Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de René Monzat

  • Du bon et moins bon usage de la loi de 1905

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    L'Etat peut financer dans les lycées, les collèges et les écoles le fonctionnement de services d'aumôneries "destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics". Dans ce contexte est-il raisonnable d'interdire que, pour une pour une activité culturelle et sportive hors des locaux scolaires, des mères musulmanes tiennent la main des enfants pour traverser la rue?
  • Fake news Pitié après la fable Necker, d'un mensonge à l'autre

    Par | 1 commentaire
    Christophe Castaner a fait fort ; démontrer à la fois son incompétence, sa propension au mensonge éhonté, et un plagiat grossier. En effet en juin 2016 Manuells Valls avait sorti le même épouvantail des manifestants ravageant un hôpital, mais, a propos de l'Hôpital Necker.
  • "Tous les gendarmes détestent la police !"

    Par | 3 commentaires | 11 recommandés
    Au fil des manifestations les « gilets jaunes » ont appris à différencier les forces du désordre en uniforme et à leur faire savoir. Au point de voir des gendarmes hilares quant la manif entonne « tous les gendarmes détestent la police. »
  • Des gazeuses de PMC utilisées à Paris le 20 avril 2019 ?

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Des PMC (Produits marquants codés) ont-ils été utilisés, à Paris le 20 avril contre les Gilets Jaunes ?
  • Sollicitudes anonymes lors du XXIIIème épisode parisien des Gilets Jaunes

    Par | 2 commentaires | 9 recommandés
    Au-delà de la violence des forces de l’ordre et de manifestants, les gestes de sollicitude et de solidarité sont nombreux à l’occasion des manifestations de Gilets Jaunes. Dans la seule manifestation du 20 avril 2019 j’ai bénéficié de plusieurs d’entre eux.
  • « Place de la République des épouses de policiers parmi les gilets jaunes »

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    Le hourvari médiatique orchestré depuis samedi autour d’un slogan imbécile est décalé pour les gens qui ont vécu cette journée de manifestation et de tensions. Plutôt que focaliser sur l'anecdote de « Suicidez vous ! » il eut été possible de titrer « Place de la République des épouses de policiers parmi les gilets jaunes »
  • Gilets Jaunes : Si Macron ne comprend pas maintenant c’est qu’il est vraiment sourd !

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    L'invocation des "casseurs professionnels" ne tient pas pour analyser ce qui s'est passé le 1er décembre. J ai vu des fachos, des militants autonomes, anti-fa habitués des "cortèges de tête", il y avait aussi des "caillera" pillant des supérettes. Mais j'ai surtout vu des tout petits groupes de gens venus de province, issu des couches populaires qui "ne s'en sortent pas".
  • Quand Riss joue à l'imam

    Par | 576 commentaires | 62 recommandés
    Charlie, pratique une forme de harcèlement, c'est a dire de discrimination anti handicap, discrimination religieuse et discriminations sexiste. je ne suis pas pour pratiquer en retour le harcèlement judiciaire d'un journal. Mais nous devons a minima nommer les choses. Et définir Charlie Hebdo comme un journal pro-discrimination.
  • Le « mort aux blancs » de la place de la République. Anatomie d’un faux

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Une initiative réunissant des courants de l’antiracisme politique a été dénigrée comme constituant une manifestation « anti-blanche ». La fachosphère élargie à ses compagnons de route a donné de la voix, certains prétendant que la réunion dite de Bandung du Nord était « interdite aux blancs », voire illustrant le propos de la photo d’un bombage « mort aux blancs ».
  • Poursuivre Marine Le Pen pour les photos de Daech est liberticide et contre-productif

    Par | 2 recommandés
    Je souhaite à Marine Le Pen (à son parti) tous les échecs politiques. Le FN promeut, reflète, et accélère un risque d’involution majeure de la société française. Il pourrait en remportant les élections faire basculer France vers une société d’apartheid, société clivée attisant des tensions générant à leur tour une demande pérenne d’exercice sécuritaire et autoritaire du pouvoir.