Macron & Le Pen, deux discours d'une seule et même extrême-droite

Macron est une extrême droite de salon et Le Pen une extrême-droit de balcon. La différence se limite à la forme. Sur le fond, la répression policière et judiciaire et la surenchère du mépris montrent qu'ils sont identiquement brutaux et violents. A la différence que Macron a le triste avantage d'en faire la démonstration quand Le Pen relève (pour le moment encore) du domaine de la prospective.

S'il y a une extrême-droite de gourmets et une autre moins raffinée, le fond est le même ; c'est-à-dire une absence de goût et d'estime pour le personnel en cuisine, qui rame et qui sue.

C'est à cela que se limite l'alternative à laquelle réduit la majorité des commentateurs de la campagne électorale des européennes qui ne traitent que de l'enjeu de savoir laquelle des deux listes LREM/RN arrivera en tête. C'est-à-dire un enjeu qui n'intéresse que 30% de l'électorat au grand maximum.

En agissant comme ils le font, la plupart des médias enferment donc abusivement l'opinion dans un fatalisme qui biaise gravement l'effectivité de la démocratie.

Ils commentent l'actualité comme si l'électorat de gauche n'existait plus alors, qu'au contraire, ces élections sont une occasion, tant pour la politique française qu'européenne, d'exprimer un désir de justice sociale, d'équité fiscale. Ce qui préoccupe au moins 70% de la population.

Une telle réduction de la couverture médiatique du débat électoral ne peut que favoriser et emporter une très lourde responsabilité dans le succès de l'extrême droite en France.

C'est d'autant plus inexcusable qu'il existe une proposition politique très variée et que le suffrage proportionnel devrait permettre aux électeurs de s'exprimer et d'obtenir une indication en taille réelle des opinions en France. Notamment à gauche, où il aurait intéressant de motiver cet électorat à s'exprimer sur ses préférences entre les écologistes, le PS, le PC, LFI et LO.

Il est donc remarquable que ceux qui disqualifient les gilets jaunes et cautionnent la violence institutionnelle du pouvoir sont les mêmes qui s'appliquent à réduire l'enjeu des élections à une course de chevaux entre deux candidats tout aussi dangereux l'un que l'autre pour la paix civile et l'avenir démocratique de l'Europe.

La complaisance d'une grande partie des médias pour Emmanuel Macron et Marine Le Pen montre que le conservatisme réactionnaire est un particularisme culturel du discours dominant français. Ces deux personnages n'en sont que l'incarnation provisoire ; le temps d'en trouver un autre, s'ils ne plaisent plus, qui satisfera les détenteurs de capitaux.

 

prolonger :

lemediatv.fr Enquête sur le mépris d'Emmanuel Macron

arretsurimages.net L'envers du décor de l'information politique sur commande

laviedesidees.fr Emmanuel Macron est-il un populiste ?

euractiv.fr Mise en garde de l’OIT contre le risque grandissant d’agitation sociale...

monde-diplomatique.fr Des fripons devenus honnêtes gens : Les prospérités du vice

arretsurimages.net Disclose : une presse qui dérange au sein même de la profession

francetvinfo.fr La responsabilité des multinationales dans les violences en Afrique

nytimes.com Autopsie du mensonge climato-sceptique et histoire du changement climatique

franceculture.fr Les Gilets jaunes changent la France par un vrai progrès politique...

francetvinfo.fr Suicide au travail : les DRH face à la "conspiration du silence"

huffingtonpost.fr " Oublier l'affaire Malik Oussekine " Fauvergue fustige la " bien-pensance...

france3-regions.francetvinfo.fr CICE : Auchan touche 500 millions et menace de licencier 723 salariés

bastamag.net « Ne parlez pas de répression, vous insultez la start-up nation !...

franceculture.fr Quand les inégalités menacent la démocratie

legifrance.gouv.fr La Cour d'appel de Versailles reçoit une leçon de droit international

europe1.fr Accueil des migrants : 13 maires de grandes villes lancent un appel...

franceculture.fr Suicide, dépression, démission, depuis déjà quelques années, l'ONF...

franceinter.fr Gilet jaune sur l'habit vert : " Jojo, le Gilet jaune "

sinemensuel.com La véritable violence, c'est Macron, pas les gilets jaunes

lemonde.fr Gilets jaunes : la décence commune c./ dérive épistocratique

monde-diplomatique.fr Le FMI tire encore la sonnette d'alarme

Etc.

 

macron-marine-le-pen

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.