Blog suivi par 580 abonnés

Ni égards ni patience. Le blog de Mačko Dràgàn

Journaliste punk-à-chat à Mouais et Télé Chez Moi
Nice
À propos du blog
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience". René Char. « Cet éditorialiste « de la street », contrairement aux commentateurs rémunérés du petit écran, injecte de l’humour, de l’autodérision, du doute partout où il le peut. Travailleur de l’ironie, Mačko manie la taquinerie avec brio pour mieux chatouiller les politiques et démasquer leurs aberrations. » Livia Garrigue, « Contester l'ordre policier - Mačko Dràgàn, un anar en Estrosie »
  • Je suis journaliste (mais pas comme Salamé)

    Par | 60 commentaires | 95 recommandés
    Vous en connaissez une ou un près de chez vous. Malicieux, il fouille partout, vivant dans l’ombre. Je ne parle pas du hérisson, un être stupéfiant, mais bien du journaliste indé. Ce que je suis. Mais quoique pas payé par Bolloré, je connais le même discrédit que les larbins à la Barbier. Ce qui pose problème, mais néanmoins je le dis : je suis journaliste. Pour de vrai, pas comme à BFMTV.
  • Cimer les bourges ! Ou l’idiocratie renouvelée

    Par | 45 commentaires | 95 recommandés
    Vous êtes contents, vous avez reconduit votre tête-à-claque sur le trône ? Bon, votre technique consistant à engraisser le fascisme pour vous faire élire tous les 5 ans face à lui marche bien, z'auriez tort de vous priver. Nous, on va essayer de retrouver goût à un sport trop oublié : la lutte des classes. Dans les urnes, les rues, la culture. Suite et fin de mon diptyque sur la bêtise dominante.
  • Le roi des cons

    Par | 72 commentaires | 128 recommandés
    « Françaises, Français », comme aiment à dire les ordures que vous réélisez avec une constance dans la stupidité qui force l’admiration, je vous hais. Vous avez choisi comme maitres le pire de ce qui se présentait. Et envoyé au monde ce message : faites-nous confiance pour élire le roi des cons. Ce sera le (la ?) vôtre. Pas le mien.
  • Maintenant ou jamais

    Par | 121 commentaires | 135 recommandés
    Littéralement : si ça le fait pas maintenant, si la gauche « de pouvoir » ne parvient pas à y accéder cette fois-ci (et c’est probable), c’est qu’elle ne le fera jamais. Ce qui impose de penser un monde politique futur où l’État central nous sera toujours violemment et intégralement hostile, avec cette alternative abrupte : la démocratie directe, ou le libéralisme militarisé, voire le fascisme.
  • J’ai survécu au quinquennat Macron

    Par | 97 commentaires | 46 recommandés
    Pas comme Zineb, comme Steve, ou d’autres tués par des flics plus tard décorés. Et je suis plus ou moins indemne, pas comme ces éborgnés, ces amputés, tous ces anonymes victimes de ce turbo-capitalisme autoritaire, affamées, jetées sur le bas-côté. Bilan personnel de 5 ans de guerre sociale totale. Constat : si vous en voulez encore, c’est que vous étiez du bon côté de la tranchée.
  • Quelle connerie la guerre

    Par | 67 commentaires | 80 recommandés
    « Il me parla de l'instant des adieux, de sa mère pleurant en silence lorsqu'on l'envoya quelque part sur le front... De sa voix éplorée, gravant sous sa peau un souhait nouveau : Ah, si seulement les colombes grandissaient au ministère de la défense... Ah, si les colombes! ... » (Mahmoud Darwich)
  • Propagande(s)

    Par | 150 commentaires | 199 recommandés
    La propagande, c’est toujours celle des autres. Surtout en temps de guerre. Mais depuis quelques jours, je me sens mal. Autour de moi, je ressens une espèce d’unanimité à la fois angoissée et… étrangement enthousiaste, sachant que, comme l’a écrit Daniel Schneidermann, « toute unanimité est questionnable par définition. C'est une question d'hygiène. Aujourd'hui comme hier. »
  • Prolo y es-tu ?

    Par | 104 commentaires | 98 recommandés
    De la gauche à la droite, de la Primaire dite « populaire » à Zemmour en passant par Roussel et Inter, c’est mépris de classe à tous les étages. Ce qui est embêtant, tout de même, pendant des élections dans ce qui est censé être une démocratie - « pouvoir du peuple », tout ça. Mais non : la République française, c’est la démocratie sans les prolétaires. Et on commence à en avoir gros.
  • Tracer / Traquer / Rééduquer

    Par | 192 commentaires | 167 recommandés
    Je suis au RSA depuis peu. Je n’y serai sans doute bientôt plus : il faut « revenir à l’emploi au plus vite », on m’a dit. N’importe quel emploi : manutention, ménage, caissier. Envie ou pas envie. En mode travail forcé. Témoignage d’un humain broyé par l’algorithme. Strangulé par le cadre. Humilié par le protocole.
  • Ceux qui anéantissent, ceux qui construisent

    Par | 55 commentaires | 87 recommandés
    Le dernier navet littéraire de Houellebecq, au titre significatif, « Anéantir », nous apprend au moins une chose : la pensée réactionnaire, terrifiée par toute forme de changement, est actuellement en phase terminale dans son Ehpad –et c’est plus qu’une métaphore. Je propose donc, en cette nouvelle année, que nous arrêtions enfin de lire ce monde à travers le regard de ceux qui l’anéantissent.