Blog suivi par 11 abonnés

Le blog de Mauro Niger

  • Au Sahel on l’appelait trinité

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Cette formule est applicable au Sahel mais pas seulement ici. La trinité en question, bien lointaine de la doctrine chrétienne, s’est d’abord insinuée dans les discours, puis dans les rapports officiels des Agences Importantes et finalement dans les projets financés dans la pratique du discours.
  • Le dernier migrant de l’Afrique et les sirènes de sable

    Par | 1 commentaire
    Le dernier des migrants s’appelle Raymond. La Sierra Leone, son pays d’origine, l’a chassé avec une interminable guerre civile financée par les «diamants de sang».
  • Alerte rouge au Sahel. Un an après l’enlèvement du père Pierluigi

    Par
    . Aujourd’hui, le 17 septembre, c’est juste un an de l’enlèvement du père Pierluigi Maccalli, missionnaire et compagnon de voyage dans le même ‘bateau de sable’ qu’est le Niger. Lui, un lanceur d’alerte hors classe. Lui qui, avec sa communauté de Bomoanga, a tout fait pour rendre ‘dangereux’ l’évangile qui nous rappelle que nous sommes tous ‘humains’.
  • La dernière des frontières

    Par | 1 recommandé
    Elle vient de naitre. Une frontière différente de celles qui l’ont précédées et dont elle avait lu, vu et entendu parler depuis son enfance. On lui avait raconté que les frontières existent depuis toujours et on disait que c’est Dieu qui les avait voulues afin de diviser les nations selon les couleurs et les formes des territoires.
  • L’(auto) censure de l’Occident

    Par | 2 recommandés
    Je le confesse, un mois dans ma patrie n’est pas assez. Juste 30 jours d’un calendrier qui se fait en fonction des circonstances et des attentes de mon visa pour le retour au Niger, périmée bien avant de partir à cause d’un oubli. Du Sahel et du Niger, jusqu’à présent, aucune trace en TV et dans les journaux et dans les discours.
  • Le dieu invisible de l’Occident

    Par | 1 recommandé
    In God we Trust est imprimé derrière les billet verts appelés dollars. Nous croyons en dieu, nous nous confions à lui, nous nous donnons à lui. Le dieu invisible de l’Occident parait afin de disparaitre dans l’invisibilité du système.
  • Ce qui me manque. Absences non programmées du Sahel

    Par | 1 recommandé
    Je partais et déjà ils commençaient à me manquer. Non encore entré dans le nouvel aéroport de Niamey que j’ai commencé à en sentir l’absence.
  • Persona non grata. Un sac rempli de frontières

    Par | 2 recommandés
    Je retourne à la maison le temps de restituer les derniers trois ans passés au Niger, le Pays de sable. Pour quelqu’un le voyage du Sud au Nord du monde se présente très facile.
  • Afrique Adieu. Les inégalités et les résistances au Sahel

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    Le capitalisme a gagné partout. Aussi l’Afrique, dans son ensemble, a choisi de s’adapter à la dictature du capital. Ceci à une semaine de la douzième session extraordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine célébrée à Niamey.
  • Naufragés, déserteurs et vendus. Les sables mobiles du Sahel

    Par | 1 recommandé
    Un économiste comme Serge Latouche les avais définis’ les naufragés du développement’ et il n’avait pas eu tort. Il se referait à cette portion de monde laissée aux marges et puis abandonnée afin de survivre au naufrage du ‘bateau de sable' occidental