PEROU
Hospitalités
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 août 2017

PEROU
Hospitalités
Abonné·e de Mediapart

La France peut accueillir toute l'hospitalité du monde

Appel de l'été 2017

PEROU
Hospitalités
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En ce moment même, de Nice à Calais, de Paris à Bayonne, de Marseille à Cherbourg, se transmettent des gestes d'hospitalité qu'aucune procédure judiciaire ne saurait contenir. Aujourd'hui en France, d'innombrables citoyennes et citoyens inventent un quotidien habitable aux exilés du monde entier, ringardisant déjà et enrayant bientôt tous les plans de tri, contrôle, expulsion, destruction, placement, déplacement. Une loi L 622-1 dispose encore que « toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l'entrée, la circulation ou le séjour irréguliers d'un étranger en France sera punie d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 30 000 euros. ». Des égarés la tiennent pour lisible, s'éreintant à menacer, et pourquoi pas embastiller, un paysan pour des actes dont l'histoire retiendra qu'ils étaient justes. Leurs vétustes appareils policiers juguleraient ainsi des déferlements de migrants. Tout ce vieux monde pliera sous un débordement d'hospitalité, puisque c'est d'humanité qu'il s'agit, permettant à la France de prétendre au 21e siècle enfin.

Tout autour de nous, des confins jusqu'aux centres des 36 000 communes de France, s'affirme à bas bruit un territoire d'avant-garde. Cette étendue, constituée d'actes d'hospitalité démultipliés, se déploie telle une œuvre commune, telle une 36001e commune. Nous en déclarons l'existence, et l'authentifions par la procédure d'un inventaire fleuve, d'un texte sans fin à l'écriture duquel nous invitons tous les témoins de son expansion. C'est un chapitre de notre République contemporaine, l'inscription de l'hospitalité au registre de ce que nous avons en commun. C'est un inarrêtable tracé sur la carte du pays, l'indice de nos constructions les plus nécessaires. C'est un mouvement d'écriture se propageant de proche en proche, réveillant de nouveaux récits par contamination, éveillant de nouveaux actes par appel d'air. C'est une attestation sur l'honneur d'être français, fraternel par conséquent, adressée à tout juge qui serait aujourd'hui encore tenté de punir la fraternité. Afin que celui-ci entende que c'est une Commune entière qu'il lui faudrait enfermer, un territoire tentaculaire qu'il lui faudrait réprimer.

Ce texte, que nous intitulons « Tout autour. Une œuvre commune », s'ouvre par de premiers témoignages que nous ont transmis des Calaisiennes et Calaisiens. Nous faisons appel à tous les témoins directs ou indirects de ce qui aujourd'hui s'invente en France : qu'ils ajoutent à l'édifice une ligne ou mille, qu'ils enrichissent ce faisant cette autre archive municipale, qu'ils augmentent ainsi notre mémoire vive. Nous la constituerons trésor public en la versant dans la collection des Turbulences (Fond Régional d'Art Contemporain d'Orléans) le 12 octobre 2017, jour de l'inauguration de la biennale d'architecture « Marcher dans le rêve d'un autre ». Inaliénable, imprescriptible, ineffaçable donc, ce texte pourra déferler alors, retentir sur place publique, s'entendre jusqu'au procès de Cédric Herrou­ et de tant d'autres citoyennes et citoyens aujourd'hui poursuivis pour des actes dont nous sommes, par définition et conviction, co-auteurs.

------

- Déclaration d'hospitalité n°1 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°2 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°3 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°4 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°5 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°6 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°7 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°8 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°9 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°10 à lire ici.

- Déclaration d'hospitalité n°11 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°12 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°13 à lire ici

- Déclaration d'hospitalité n°14 à lire ici

Les déclarations à venir seront écrites à partir des témoignages que nous recevrons par voie électronique à contact@perou-paris.org.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André