Voir tous
  • Mais qui donc ça étonne ?

    Par
    Je rédige un rapide billet suite au tumulte provoqué ces dernières semaines par la récente une de Libération. Et je ne peux m'empêcher de me demander : compte tenu du bilan de ce gouvernement, qui donc peut, à moins d'un aveuglement spectaculaire ou d'une mauvaise foi inénarrable, s'étonner de la réticence de l'électorat de gauche à donner son vote à Emmanuel Macron, même au second tour ?
  • JV et statu quo : Pathfinder Kingmaker, sur les chemins du pouvoir

    Par
    Troisième et certainement dernier opus de cette série. Penchons-nous sur un dernier jeu, un jeu de rôle qui nous propose carrément d'exercer le pouvoir de manière directe.
  • JV et statu quo : Dishonored, au service de sa Majesté

    Par
    Deuxième article sur les jeux vidéos et leur rapport au pouvoir. Changement d'ambiance aujourd'hui, puisque nous passons de la mythologie grecque au steampunk avec le jeu d'espionnage d'Arkhane studios. Un jeu qui donne plus de pouvoir au joueur sur l'histoire, mais qui est intéressant aussi par les choix qu'il ne donne pas. Réflexions pleins de divulgâchages divers. .
  • Jeux vidéo et statu quo: «Hadès», famille, réconciliation et emprisonnement

    Par
    L'une des joies du confinement, et d'être bloqué loin des sources nécessaires à l'avancée de ma thèse, c'est que j'ai pu me replonger dans les deux loisirs qui ont fait tout le sel de mon enfance et de mon adolescence : la lecture et le jeu vidéo. Plus particulièrement les jeux répondant aux codes de la fantasy. Quelques observations politiques d'un joueur qui pense trop.
  • Doléances épistolaires à notre Bien-Aimé Ministre

    Par
    Notre bon ministre a récemment dénoncé les "bobards" des opposants à son Action Iridescente en Faveur de la Confiance. En bon (quoique taquin) serviteur de la République, je lui demande donc des éclaircissements.