce que le secteur est « à genoux » et devant des centaines de milliers de pertes d’emploi, il faut tout faire pour le remettre d’aplomb sans aucune condition n’est pas la meilleure réaction.
  • L’Apres Covid: Faut-il faire une révolution ?

    Par
    Le manifeste pour l’Ecosocialisme du parti de Gauche date de 2013, mais il est redevenu actuel pour toute réflexion sur le Monde d’après que les différents partis ont engagée. Il propose une action politique radicale d’aller à la racine des causes du problème de nos sociétés : Les inégalités flagrantes de classes causées par la façon dont les systèmes politiques et économiques sont construits.
  • L’Europe d’après sera probablement pire que celle d’avant

    Par
    Social distancing © Tomas Pueyo Social distancing © Tomas Pueyo
    Comme le dit le Ministre des Affaires Etrangères en France, Jean Yves Le Drian « le risque c’est que le Monde d’après ressemble au Monde d’avant, mais en pire ! ». Il faut éviter à tout prix de faire comme en 2008 au cours de la crise financière de redonner de l’argent aux banques et de se dépêcher de retrouver la croissance avec tous les inconvénients que cela suppose.