Blog suivi par 87 abonnés

.

À propos du blog
.
Mots-clés
  • Question violence, les Gilets Jaunes sont des enfants de chœur

    Par | 5 recommandés
    L'extrême violence supposée des Gilets Jaunes comparée à celle de leurs prédécesseurs à Paris..
  • Les enfants, ça ne se passe pas comme ça.

    Par | 4 commentaires | 10 recommandés
    Ce n’est pas un moniteur de colonie de vacances qui s’exprime ainsi mais le président d’une République
  • Les deux pieds, les deux mains, les deux yeux, Monsieur...

    Par | 4 recommandés
    Ils ne sont pas djihadistes, ne connaissent de la Syrie que les images d’une guerre qui ne nous concerne pas mais qui défilent sur les écrans, ils n’ont déposé nulle part une bombe, n’ont nulle part arrosé des innocents avec des armes de guerre, n’ont poignardé personne et pourtant quelqu’un a donné l’ordre de leur tirer dessus
  • La France a peur.

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
     © soklo © soklo
    J’ai peur. La France a peur. Sokolo a peur d’enfourcher son vélo l’hiver, avec ses lunettes , sa cagoule, ses gants. Car qui ressemble plus à un factieux que lui dans la campagne à l’heure où personne ne s’aventure sur les routes désertes qu’il emprunte.
  • Jean-Louis Trintignant, l'Emiliano Zapata du Saint Martin...

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    C’est l’Antoine Perraud avec son article promotionnel qui m’a refilé le virus pour le spectacle à Saint Martin, le théâtre proposant un récital de poésie. Jean-Louis Trintignant accompagné par Daniel Mille et ses musiciens accrochés à Astor Piazzola partage ses poèmes libertaires.
  • Salut Noé

    Par | 2 recommandés
    Nous ne nous sommes pas connus, mais lorsque ton grand-père m’a annoncé ta naissance il m’a soumis une devinette afin que je découvre ton prénom peu commun.
  • Salut Sultana

    Par | 2 recommandés
    Sans doute m’as-tu oubliée, nous nous sommes croisées il y a si longtemps. Quelques jours durant lesquels tu m’as laissée l’impression d’une moitié folle.
  • Salut beau-frère

    Par | 3 commentaires | 7 recommandés
    Souvent, traversant ton village, j’extirpe le bras par la vitre sans caresser le frein, question de parenté. Pour pas oublier les liens qui nous désunissent. T’es là, sur votre trottoir ridicule qui ne parvient pas à singer les grandes villes, alors que le talus, ça avait plus de gueule.
  • Salut Priscillia chérie

    Par | 3 recommandés
    Tu recevras cette lettre peu avant ton retour, avec les enfants. Vos vacances ont été trop courtes, ce temps sans vous interminable. Je hais mon patron qui m’a privé de vous,
  • Salut Irma

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Irma, c’est moi, et comme c’est mon anniversaire, je décide d’envoyer le récit du rêve de cette nuit à Irma elle-même, pour ne pas le perde. De plus, ça ne regarde personne.