Abécédaire des savoirs critiques
Projet collectif de Kôdo + La Savante et le Politique + Le Club Mediapart
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mars 2022

Abécédaire des savoirs critiques
Projet collectif de Kôdo + La Savante et le Politique + Le Club Mediapart
Abonné·e de Mediapart

L'abécédaire des savoirs critiques

Définitions de 31 termes issus de l’eBook « Défense et illustration des libertés académiques ». Un projet participatif de Kôdô, La Savante et le Politique et du Club Mediapart.

Abécédaire des savoirs critiques
Projet collectif de Kôdo + La Savante et le Politique + Le Club Mediapart
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Un peu partout dans le monde, les savoirs critiques sont aujourd’hui menacés – du Brésil à la Turquie, de la Pologne et de la Hongrie au Royaume-Uni ou à la France. C’est vrai dans le domaine des humanités, et tout particulièrement des sciences sociales. La menace est double : d’une part, les politiques néolibérales exercent une pression de plus en plus forte sur les conditions matérielles de l’enseignement et de la recherche ; d’autre part, les politiques autoritaires s’en prennent ouvertement aux savoirs critiques pour les délégitimer, les marginaliser, voire les censurer. En France, la réaction idéologique se déchaîne aujourd’hui contre les études sur la race, le genre et l’intersectionnalité, mais aussi contre les études postcoloniales et décoloniales, toutes regroupées sous le label polémique « islamo-gauchisme ». Ces logiques économiques et politiques convergent pour mettre en danger l’exercice des libertés académiques, l’autocensure redoublant les effets de la censure. »

Éric Fassin et Caroline Ibos. Extrait de: Le Club de Mediapart. « Défense et illustration des libertés académiques. » eBook

Pourquoi cette collaboration?

En juin 2021 le colloque universitaire international “La savante et le politique” s’est tenu sous la direction de Caroline Ibos et d'Éric Fassin. Il a réuni en ligne, pendant une semaine, des dizaines d’intervenant·es et des centaines de participant·es.

Pendant l’été, il a été diffusé chaque semaine, en sept épisodes, sur un blog Mediapart dédié.

En septembre, les interventions en ont été éditées par Sabrina Kassa, journaliste et co-responsable du Club dans un eBook polyphonique intitulé Défense et illustration des libertés académiques, disponible gratuitement sur Mediapart.

L'eBook présenté à l'ouverture du festival de Mediapart 2021 : “Ce qui (nous) arrive : l'anti-intellectualisme en campagne” donnera l'occasion à l’équipe de Kôdô de se pencher sur les travaux d’Éric Fassin et de Caroline Ibos. 

Kôdô, est un jeune média engagé pour la recherche qui relie les chercheur-ses aux jeunes qui privilégient la source des savoirs pour mieux penser la complexité du monde.

Afin de toucher une nouvelle audience, de faire vivre ce projet de manière innovante et de collaborer avec un public aussi large que possible, Kôdô et le Club de Mediapart décident alors de donner vie à une série de podcasts collaboratifs. 

Un projet participatif

Les multiples polémiques politiques contre le prétendu “islamo-gauchisme” ne relèvent pas seulement d’une stratégie politique de détournement des graves difficultés rencontrées par les universités françaises - et d’abord par leurs étudiant·es. Cette obsession a aussi des conséquences tangibles dans la réalité : elle met en danger les savoirs critiques. Et éjecte du débat public des pans entiers du mouvement social en le disqualifiant.

“Islamo-gauchisme”, mais aussi “cancel culture” et “wokisme” : ces mots ont envahi les espaces médiatiques. Ils ne veulent rien dire; ils servent seulement à délégitimer le travail d’universitaires qui travaillent sur les discriminations et les relations de pouvoir. Aussi mélange-t-on souvent ces slogans polémiques avec d’autres termes, des concepts qu’utilisent effectivement des universitaires : genre, intersectionnalité, racisme systémique, décolonialité, etc.

Pour ne pas dire n’importe quoi, il faut redonner du sens aux mots. Dans cet abécédaire, nous proposons à plusieurs dizaines de chercheur·es de définir 31 mots issus de l’eBook. 31 mini-vidéos de définition seront publiées sur Instagram (retrouvez le lien ici ) et enrichies dans ce blog Mediapart.

Cet abécédaire propose, en 50 secondes, des définitions accessibles, des outils pour réfléchir par soi-même, des armes progressistes pour résister à la vague réactionnaire : à chacun·e de se les approprier pour ouvrir, ensemble, une véritable discussion publique sur le sens des mots et sur leur usage.

Nous espérons développer des échanges entre les universitaires et le grand public, dans la bienveillance et dans une démarche démocratique et de libre expression. Nous avons ainsi ouvert une ligne de téléphone (0749760856) pour accueillir les réactions du public : remarques, approfondissement, critiques, questions, témoignages, précisions.

« La richesse, la vitalité et la force des contributions de ce livre numérique ne témoignent pas seulement d’une résistance au présent. Elles proclament ce futur de l’émancipation qui germe sur les ruines d’un ordre agonisant. »

Edwy Plenel. Extrait de l'eBook du Club Mediapart, « Défense et illustration des libertés académiques. »

L’adaptation de l’eBook en podcast aura lieu en trois temps.

  • Abécédaire vocal (reels Instagram), enrichi sur un blog Mediapart par des liens pour creuser chaque notion.
  • Réactions de la communauté (via Telegram au numéro : 0749760856 )
  • Podcast collaboratif à partir de l’abécédaire et des réactions

Ce projet est le fruit d’un travail collaboratif entre Marie Le Grand et Déborah Le Grand, co-fondatrices du média indépendant Kôdô, Caroline Ibos et d'Eric Fassin, les deux universitaires à l’initiative du colloque “La savante et le politique” et Sabrina Kassa, journaliste co-responsable du Club Mediapart et éditrice de l’eBook “Défense et illustration des libertés académiques”.

Liste des mots :

  1. Anti-intellectualisme – Eric Fassin
  2. Blanchité – Caroline Ibos
  3. Cancel culture – Eric Fassin
  4. Déconstruction – Anne E Berger
  5. Écoféminisme – Taciana Brito
  6. Écriture inclusive – Gwenaëlle Perrier
  7. Épistémologie féministe – Flora Malverde
  8. Études postcoloniales / décoloniales – Nacira Guénif
  9. Féminismes noirs – Nassira Hedjerassi
  10. Féministes rabat-joie - Anne-Laure Amilhat Szary
  11. Genre – Marta Segarra
  12. Handicap – Justine Madiot
  13. Identités – Beatriz Collantes
  14. Intersectionnalité – Myriam Paris
  15. Islamogauchisme – Caroline Ibos
  16. Libertés académiques – Fabien Jobard
  17. Minorités – Yi-Jhen Chen
  18. Nature / Naturalisation – Sara Garbagnoli
  19. Néofascisme – Marina Duarte 
  20. Néolibéralisme – Fanny Gallot
  21. Neutralité axiologique – Eric Fassin
  22. Objectivité / objectivation – Marion Tillous
  23. Politiquement correct – Philippe Marlière
  24. Postporn – Rachele Borghi
  25. Racisé·e·s - Kaoutar Harchi
  26. Racisme systémique – Nadia Yala Kisukidi
  27. Savoirs critiques – Caroline Ibos
  28. Savoirs trans – Karine Espineira
  29. Séparatisme – Ilana Eloit
  30. Subalternité - Audrey Célestine
  31. Wokisme – Mame-Fatou Niang

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Budget
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard