Blog suivi par 26 abonnés

Le blog de Ahmed Cheniki, Cultures Algérie et Médias

Professeur d'université, journaliste et écrivain
Alger - Algérie
À propos du blog
Ce blog est une lucarne pouvant permettre à ceux s’intéressant à la culture algérienne de participer à une sorte de remise à flots de certains pans de notre mémoire, aujourd’hui, en perdition. La mémoire est le lieu idéal de l’ineffable, de l’éternelle présence d’une obsédante subjectivité fournissant à l’historien sa substantifique moelle. Nous partirons des jeux de la mémoire pour atteindre une Histoire possible, faite, malheureusement de trop de failles et d’oublis que, paradoxalement l’œuvre d’art réussit à combler. Nous nous intéresserons également à la représentation littéraire, médiatique et artistique, au delà de l'Algérie, parce que tout simplement, toutes les cultures s'interpénètrent, s'entremêlent. Notre travail d’investigation nous permettrait d’interroger un certain nombre de formes culturelles et de questionner les conditions d’émergence de ces nouvelles disciplines culturelles (théâtre, cinéma, roman, arts plastiques, bande dessinée et journalisme) en Algérie et dans les anciennes colonies. Cette recherche, plus que nécessaire, mettant en œuvre les lieux de la mémoire et les espaces marqués d’une Histoire à façonner, permettrait de donner à lire les réalités politiques présentes. Ce blog ne peut nullement rester en dehors des faits d’actualité. Il sera fait appel à des sujets du moment et, bien entendu, aux bruissements de l’université, des médias et de la culture de l'ordinaire. La culture de l’ordinaire est au cœur de nos préoccupations. Le débat est libre, ouvert, sans aucune complaisance, ni exclusion.
  • Yamina Mechakra, une écrivaine qui "vaut son pesant de poudre"

    Par | 3 commentaires
    A Alger, une jeune fille de 19 ans vient d'être violée et brûlée vive par son agresseur. J'ai directement pensé à la grande romancière algérienne, Yamina Mechakra (1949-2013) qui a vécu le martyre sous la colonisation, son père torturé, les femmes violées, elle décide, après l'indépendance, de devenir psychiatre et d'assister mères célibataires et "enfants sous x" comme on les qualifiait.
  • L'Afrique subsaharienne ou l'appel des jeunes pour une véritable libération

    Par
    Ces dernières années, les populations africaines commencent à se soulever pour imposer la mise en œuvre d'Etats de droit, l'émergence d'une presse libre et d'institutions démocratiques. Un peu partout, dans toute l'Afrique subsaharienne, ça bouge...C'est un processus de redécolonisation.
  • Djamal Amrani, le poète dont le corps mutilé témoigne de la torture sous Massu

    Par | 1 recommandé
    Djamal Amrani (1935-2005) est un grand poète algérien qui choisit de s'engager dans le combat pour l'indépendance en 1956, les soldats de Massu et d'Aussaresses, connus pour leurs ignobles et horribles méthodes de torture, l'arrêtent et l'amputent d'une partie de son corps, une blessure profonde. Sa poésie où corps mutilé et mémoire s'entremêlent, dit l'horreur.
  • Gabriel Garcia Marquez, le maître-écrivain et la nécessité de la politique

    Par | 3 commentaires
    Qui ne connaît pas Gabriel Garcia Marquez? C'est un écrivain majeur qui estimait que l'écrivain devrait prendre position, il était partout, soutenant ce qu'il estimait les causes justes, touchant à tous les arts, subvertissant les différents codes littéraires et révolutionnant la manière de raconter. Journaliste, militant politique, scénariste, romancier, nouvelliste...
  • La démocratie, le mandarin et le marchand

    Par
    On n'arrête pas de prophétiser "la fin de l'Histoire et des idéologies", période qui verrait le monde définitivement conquis par les pratiques néolibérales. Ce discours est souvent repris par les médias. Ainsi, risquera t-on de voir marginalisée la posture électorale, un citoyen possible, pour laisser place à la posture de chefs réels désignés engendrant la position de sujet.
  • Quand les juristes font du droit une affaire de prise de pouvoir

    Par
    Les relations entre le droit et la politique sont ambiguës et ambivalentes. Souvent, les professeurs de droit affirment qu'il ne peut y avoir de rapport du droit avec la politique privilégiant le Texte, la "vérité juridique", excluant les bruissements et les mouvement de la société. C'est finalement, une affaire de pouvoir et de rapports de forces.
  • L'intellectuel n'est ni un policier ni un délateur ou une "mégère apprivoisée"

    Par
    L'intellectuel ne peut-être assimilé à un soldat ou un délateur, sa fonction est d'interroger la réalité et de déconstruire les lieux complexes de la société. Il a une fonction critique. Ces derniers temps, des "intellectuels" médiatiques usant de clichés, de stéréotypes et de sermons, développent un discours xénophobe et raciste...
  • Pablo Neruda, la grande humanité

    Par
    Un portrait subjectif du grand poète chilien, Pablo Neruda, ami de Salvador Allende qui conjugue l'humanité au temps de l'espoir...
  • L'Islamophobie et la haine de l'Arabe dans les arts et les littératures

    Par
    La littérature, les arts et les jeux-vidéos construisent une image négative de l'Arabe et du musulman souvent assimilés à l'islamiste et au terroriste, usant de totalités non opératoires comme "monde arabo-musulman", "monde de l'islam". Clichés, stéréotypes et présupposés traversent une certaine production artistique et littéraire européenne et américaine.
  • Le journalisme pourrait-il continuer à exister?

    Par | 1 recommandé
    Le journalisme connaît de très graves difficultés. Aujourd'hui, confronté aux problèmes socio-économiques, le journaliste peut-il conserver une certaine autonomie?