Blog suivi par 19 abonnés

Le blog de Mauro Niger

  • Le sacrifice et les sacrifiés : lettre depuis le Sahel

    Par | 1 recommandé
    La fête de la ‘Tabaski’, la fête du mouton, ainsi appelée dans l’Afrique de Ouest française, a débuté le passé vendredi et s’achève aujourd’hui, lundi. Cette importante célébration du calendrier musulman rappelle, avec des allusions au récit biblique, la foi obéissante d’Abraham qui n’a pas hésité à sacrifier son fils (Isaac ou Ismaël, au choix selon les traditions).
  • Dis-moi qui tu écartes et je te dirais qui tu es. Déclination sahéliennes

    Par | 1 recommandé
    Dis-moi qui tu écartes et je te dirais qui tu es, c’est ainsi que la sentence assume toute sa dangerosité. Ce dit-on il faudrait l’écrire comme le préambule de toute Constitution des Pays du Sahel qui, avec bien d’autres pays africains, célèbrent les soixante ans depuis leur indépendance.
  • Mieux esclaves en terre étrangère que méprisés chez- soi

    Par | 2 recommandés
    Paroles d’Alpha, 63 ans consommés par le temps et les événements de sa vie. Il se plaint de se sentir méprisé, exclu, refusé et très peu considéré dans son Pays natal.
  • C’est en Afrique que Dieu ne se trompe presque jamais

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Il a été Lui aussi bloqué aux frontières à cause du Coronavirus. Le thème de la mobilité, néanmoins, lui est cher depuis qu’il prit la décision de migrer d’un coté à l’autre du monde. Il a finalement choisi de passer la plupart de son temps en Afrique subsaharienne et pour cela il a sans doute ses bonnes raisons
  • Violences et confessions dans le Sahel

    Par
    Des présumés djihadistes ont enlevé 9 nigériens, membres de l’ONG humanitaire Apis (Action et Programme d’Impact au Sahel), dans un village pas loin de la frontière avec le Faso, le mercredi passé.
  • Disparaître pour exister. Migrants et réfugiés au Sahel

    Par
    Cela a été écrit il ya des années par le sous-commandant Marcos, maintenant sous le nom militant de Galeano, depuis la forêt Lacandona au Mexique. Lui et les gens qu’il a choisis comme les siens, avaient le visage cagoulé.
  • Les ennemis de l’Afrique (et quelques amis)

    Par
    Parce qu’il était noir ou parce que simplement humain. Peut- être les deux choses ensemble avec un évident accent pour la première raison, vu la réaction aux Etats Unis et ailleurs, à la suite de l’abominable meurtre par étouffement de George Floyd à Minneapolis.
  • Takouba, l’épée touareg du Sahel

    Par | 1 recommandé
    Takouba est le nom attribué aux forces spéciales européennes qui devraient aider celle du Mali dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Takouba est un mot en Tamashek, la langue des Touaregs qui nomme l’épée utilisée dans la tradition pour protéger l’honneur
  • Niamcoco. Le Complexe Commercial qui manquait à Niamey

    Par
    Que serait-il une capitale qui mérite ce nom sans un Centre Commercial ? De Niamey Nyala à Niamcoco la distance lexicale est minime. De la capitale ‘coquette’ (Nyala) à Niamcoco il n’y a que du sable qui sépare les deux.
  • En attendant Godot et d’autres comme lui au Sahel

    Par | 1 recommandé
    C’est une œuvre digne du meilleur Samuel Beckett, bien connu dramaturge irlandais. Les bienfaiteurs globaux et certains agents locaux l’avaient annoncé, pronostiqué et même quantifié. L’impact du Coronavirus en Afrique en général et au Sahel en particulier aurait fait des ravages.