Blog suivi par 11 abonnés

Le blog de ROBI MORDER

  • le 24 mai 2018

    Le 1968 des lycéens: 50 ans après au Lycée Turgot

    Par
    L’association des anciens élèves du lycée Turgot (Paris 3ème), premier lycée en grève le 7 mai 1968, organise le 24 mai 2018 une rencontre avec témoignages, documents, panneaux et débats en deux temps, le premier consacré au lycée Turgot, le deuxième au mouvement lycéen en général avec la présentation par les auteurs de «Quand les lycéens prenaient la parole».
  • LYCEENS DES ANNEES 68, LES GRANDS INCONNUS?

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Il est difficile d’imaginer aujourd’hui la surprise qu’a créé l’irruption de la jeunesse lycéenne sur la scène sociale et politique en 1968, . Et si les étudiants ont été peu étudiés, que dire des mouvements du secondaire? La parution de "Quand les lycéens prenaient la parole: les années 68" et les débats qui auront lieu au lycée Turgot le 24 mai sont des occasions de les (re)découvrir.
  • le 19 mai 2018

    L'UNEF EN MAI ET JUIN 1968

    Par
    « L’UNEF en mai et juin 1968 ». Journée organisée par l'AAUNEF avec le concours du Germe et de la Cité des mémoires étudiantes. La parution aux éditions Syllepse de "Etudiant-e-s en révolution ? Les années 68" permet d’insérer l’action du syndicat étudiant au cours du « moment 68 » dans le cadre plus général des « années 68 ».
  • 68 : ETUDIANT-E-S EN REVOLUTION ?

    Par
    A la veille de la journée « l’UNEF en mai et juin 1968 » organisée par l’Association des anciens de l’UNEF avec le concours du GERME et de la Cité des mémoires étudiantes, la parution aux éditions Syllepse de "Etudiant-e-s en révolution ? Les années 68" permet d’insérer l’action du syndicat étudiant au cours du « moment 68 » dans le cadre plus général des « années 68 ».
  • Trois livres et un colloque. Il y a eu aussi des étudiants et des lycéens en 1968

    Par
    Le cinquantième anniversaire de mai et juin 1968 fait toujours couler beaucoup d’encre, Paradoxalement, il est peu question des jeunes scolarisés, étudiants ou lycéens de manière sérieuse. D'où l'intéret de signaler, dans la production actuelle, quelques ouvrages et initiatives.
  • le 2 mai 2018

    Colloque international « Empreintes étudiantes des années 1968 dans le monde »

    Par
    La contestation des années 1968 se confirme comme objet d’histoire. Scruter les empreintes étudiantes de ces années et poursuivre les travaux qui se sont efforcés de sortir de l’impressionnisme , analyser l’événement, le mouvement, contribuer à établir sa chronologie, sa diffusion sociale et géographique, nationale, internationale et transnationale.
  • Les prendre au sérieux

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    A Montpellier, en s’attaquant physiquement aux corps d’étudiants, c'est le corps étudiant dans son ensemble, comme en 1884, comme le 3 mai 68 qui s'est estimé atteint. Mais l’histoire ne se répète pas, car s’il y a des récurrences, les contextes, les acteurs, leurs relations ne sont pas identiques. Par Jean Philippe Legois, Hugo Melchior, Robi Morder.
  • le 23 mars 2018

    Sur les traces du mouvement du 22 mars

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
    Un collectif d’anciens militants du Mouvement du 22 mars 1968, d’enseignants des UFR de sciences humaines et sociales de l’université Paris Nanterre, d’archivistes et chercheurs spécialisés organise un colloque les 23 mars et le 24 mars 2018 à l’université Paris Nanterre. Son ambition est de retrouver la mémoire des actions, de rappeler l’importance de la critique de l’université et de la société.
  • «Sur les traces du Mouvement du 22 mars»

    Par | 5 commentaires | 5 recommandés
    Le 22 mars 1968 reste une date symbolique, restée dans les mémoires comme « l’étincelle » déclenchant un ébranlement politique et social totalement inattendu dans l’histoire. Des anciens militants du Mouvement du 22 mars 1968 avec des enseignants de l’Université Paris Nanterre, des archivistes et chercheurs spécialisés posent une double question : d’où vient le 22 mars et qu'en reste t'il.
  • 5 JANVIER, IL Y A 50 ANS 1968 COMMENCE A PRAGUE

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Il y a 50 ans, le 5 janvier 1968 Dubcek remplace Novotny à la direction du Parti communiste tchécoslovaque. Plus qu'une révolution de palais, c'est le début du "Printemps de Prague". Comme le soleil, 1968 se lève à l'Est, avec la promesse d'un "socialisme à visage humain", celui d'une dynamique d'autogestion incarnée par les conseils de travailleurs.