42-LES SIMAGREES DU SEUIL DE REVENTE A PERTE & @LUnionEuropenne

L'Article442-2 du Code du commerce interdit les REVENTES A PERTE: "LE REVISIONNISME ECONOMIQUE" appliqué à la Gestion des finances sociales sauverait l'Agriculture et l'Elevage et assurerait la relance de l'économie via la baisse des prix à l'exportation par la création d'une TVA SOCIALE UNIVERSELLE pour sortir Notre Pays, La France, du GHETTO économique France dans lequel nous sommes prisonniers.

                           *Bonjour Toulemonde, Bonjour La France, Bonjour L'UE*.

                                             Mise à jour au: 01.02.2019 

                                *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE

Préparation intellectuelle aux élections €UROPÉENNES 2019 et à l'élection PRÉSIDENTIELLE 2022.

                         GRAND DÉBAT NATIONAL 2029

CE QUI NE VOUS EST JAMAIS DIT PAR LES POLITIQUES!

 LA BANQUE CENTRALE EUROPEÉENNE -(BCE)-, PERCLUSE DES DETTES RACHETÉES AUX ÉTATS, EST DE MOINS EN MOINS CRÉDIBLE FACE À  UNE CRISE ÉCONONOMIQUE DE GRANDE AMPLEUR INÉVITABLEMENT PROGRAMMABLE À PLUS OU MOINS LONG TERME. BIEN ENTENDU, NUL NE VOUS EN PARLERA: VOUS VOUS EN APERCEVREZ LE JOUR OU TOUS LES COMPTES SERONT BLOQUÉS. 

VOTER POUR LE PARTI DE Monsieur EMMANUEL MACRON, Président de la République, C'EST, À COUP SÛR, VOTER POUR Y ARRIVER. 

LA BCE N'A PAS À RESTER LA PLANCHE À BILLETS DES BANQUES LOBBIES "DE BRUXELLES"! ELLE DOIT SE METTRE AU  SERVICE DES ÉTATS, DONT NOTRE PAYS, LA FRANCE.

*EN FRANCE, 


       AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES!

             LES CAISSES SONT PLEINES! PLEINES DE TROUS! 

AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES COTISATIONS SOCIALES!

Elles font croire qu'elles en payent en les mentionnant comme étant "charges des entreprises" sur les feuilles de paye pour tromper les salariés: Les entreprises et les politiques font croire qu'elles payent des charges sociales patronales, ce qui est totalement FAUX!

Les entreprises, en effet, se les font d'abord payer à l'achat des marchandises par les consommateurs en les incorporant dans les Calculs des prix de revient et de Vente et les reversent ensuite aux organismes chargés des recouvrements. Elles ne sortent donc RIEN de leurs propres poches!

En déclarant urbi et orbi que les entreprises payent des charges sociales et qu'elles sont trop élevées, Le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, commet un MENSONGE D'ÉTAT, surtout en leur "donnant", EN PLUS, des subventions... tout en appauvrissant le Peuple de France.


                              INRODUCTION.

Commençons par parler un peu des agriculteurs et des éleveurs.

Il serait bien que les agriculteurs et les éleveurs comprennent qu'ils ne sont pas des commerçants, mais des PRODUCTEURS.

Cela signifie que l'augmentation du seuil de revente à perte proposée par le Président Emmanuel Macron ne les concerne pas directement.

Il faudrait que les agriculteurs et les éleveurs déterminent eux mêmes leurs COÛTS DE PRODUCTION en dessous duquel ils ne vendraient pas. Le commerce social libéral républicain, c'est ça! Ce n'est pas au Président "des riches", un comble, de déterminer un seuil de revente à perte pour que les agriculteurs vivent de subventions!

C'est par le travail que les agriculteurs et les éleveurs doivent subvenir dignement à leurs besoins, sans suventions et sans qu'ils soient obligés de vendre à perte ou à faibles coûts, ce qui est interdit par le code du commerce.

La magouille consistant à accorder des subventions de l'U€ tout en les obligeant à vendre moins cher facilite la concurrence déloyale faite avec l'argent des contribuables. Ces pressions économiques et financières sont inadmissibles!

De toutes les explications précédemment données ressort l'obligation gouvernementale de revoir tous les traités €uropéens dans le cadre des élections €uropéennes de mai 2019 et de remettre à plat le système de financement des recettes sociales pour la relance des exportations par la baisse des cooûts de production à l'exportation  pour toutes les entreprise, y compris pour les exploitations agricoles.

Je vous propose de me suivre dans mes explications "du coin du feu" qui débouchent, aux Points N° 12,13 et 14, sur un remède radical pour vivre dignement dans la plus grande transparence et la paix sociale retrouvée.   

                                       Avertissement:

*L'augmentation du pouvoir d'achat des salariés dont se vantent Emmanuel Macron, Edouard philippe, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Olivier Dussopt, Muriel Pénicaud, Christophe Castaner, Benjamin Griveaux et tous les membres du Gouvernement est une augmentation artificielle contre nature: Ce sont les retraités qui payent la facture, sous le vocable au titre ronflant macronien de "Solidariré intergénérationnelle"!

Là où le bât blesse, c'est qu'il appartient aux seuls employeurs de payer les augmentation des salaires de leurs employés, NON aux retraités sans défense "qui n'y peuvent "mais", en particulier les retraités en fin de vie, les grabataires, les malades Alzeimer, ALS, etc, etc...!

*Le processus de l'augmentation de la CSG pour les retraités est le suivant:

1- Les salariés cotisent pour payer les retraites des retraités!

2- Emmanuel Macron augmente, "à l'Alambic" la CSG des retraités pour augmenter "le salaire "Net" des salariés!

3- Les entreprises, qui ne payent aucune charge sociale et n'augmentent pas le salaire net de leurs salariés. Il est augmenté, "de manière détournée", avec l'argent des cotisations sociales Retraites de leurs salariés... qui sert à payer la CSG des retraités... qui sert à les augmenter eux mêmes! La boucle macronienne est bouclée.

Et ça, c'est la gestion "sociale libérale" du Président fondateur du parti En Marche, Monsieur Emmanuel Macron.

*SI Emmanuel Macron assume cette manipulation des chiffres et des mots, cela ne lui coûte absolument RIEN, financièrement,  de sa poche, contrairement aux retraités, CAR, ASSUMER, C'EST PARTICIPER! Ce sont les salariés qui assument.

                                      I-------------------------I

  De la CSG à la présentation du programme économique du XXIème siècle:

 Bonjour La France, Françaises, Français, Bonjour Monsieur le Président Emmanuel Macron,

La situation économique, de notoriété publique, est catastrophique. Aucun homme et aucune femme politique n'est actuellement dans l'état pshychologique adéquat qui lui permettrait de redresser la barre du bateau France abandonné aux fluctuations abracadabrantesques des uns et des autres sans tenir compte de la sonnette d'alarme que je tire depuis 2012.

Même l'augmentation de la CSG des retraités avec pour but de booster le "Net" de la feuille de paye a été votée par une majorité de députés minoritaires qui n'ont obtenu QUE 17,88% des voix des inscrits! C'est dire le dégoût des électeurs envers les hommes et les femmes politiques qui ne pensent qu'Ego, Fric et Cul, Bref, chez eux, "Y'a d'la joie"!   

Comme expliqué plus avant, AUCUNE ENTREPRISE NE PAYE DE CHARGES SOCIALES!

Rappel: Ce sont les consommateurs qui les payent à l'achat des marchandises: Les entreprises les perçoivent -augmentées de leur marge bénéficiaire- et les reversent "en net" aux organismes de l'Etat chargés des recouvrements! 

                                 I-------------------------I 

       De la présentation du programme de relance économique:                             

Le programme que je vous propose portera sur 15 points:

*Point N°1: Le SEUIL DE REVENTE A PERTE des agriculteurs, l'Inflation,

*Point N°2: Je postule pour donner un cours ou des cours d'économie aux Ministres et aux Parlementaites,

*Point N°3: Petit interlude de chauffe,

*Point N°4: Le négationnisme économique politique, aberration mentale,

*Point N°5: L'augmentation de la CSG, "Corne d'abondance" pour augmenter le salaire net des salariés peut elle être considérée comme un Crime économique?

*Point N°6: Il nous faut sortir du GHETTO économique Macron par la REVOLUTION culturelle des esprits,

*Point N°7: Les retraités transformés en banquiers supplétifs des financiers, 

*Point N°8: Thème national de fréflexion sur les "emplois francs",

*Point N°9: La faute commise dans la suppression de l'ISF sans contrepartie,

*Point N°10: Les Etats de l'Union européenne sont endettés à vie: Il y a obligation de renégocier tous les traités économiques,

*Point N°11: En France, qu'en est il? "Je ne suis pas cagoulé, je ne suis pas la rue",

*Point N°12: Le financement des recettes sociales doit être pérennisé,

*Point N°13: La potion magique "à l'Astérix" pour redresser l'économie de la France,

*Point N°14: Conclusion pragmatique économique,

*Point N°15: Qui suis je? Présentation de "MoiCitoyen", Illustre Inconnu.

                                   I------------------------------I

                                              *Point N°1*

              *LE SEUIL DE REVENTE A PERTE des agriculteurs et éleveurs:

Les agriculteurs et les éleveurs, qui sont des PRODUCTEURS, ne sont pas concernés par les seuils de revente à perte! ILS PRODUISENT! CE SONT DES PRODUCTEURS!  

Il appartient donc aux agriculteurs et à eux seuls de fixer leurs SEUILS DE VENTES A PERTE, conformément à l'article 442-2 du Code du commerce qui interdit la revente à perte.

Le Président de la République, Emmanuel Macron n'a aucune décision à prendre et encore moins l'obligation de les fixer par ordonnances, comme il l'a déclaré aux agriculteurs au cours de ses voeux de fin d'année le 25.01.2018 à Saint Genès de Champanelle (63 122 Auvergne)

Les seuils de revente à perte qui seraient fixés par les agriculteurs ne pourrrait être poursuivis en justice QUE s'il état démontré, peuves à l'appui, qu'is revendent "à perte", ce qui n'est manifestement pas le cas actuellement, puisque tous les Gouvernements qui se sont succédé le les y obligent, en contradiction formelle avec l'article 442-2 du Code du commerce!

Le gouvernement et le Président de la République se mettent ainsi "Hors la loi" et donnent le MAUVAIS EXEMPLE aux "jeunes" qui se font un malin plaisir à l'enfreindre, quelles qu'en soient les causes, au plus grand dam de toute la population française, de la police, des pompiers, des services de sante, de l'éducation nationale et des "victimes qui n'y peuvent mais" qui en subissent les conséquences au quotidien!

Il y a en outre un moyen de rendre leurs prix à l'exportation les plus compétitifs de l'Union €uropéenne par La Méthode du Révisionnisme éconoique, ce que j'explique dans cet article au point N°13. 

                                *Parlons un peu de l'Inflation:

Pour vous mettre directement dans le bain de ce qu'est la SITUATION économique CATASTROHIQUE de la France, je vais commencer par vous expliquer ce qu'est "L'INFLATION" pour un Etat afin de mieux comprendre le système mafio-libéral de l'économie par la monnaie européenne €uro.

Le cours d'économie que je postule officiellement à dispenser au Président de la République, aux Ministres du Gouvernement de Edouard Philippe, Premier Ministre, ainsi qu'à Tous les députés de l'Assemblée nationale et au Sénateurs au Sénat est le seul qui pourrait faire prendre conscience à toute la population de ce qu'est, de manière très simple et compréhensible pour tous, l'économie rationnelle.

Aussi est ce par la méthode du "Révisionnisme économique" que j'ai mise au point et par les pièges à éviter en provenance de la mafio-économie appelée économie sociale libérale par les médias pour mieux endormir la population que je vais vous entretenir. 

Leur système repose sur ce qui est appelé "mondialisation de l'économie", ce que les hommes et femmes politiques, les économistes et les journalistes appelent l'économie sociale libérale qu'il serait préférable de qualifier de "mafio-libérale" et de "mafio-économique". Voici pourquoi:

L'INFLATION est (était) pour l'Etat France, un moyen facile de parer à un "déficit", impôt qui n'est pas délibéré et discuté et qui se recouvre instantanément. Elle allège de plus la dette de l'Etat dont les arrérages vont tenir une place plus restreinte dans le budget... Elle stimule l'activité économique, enrichit ceux qui ont su acheter aux prix d'hier et vendre aux prix de demain au détriment des situations acquises, plus passives et inertes. (Dictionnaire encyclopédique Quillet)

Ainsi reparle-ton de pénurie de beurre ALORS que Notre Pays, avec une agriculture d'excellence, pourrait être en mesure d'alimenter l'Europe entière sans les quotas tant décriés qui mettent les agriculteurs en "révolution".

De ce qui précède, -et c'est de moi-, il est aisé de comprendre comment le système économique maffio-libéral de la mondialisation bat son plein avec les budgets des Etats toujours prévus pour être en déficit et devenir "en équilibre factice et trompeur" par des emprunts effectués auprès de la Banque centrale €uropéenne, devenue, avec le temps, banque lobbies "de Bruxelles", seule autorisée à être PLANCHE A BILLETS DES BANQUES, lesquelles, en retour, prêtent aux Etats toujours endettés! 

L'inflation monétaire a été longtemps considérée comme un mal auquel un Etat ne pouvait recourir que sous contraintes exceptionnelles, comme une guerre et quand les autres moyens de finance, impôts et emprunts, sont impossible à pratiquer.

Et la question à se poser dans ces conditions est de savoir si l'état de guerre déclarée dans lequel nous sommes ne va pas servir de poudre aux yeux pour, avec un budget de la Défense toujours "en déficit", servir d'artifice pour générer une inflation galopante qui mènerait à "Dieu sait quoi". Allant crescendo, L'Arnaque aux charges des entreprises qui, selon les bonnes âmes politiques, aurait des "charges" sociales trop élevées qui nuisent à l'économie et qu'il faut "aider" en distribuant des subventions à partir d'augmentation d'impôts, taxes et autres charges de manières plus ou moins alambiquées les unes que les autres.

La dernière, supérieurement matraquante est celle de l'augmentation de la CSG ad vitam aeternam pour augmenter "le net" de la feuille de paye des salariés en lieu et place des employeurs qui en ont la charge. Elle est particulièrement saisissante d'effroi quant aux pouvoirs financiers qui ont réussi à asservir l'ensemble du monde politique!

Qu'y aura-t-il de pire après? Nul ne peut le dire encore.

Cette mafio-libérale économie, développée comme il se doit dans d'autres de mes articles, et je l'écris, n'est, en fait, qu'une certaine forme d'ESCLAVAGE MODERNE mafio-libérale, celle qui, avec le mode de gestion des recettes sociales par l'Arnaque aux charges sociales des entreprises telle qu'elle est pratiquée par Emmanuel Macron et le Gouvernement, nous mène, pieds et poingts liés, dans LE GHETTO ECONOMIQUE social et sociétal "France" duquel il sera Impossible de sortir financièrement !

Cela étant, plus généralement on appelle volontiers aujourd'hui "inflation tout court" toute espèce de déséquilibre économique (inflation de l'offre, de la demande, du crédit, etc...) et on considère l'inflation monétaire comme un moyen de rétablir l'équilibre et de le tenir dynamique. (Dictionnaire encyclopédique Quillet)

Or Tous les moyens ont été employés au sujet de la relance par l'inflation par "l'offre", par "la demande" et par "le crédit" à maintes reprises, depuis nombre d'années et TOUS ont échoué!

Il ne reste donc plus qu'une seule méthode à mettre en oeuvre définitivement pour remédier à tous nos maux "mafio-libéraux" économiques actuels, LA MIENNE: C'est ce que je vais vous expliquer au dans cet article, en paticulier aux points N°11, 12 et 13de mon programme de formation des Ministres et des Parlementaires de France, valable en outre, de par sa facilité de compréhension, pour l'ensemble de la population laborieuse qui trime pendant que d'autres se délectent. 

Cela étant, chaque Française et Français doit savoir que le montant du rachat des dettes des Etats par la BCE,  se monte à plus de 1000 milliards €, en rachète 70 milliards par mois et rachète à présent des dettes du groupe du CAC 40 dont peu d'économiste et de politiques parlent,

Il est ainsi aisé de constater, à partir de ces rachats de dettes MASSIFS, que la BCE n'est absolument pas en mesure de continuer à "faire de la cavalerie" avec la PLANCHE A BILLETS des banque lobbies "de Bruxelles" sans que, un jour ou l'autre, sa crédibilité ne soit remise en cause avec toutes les conséquences nuisibles pour l'ensemble des populations de l'Union €uropéenne en général et en particulier des Françaises et des Français auquels je m'adresse, du Président de la république , Emmanuel Macron, au dernier né à venir dans l'ordre alphabétique!

                            I------------------------------I

                                     *Point N°2*

*Je postule pour donner un ou des cours d'économie aux Ministres et aux Parlementaires:

  Le 29.11.2017, pour faire oeuvre utile envers la France, j'ai demandé officiellement à Monsieur Emmanuel Macron, Président de La République, de me mettre à sa disposition pour donner un ou des cours sur "Le Révisionnisme économique" à tous les Ministres et à tous les parlementaires, sur ma Méthode rationnelle de gestion à mettre en oeuvre pour redresser les finances et l'économie de Notre Pays, La France.  

LA SOLUTION pour résoudre tout problème économique EST MATHEMATIQUE. Vous la trouverez aux Points N°11, 12 et 13 de mon programme que j'ai transmis par Facebook et Twitter au Président de la République le 15 octobre 2017. Les lecteurs pressés de me critiquer peuvent s'y joindre directement. Je leur répondrai.

Afin de lui faciliter la tâche pour prendre la bonne décision qui s'impose, je lui ai transmis par la même occasion le fruit de mes longues réflexions qui ne sont pa toutes faites pour lui plaire.

Et ne nous leurrons pas: Le droit à l'erreur Emmanuel Macron précède le droit à la faute et à la fuite des responsabilités devant l'Ampleur du désatre économique qui nous gette et l'Enormité du GHETTO économique, culturel et social dans lequel nous sommes enfermés! 

Cela étant, la manière provocatrice avec laquelle je postule auprès du Président Emmanuel Macron pour donner un ou des cours aux Ministres et aux Parlementaires Députés et Sénateurs sur ma "Méthode de Gestion par Le Révisionnisme économique du XXIè siècle" est l'on ne peut plus sérieuse et crédible pour la bonne et simple raison que mes dires et écrits sont basés sur La Vérité économique désastreuse dans laquelle nous nous trouvons et sur la Vérité mathématique de mes explications.

Tous les DEFIS que j'ai lancés, tant aux Présidents de la République françaises entre 2012 et 2017, aux responsables de TOUS les partis politiques, aux Députés, aux Sénateurs, aux Economistes connus y compris le prix Nobel Jean Tirole, le mathématicien Cedric Villani, lauréat qui a reçu la médaille Field en 2010, actuellement député, à nombre de philosophes, politologues, sociologues, journalistes, éditorialistes, y compris à Jean-Jacues Bourdin, aux Grandes gueules qui se sont contentés de la fermer sur le sujet sont restés sans réponse et sans critiques!   

J'estime en outre que ma formation professionnelle en tant qu'officier de carrière et de Cadre supérieur dans les transports en commun de voyageurs m'impose de jouer franc jeu et d'abattre les cartes à ciel ouvert, non pour plaire et faire de la figuration, mais en présentant , d'emblée, la situation telle qu'elle est. La politique de l'autruche faite spar tout le monde politique et médiatique sur L'ARNAQUE aux charges sociales des entreprises est NUISIBLE à l' économie, en particulier en temps de guerre. 

C'est la raison pour laquelle, *AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD*, je tire la sonnette d'alarme et postule pour donner un ou des cours à tous les Ministres et à Tous les Parlementaires.

                                            I----------------------------I

                                                     *Point N°3*

                                          *Petit interlude de chauffe:

*Proposition de programme de cours sur l'économie à donner à tous les Ministres du Gouvernement Edouard Philippe et à Tous les Parlementaires, Députés et Sénateurs.

*29.11.2017: J'ai adressé une lettre ouverte adressée au Président de La République, Emmanuel Macron reprenant l'intégralité de mes réflexions sur l'état lamentable de l'économie de mon pays, de Notre Pays, La France. 

Le 25.11.2017: J'ai demandé à Emmanuel Macron, Président de La République, de créer une "JOURNEE NATIONALE CONTRE LE VIOL SOCIAL ECONOMIQUE et culturel des Françaises par "L'Arnaque aux "charges"-cotisations sociales des entreprises" et l'augmentation de la CSG.

Le 25.11.2017, à 11h30, Monsieur Emmanuel Macron, Président de La République,  s'est adressé aux femmes de France qui le réclament à cor et à cris.

Selon source émanant de "Jelejure de Bonnefoi", un proche éloigné de L'Elysee, le Président Macron devrait réaffirmer, "fier de son Image de Juppie, dressé sur ses ergots":

-"Femmes, je n'aime pas les violences qui vous sont faites: Je préfère "Le viol économique pour tous" par la méthode de "L'Arnaque aux charges sociales des entreprises"! Comment, vous mettez ma parole en doute"? 

"Ce n'est pas bien, de ne pas croire en ma parole: Je dis tout ce que je vais faire et je fais tout ce que je dis. Vous devriez le savoir, non? J'ai augmenté la CSG pour les retraités et je vais vous démontrer ce que je n'ai pas dit au cours de ma campagne: "Comment je fais avec mon arme secrète, ma "Corne d'abondance" qui fait ma réussite en économie en creusant des trous: Le viol économique pour tous! 

Pour savoir comment je fais, je vous donne rendez vous au point N°8 de l'article ci joint.  

                                                   "Fin de l'Interlude".

                                              I-----------------------------I

                                                       *Point N°4*

                   *Le négationnisme économique politique, aberration mentale:

Bonjour La France, Françaises, Français. Par le présent article, je demande aux Journalistes tous Médias de dénoncer, par une Révolution intellectuelle et culturelle des esprits, LE GHETTO ECONOMIQUE CULTUREL et SOCIAL dans lequel nous sommes pris, nous ont mis et nous maintiennent tous les Présidents de la Pépublique, tous les Gouvernements et tous les dirigeants des partis politiques de France, sans exception aucune, depuis plus d'une quarantaine d'années, du Président Valéry Giscard d'Estaing au Président Macron.

Leur SILENCE COMPLICE qu'ils conservent jalousement envers la population de France qu'ils se complaisent à appeler Peuple de France avant chaque élection les a mariés à vie pour le meilleut et pour le pire, ce qui leur permet de se tenir par la barbichette, en attente de ce qu'ils appellent l'Alternance!

LE GHETTO ECONOMIQUE et SOCIAL que je vais vous présenter est INVISIBLE à l'oeil nu et au téléscope spatial et interstellaire. Il est dans la "pensée unique collective" de tous les instants. Vous le voyez sans le savoir. Il vous côtoie le jour, la nuit, toujours! Il est dans votre subconscient et a pour origine L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES-cotisations SOCIALES DES ENTREPRISES et dans le NEGATIONNISME ECONOMIQUE COLLECTIF des hommes et des femmes politiques.

LE NEGATIONNISME ECONOMIQUE  COLLECTIF des hommes et des femmes politiques, des chercheurs, des économistes, des philosophes, des politologues, des sociologues, des Editorialistes et des Journalistes de tous mes Médias est, tout simplement ce qui devrait vous crever les yeux depuis plus de Cinq ans (5) que je le crie sur tous les toits via les réseaux sociaux Twitter et Facebook sans être entendu, compris et écouté.

*La faillitte économique de La France repose sur un AXIOME irréfutable et irréfragable de vérité: "Les entreprises ne payent aucune charge sociale: Elles se les font rembourser par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services, car elles sont incluses dans les Prix de vente des marchandises, produits et services".

C'est ce que j'entends vous démontrer en cours de lecture avec, in fine, au Point N°8 de mon exposé, la seule potion magique "à L'Astérix" qui sauvera La France du marasme économique dans lequel l'ont plongé TOUS les hommes et TOUTES les femmes politiques avec la complicité des médias. 

Le remède que je propose aux 67 millions de Français, grands et petits, "La  potion magique économique et sociale "A L'ASTERIX", est bien entendu transposable dans Tous les Pays du monde. Il suffit de le boire et de le déguster en une seule fois, précautionneusement, avant chaque élection, élection par élection, pour éliminer les brebis galeuses du troupeau panurgien France!

*Françaises, Français, vous n'avez jamais été biaisés autant par un homme politique qu'avec Emmanual Macron, Président de la République.

Il est jeune, plein de vigueur et de morgue. Il a pris la mauvaise habitude de passer la main sur le bras, sur l'épaule et dans le dos des personnes qu'il salue, familièrement, non pour montrer son amphatie mais "Pour l'Image"!

La politique économique, pour lui, est le moyen d'assouvir l'ambition de rester Président reconduit de la République France par le biaisage complexe de ses actes par rapport à ses paroles. Ensuite, il postulera pour devenir "Président de l'Europe". Il a par ailleurs déjà posé ses jalons en créant un poste de Ministre de l'Europe en la personne de Jean-Yves Le Drian "Ministre de l'Europe"!

Il ne vous a pas dit clairement, au cours de sa campagne électorale, le fond de sa pensée et ce qu'était véritablement la base de son modèle économique qui repose sur un leitmotiv: "Je suis jeune; il me faut profiter de la vie au maximum pour biaiser, biaiser et biaiser encore et toujours plus "Toulemonde" en économie, tant que je le pourrai, par L'ARNAQUE UNIVERSELLE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES". 

J'entends démontrer, par cet article, la teneur de mes propos à tous ceux qui resteraient crédules et ne manquerai pas de répondre à toutes mes critiques destructrices du GHETTO économique et social dans lequel vous vous trouvez pris comme dans une Invisible Geôle.

Pour les Françaises et les Français pressés de retrouver la joie de vivre et du travail bien fait, le remède nécessaire pour remettre de l'orde dans le désorde économico-financier Macron et faire baisser le chômage se trouve aux points N°11,12 et13 ci après.

                                                        I-----------------------------I

                                                                *Point N°5*

*L'augmentation de la CSG pour augmenter les salaires nets des salariés peut elle être considérée comme un CRIME ECONOMIQUE? 

 La contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement obligatoire -dit proportionnel- qui participe au financement de la sécurité sociale en France. Elle a été instituée par la loi de finance pour 1991 du 28 décembre 1990.

Les prélèvements obligatoires correspondent à l'ensemble des "versements effectifs effectués par tous les agents économiques au secteur des administrations publiques et que la Cour de cassation et le Conseil d'Etat, suivant les décisions de la Cour de Justice Européenne (CJUE) en reconnaissent désormais la nature duale d'impôt et de cotisation sociale. (Wikipédia)

En clair, selon Moi, Citoyen Alain Saiche, je prétends et estime que, par ces définitions, le fait que "le Président de la République annonce publiquement et "assume" une augmentation de la CSG pour augmenter le net de la feuille de paye des salariés en lieu et place des employeurs pour tenir compte d'une promesse de campagne, soutenu par Edouard Philippe, Premier Minstre du Gouvernement, de Bruno Le Maire, Gérald Darmanin, Benjamin Griveaux, du Ministère des finances de Bercy, de Muriel Pénicaud, du Ministère du Travail et de Agnes Buzyn, du Ministère de la Solidarité et de la Santé, ainsi que les autres ministres", commettent un acte de FORFAITURE. 

De la loi instituant la CSG, nul article en découlant ne mentionne que cette loi pourrait être "aménagée" DU FAIT DU ROI et de son gouvernement pour annoncer publiquement par médias interposés qu'une augmentation de la CSG pour les retaités servirait, de manière avouée, avoir pour but, par transfert, d'augmenter le "net de la feuille de paye des salariés" en lieu et place des employeurs qui ont, seuls, la possibilité de le faire en fonction des accords d'entreprise ou de leur propre autorité!

Les articles concernant l'augmentation de la CSG de LA LOI DE FINANCES 2018, votée par les nouveaux députés élus du parti "en Marche", parti créé par le candidat président Emmanuel Macron pendant la campagne électorale présidentielle 2017, devenu Président de la République le 8 mai 2017 à la suite de la passation de pouvoirs entre François Hollande et lui, SONT DONC INCONSTITUTIONELS!

Par ailleurs, et la question qui se pose, dans les circonstances particulières que traverse Notre Pays en matière de surenchères des dirigeants politiques pour se faire élire et déclarer "Tenir ses promesses de campagne", est la suivante: N'y autait il pas "CRIME ECONOMIQUE" dans le transfert de la CSG des retraités sur le salaire net des salariés, "promesse de campagne de Emmanuel Macron", ce qui n'est aucunement prévu dans le calcul du montant des retraites du code des retraites et dans les textes le la loi de finances 1991 qui a force de loi sur la destination des montants financés par la CSG en la demeure?

 LA COUR DE CASSATION, en France, reconnait le CRIME ECONOMIQUE comme suit: "Tout ce qui se rapporte à la production, à la réparation, à la production, à la consommation des denrées et marchandises ainsi qu'aux moyens d'échanges consistant dans la monnaie sous ses diverses formes...., et ce qui porte atteinte directe à l'économie du pays dont l'Etat, en raison des circonstances, assure la direction et le contrôle.

La question étant posée le 20.11.2017 par les réseaux sociaux Twitter et Facebook au Conseil constitutionnel, au Conseil d'Etat, à la Cour des comptes, à la Ministre de la justice et au Ministere des Finances à Bercy, il ne me reste plus qu'à attendre la réponse qui pourrait m'être faite de leur part. 

*Cela étant, je lance un APPEL A LA REVOLUTION intellectuelle et culturelle des esprits au Peuple de France pour s'ouvrir à la GESTION  PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE: 

*Les entreprises ne payent AUCUNE charge sociale. Elles les incorporent dans les calculs de Prix de Revient et de vente pour se les faire embourser par les consommateurs!*

Françaises, Français (Nous sommes 67 milliond recencés INSEE, dont 47 millions d'électeurs): Le moment est venu de faire notre REVOLUTION intellectuelle et culturelle des esprits en économie, pour La France, le redressement de son économie moribonde et l'Avenir de nos enfants.

Ce que je vais vous expliquer le sera de manière imagée, très simple à comprendre et à faire comprendre.

*Il faut absolument et très rapidement sortir du GHETTO ECONOMIQUE France dans lequel nous maintiennent prisonniers le Président de la République, Emmanuel Macron, avec le Gouvernement de Edouard Philippe, secondés par les décideurs de Bercy, Bruno Le Maire, Gerald Darmanin, Benjamin Griveaux et la nouvelle majorité présidentielle à l'Assemblée nationale avec Richard Ferrand.

*En conclusion de ce chapitre, il est aisé de retenir que, avec l'augmentation de la CSG  des retraités pour augmenter le salaire net des salariés le Président Emmanuel Macron s'est créé une CORNE D'ABONDANCE branchée ad vitam aeternam sur eux et a fait de Emmanuel Macron "PLUTUS" Macron, "Dieu des richesses" de France, pour le plus grand bonheur des financiers et le plus grand malheur de la population laborieuse! 

                                     I----------------------------I

                                              *Point N°6*

*Il nous faut sortir du GHETTO ECONOMIQUE Macron par la REVOLUTION DES ESPRITS:

Il nous faut au prix de la révolution intellectuelle et culturelle, SORTIR DE LA GHETTOÏSATION ECONOMIQUE DES ESPRITS dans laquelle nous ont mis tous les hommes et toutes les femmes politiques pour conserver leur secret et notre asservissement à "NotreAdversaireLaFinance" comme défini par François Hollande lors de son discours du Bourget en 2012.

Le secret de "NotreAdversaireLaFinance" entretenu par les partis politiques qui doivent s'en complaire puisqu'ils gardent le silence complice à ce sujet est le suivant: "Les entreprises ne payent AUCUNE "charge" sociale", et se font aider à les faire baisser par le pouvoir en place à l'aide de subventions qui leur sont allouées en toute complaisance sans qu'aucun homme ou femme politique des partis adverses ne lèvent le petit doigt, attendant leur tour de se mettre en place dans le cadre de ce qu'ils appellent pompeusement "L'Alternance".

J'ai appelé cette méthode de GHETTOÏSATION DES ESPRITS car elle repose sur l'ARNAQUE aux charges sociales des entreprises que TOUS les partis politiques connaissent et se gardent bien de dévoiler par un silence de mort en attente de ce qu'ils appellent "L'Alternance" exercer leur pouvoir régalien sur la maitrise de l'affectation des subventions aux entreprises.

Afin d'y remédier, j'ai  trouvé, après nombre d'analyses logiques, le remède mathématique à appliquer pour abattre économiquement celui que François Hollande a dénommé "MonAdversaireLaFinance", concepteur de cette arnaque la plus gigantesque du XXèsiècle qui perdure actuellement.

Le remède, véritable potion magique "à la gauloise", repose sur une base mathématique élémentaire appelée CALCUL DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE et à quoi ils servent en économie de marchés.

*Les entreprises sont interdites de vendre à perte et ont pour AXIOME ittéfutable et irréfragable: Incorporer comptablement et légalement, dans un PREMIER TEMPS, toutes leurs charges et en particulier, pour ce qui nous intéresse, toutes leurs "charges"-cotisations sociales Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., dans les "Calculs des Prix (ou coûts) de revient (PR).

*Dans un DEUXIEME TEMPS, affectés d'un coefficient multiplicateur bénéficiaire, ce Prix de revient (PR) de vient Prix de vente (PV). 

Il n'y a donc RIEN à y redire sinon qu'à le signaler et préciser que, si les entreprises vendent en faisant des bénéfices, il n'y a aucune raison de leur verser des subventions au prétexte fallacieux que leurs charges sont trop élevées, ALORS que ce sont les consommateurs qui les payent par remboursement aux entreprises.

Et l'on voit ainsi ce pourquoi TOUS les partis politiques gardent le silence sur le sujet en attendandant une alternance avec impatience! 

Cela étant, pour combattre cette ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES des entreprises, pour faire simple, j'ai appelé le remède-potion magique que j'ai "inventé": "La Méthode de gestion par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE".

C'est ce que je vais vous expliquer plus après dans mon article.

                                 I------------------------------I

                                         *Point N°7*

*Les retraités transformés en banquiers supplétifs pour les entreprises:

Entretenue par Emmanuel Macron, mal élu par une majorité de la minorité des électeurs inscrits, soit 48%  et par une autre majorité des députés élus avec 17,88% des électeurs, la "Ghettoïsation" des esprits ne fait que s'accentuer avec sa première mesure phare:

"Faire augmenter le net perçu de la feuille de paye des salariés par les retraités avec l'augmentation de la CSG de 1,7 point, ALORS qu'il appartient aux employeurs de payer et payer mieux leurs salariés!

En effet, la loi  de finances pour 1991 du 28 décembre 1990 instituant la CSG ne prévoit dans aucun de ses articles que ceytte loi pourrait être détournée de son objet pour, de manière détournée des vases communicants, l'augmentation de la CSG pour les retraités servirait, par transfert, à augmenter "le net de la feuille de paye des salariés en lieu et place des employeurs.

*Cela signifie que, par une loi INCONSTITUTIONNELLE, Emmanuel Macron, Président de la République, et son Gouvernement, imposent les retraités à mieux payer les salariés en lieu et place des employeurs! Du jamais vu dans l'histoire d'une République démocratique! 

Bien entendu, les élus du parti "La REM", parti créé et commandé de main de maitre par Emmanuel Macron, Président de la République, ont voté à l'unanimité cette loi inique: "Faire payer partiellement les salariés par les retraités en lieu et place des employeurs"! Bis repetita: Du jamais vu sous une République française!

Personnellement, je clame sur les ondes sociales Facebook et Twitter: "HALTE A LA GHETTOÏSATION DES ESPRITS" par Emmanuel Macron, chef du parti La REM avec ses 314 députés, secondé par les 46 députés du parti MoDem de François Bayrou".  

C'est la raison pour laquelle je vous propose un Thème national de réflexions sur l'économie laissé à l'appréciation des 67 millions de Français que vous êtes, chacun en ce qui le concerne et quel que soit son âge.

                                      I-----------------------------I

                                               *Point 8*

                    *Thème national de réflexion sur les emplois "francs":

*Bonjour députés En Marche La République en marche et du parti MoDem: Revenez sur terre: Cela est un impératif pour diriger un grand pays comme La France!

15.11.2017: Cautionner les "emplois "francs" avec l'argent en provenance de l'impôt des contribuables revient à cautionner toutes les formes de discrimination par les employeurs: Cette élucubration du Président Emmanuel Macron de les créer est une autre de ses inepties économiques!

Si discriminations il y a, c'est par la loi qu'il faut les sanctionner! Halte au laxisme sur ce sujet comme dans d'autres!

14.11.2017: Le méda BFMTV, pour ne reprendre que lui, "bande" sur son antenne: "Macron "Président des banlieues?" -"Macon "Président des quartiers"? Et, pour en conclure... subliminalement par: "Macron Président des emplois francs"!

Non, Monsieur le Président: Ce ne sont pas des "emplois francs" payés avec l'impôt des contribuables et les 67 millions de consommateurs qu'il faut pour les banlieues et les quartiers de nombre de villes de France, mais 'UNE ECONOMIE FRANCHE" basée sur la justice sociale avec "La Méthode de gestion par le REVISIONNISME ECONOMIQUE" que je vous propose depuis plus de 5 ans!

Car, n'y aurait il pas "Crimes économiques" avec l'Arnaque aux charges sociales des entreprises que j'ai portée à votre connaissance depuis nombre d'années qui vous est décrite à nouveau dans mon article? 

*Vous le savez depuis l'année 2012 que je vous l'ai transmise à l'Elysée: Vous Secrétaire général Adjoint à l'Elysee, François Hollande Président de la République: "Les entreprises se font payer Toutes leurs cotisations sociales par les consommateurs, "à l'insu de leur plein gré", puisqu'ils sont cencés le savoir".

Pour ce faire, je rappelle que les entreprises incorporent légalement et comptablement Toutes leurs "charges"-cotisations sociales: Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., dans les "Calculs des "Prix de Revient", lesquels, affectés d'un coefficient bénéficiaires multiplicateurr, deviennent des "Prix de vente".

14.11.2017: En déplacement dans les banlieues, le Président Emmanuel Macron veut "ramener les banlieues dans le droit commun" en créant des "emplois francs" et en accordant une prime à l'embauche sans préciser le financement qui ne peut se faire que par l'impôt! Il n'a pas encore compris: Tout peut se faire par la justice sociale: COMMENCER PAR "ramener les entreprises dans le droit commun" en ce qui concerne le financement des dépenses sociales!  

C'est ce que je vais vous expliquer rationnellement et pédagogiquement en cours de lecture. Pour la France!

Si vous ne me croyez pas, après lecture, critiquez moi; je vous répondrai.

                                      I------------------------------I

                                                *Point N°9*

               *La faute commise par la suppression de l'IFF sans contrepartie:

La faute de Emmanuel Macron avec la suppression de l'ISF sans contrepartie financière:

*De Karl Marx à Alain Saiche, ou: DU CONCEPT MATHEMATIQUE DU CAPITAL à L'ESCLAVAGE MODERNE DU XXIè siècle. appelé "Mondialisation" en passant par les dernières décisions prises par le Président Macron:

Comment est il possible d'imaginer le retour à la croissance durable et à la relance de l'économie qui repose sur les carnets de commandes, à partir du constat irréfutable: Aucune entreprise ne paye de charges sociales:

     1- L'augmentation de la CSG pour les retraités, CORNE D'ABONDANCE Macron, afin "d'augmenter "le Net" les feuilles de paye" des salariés, ce qui est légalement du ressort des employeurs par augmentation des salaires ,

     2- La suppression de l'ISF pour les plus fortunés, sans contrepartie, avec le manque à gagner pour l'Etat que cela entraine,

     3- La suppression de l'impôt sur les dividendes,sans contrepartie, pour les transactions financières, avec encore le manque à gagner pour l'Etat que cela entraine, et,

     4- D'une manière générale: "Comment prendre aux "pauvres" pour donner aux "Riches" et plus Riches" sans penser à alimenter les budgets régaliens: Armée, Police, Justice et, de manière plus étendue, à L'Education nationale et à la Formation rationnelle et professionnelle des jeunes, appelés à devenir adultes".

Cela étant, Emmanuel Macron, chef du parti "LaREM", de "Président des Riches", rejeté par Jupiter, Dieu des Dieux, est devenu "PLUTUS" de France, Dieu des finances, avec sa "Corne d'abondance" branchée "ad vitam aeternam" sur la CSG des retraités au bénéfice des financiers qui n'ont pas à augmenter les slaires.

                                    I------------------------------I

                                               *Point N°10*

*Les Etats de l'Union €uropéenne sont endetés à vie:Il y a lieu de renégocier sérieusement les traités européens:

Pour faire face à la nouvelle crise financière à venir, une réforme des méthodes de gestion des affaires par Emmanuel Macon, du Gouvernement, de Toutes les classes politiques et des électeurs qui devront s'unir pour gagner la bataille intellectuelle et morale des esprits sera nécessaire pour gagner la bataille ultime contre "MonAdversaireDéclaré" de la France par François Hollande, ancien Président de la République qui a perdu les 2 batailles décisionnelles:

- La bataille de la France contre  les technocrates de Bruxelles, de Strasbourg à Bruxelles,

- La bataille économique de France, en France, qui se joue en France et à Bruxelles, Pour la France. 

Par ailleurs, la survie de TOUS les partis politiques, du parti "En marche", pour Emmanuel macron, ainsi que des autres partis, consistera à appliquer L'ECONOMIE SOCIALE LIBERALE par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE que je lui recommande et que j'avais recommandée à François Hollande qui ne l'a pas appliquée, avec les conséquences bien connues qui se sont ensuivies: Son éviction de L'Elysee et la chute du Parti socialiste.

*C'est donc peu dire que la survie de tous TOUS les partis politiques, mise en jeu dans cette bataille contre "MonAdversaireLaFinance" sera gagnée grâce à LA REVOLUTION INTELLECTUELLE DES ESPRITS des Français de France et des Outre Mers. 

*Les GOPE (Grandes Orientations de Politique Economique) de l'Elysée et de Matignon issues des GOPE de l'Union €uropéenne sont destinées à promouvoir la mainmise financière de "Notre Adversaire La Finance" sur les peuples de l'U€ par le découpage systématique de toutes les grandes entreprises en vue e les privatiser et par la créations de territoires destinés à assurer leur dépendance économique tout en recherchant à augmenter le nombre d'Etats dont une main d'oeuvre à bon marché sera le "fer de lance": Réduire les dépenses au prétexte de devenir les plus compétitifs afin de faire baisser  le chômage...organisé!

Les problèmes liés à l'immigration massive des peuples des pays en guerre et en voie de désertification "écologique" et "économiques" ne seront pas abordés, quoi que, indirectement, liés à l'Economie capitalistique.

Les déficits chroniques entretenus depuis 1973 dans tous les pays de l'U€ où il a été interdit aux banques centrales de prêter directement aux Etats en est la triste illustration. Pour les emprunts Grands travaux, par exemple, pour lesquels les Etats sont obligés d'emprunter des sommes énormes pour les financer, les Etats ne peuvent le faire seuls du fait de la limitation des déficits à 0,5% compris dans le déficit maximum de 3% des Etats!

Les Etats sont donc obligés de rechercher des partenaires pour les réaliser; entre alors en vigueur la règle des 3P (Partenariat Public Privé)!

Les Etats empruntent avec un taux d'intérêrs variable aux banques lobbies "de Bruxelles" qui ont emprunté à bas taux à la BC€, et la BC prête le reste aux banques "lobbies" de Bruxelles" à un taux "préférentiel", voire leur rachète leurs dettes! C'est ce que j'appellerais "faire de la cavalerie"!

La boucle est alors bouclée: Les Etats ne peuvent rembourser et la privation des travux réalisés est effectuée sur le dos des contribuables qui "n'y peuvent mais", même après avoir voté NON à un référendum, comme ce fut le cas en 2005 avec Nicolas Sarkozy!

Quand les banques n'ont presque plus d'argent, allez savoir POURQUOI ailleurs que parce que les Etats ne peuvent rembourser en fonction de l'énormité du "Tonneau des Danaïdes", elles sont autorisées à "piocher" dans les comptes des épargnants qui ont plus de 100 000€ dépargne et même si nécessaire, dans TOUS les comptes!

Alors le fin du fin, ce qui a été le cas avec Mario Draghi, Président de la BC€, la décision de racheter les dettes des Etats pour, facticement, faire croire à une relance de l'économie.

Les résultats sont là: Une BC€ percluse des dettes d'Etats rachetées aux banques lobbies "de Bruxelles" avec l'augmentation du chômage de masse dans les pays industrialidés et l'afflux irrépressible de migrant économiques venus d'ailleurs.

*Actuellement, la question qui est à se poser est la suivante: Quel crédit accorder à une BCE RICHE DE SES DETTES D'ETATS qui ne peuvent pas être remboursées et ne le seront jamais?

Il y a donc lieu de revoir tous les traités économiques européens:

1- La banque centrale européenne doit cesser d'être la PLANCHE A BILLETS des banques lobbies "de Bruxelles" et prêter directement aux Etats!

2- La clause de limitaion des déficits d'investissements à 0,5% du déficit de 3% des états doi être suprimée,

3- Les banques doivent être alimentées par les actionnaires et la loi autorisant les banques à "piocher" dans l'épargne doit être abolie avec fracas,

4- Les travailleurs détachés doivent être soumis, AU MINIMUM, aux salaires des pays de destination de manière à avoir une concurrence constructive, et non destructrice comme c'est le cas actuellement. Ils devront payer des impôts dans les pays où ils sont détachés,

5- Le rachat des dettes d'Etats doit être stictement interdit sur tous les marchés: Le Président de la BCE doit être tenu pour responsable et COUPABLE de toutes les infractions commises et soumis aux codes de justice de l'UE pour infractions à la loi sur les crimes économiques.

6- Nos frontières extérieures doivent être mieux garanties et faire l'objet d'une attention particulière...

A chacun de méditer ma conclusion: La BCE doit cesser d'être LA PLANCHE A BILLETS DES BANQUES, prêter directement aux Etats, et les Etats doivent IMPERATIVEMENT mettre en application LA METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE que je vais vous expliquer ci après.

                                     I------------------------------I

                                                *Point N°11*

                                  *EN FRANCE, QU'EN EST IL?

Je ne suis pas la rue. Je ne suis pas cagoulé. J'AI DES IDEES: Lisez moi. Relisez moi: Ecoutez moi:

MON OBJECTIF est de faire adopter par Emmanuel Macron -Elysee- , le Gouvernement de Edouard Philippe et Bruno Le Maire -Bercy- ainsi que par TOUTE LA POPULATION ma METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE avec un double but:

- Relancer l'économie par une drastique baisse des PRIX DE REVIENT et, donc, des prix de vente à l'exportation.

- Equilibrer les comptes sociaux de manière pérenne, équitable, juste et durables pour les Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc... 

*Tous les acteurs sociaux ont été destinataires de ce qui suit, des dirigeants politiques au Président de la République, en passant par les partenaires sociaux que sont le Medef et les Syndicats du Club des 5: CFDT, CFTC, CFECGC, CGT et FO, ainsi qu'à nombre de médias: Télévisions, radios et journanx. 

*Le but était de proposer mes idées INEDITES de REMISE A PLAT des financements sociaux de manière pérenne, pédagogique, pragmatique et durables à l'opinion publique de manière désintéressée, d'autant qu'à 80 ans l'on aspire plus à la paix et à la paix sociale qu'à la guerre ou à la guerre civile. 

 *Pour faire baisser la pauvreté et redonner confiance aux 67 millions de Français recencés INSEE, (nb: IL FAUT, car cet article est antérieur à la suppression de l'ISF):

*IL FALLAIT: (Il aurait fallu)

1- SUPPRIMER L'ISF (Impôt sur la fortune) et "en "même temps..., "SOUS CONDITION" que les entreprises participent aux financements sociaux ... car elles n'y participent EN RIEN: Elles se font rembourser toutes leurs "charges"-cotisations sociales par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et services! Simultanément... et "... en même temps... IL (FAUT) AURAIT FALLU:

2-NATIONALISER IMPERATIVEMENT TOUS LES FINANCEMENTS SOCIAUX Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., PAR MA METHODE DE GESTION DU REVISIONNISME ECONOMIQUE.

Il est de la plus haute importance que les entreprises participent au financement les dépenses sociales par pur esprit patriotique de solidarité, dans la fraternité et en toute liberté, tout comme les salariés qui, outre leurs retenues sur salaires payent des impôts sur le revenu!

Cela signifie clairement que LES ENTREPRISES, QUI, NE PARTICIPENT EN RIEN au financement des dépenses sociales puisqu'elles se font rembourser toutes leurs charges sociales en les incorporant légalement et comptablement dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE, doivent y participer par un IMPÔT SOCIAL sur les bénéfices (sur le capital) distint de celui existant actuellement. 

De cette manière, la justice sociale serait rétablie de manière équitable et pérenne "POUR L'AVENR DE NOS ENFANTS"!

Le Président Macron, s'il le voulait, en appliquant ma METHODE DE GESTION PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE, de Président des "riches", devenu PLUTUS, Dieu des Riches, après l'augmentation de la CSG de 1,7% votée par les députés de son parti "En Marche" deviendrait simultanément (et en même temps...) Président de la "Justice sociale"! 

C'est ce que je vais vous expliquer ci après de manière pédagogique rationnelle, concrète, pragmatique, équitable, transparante et constructives pour toutes les parties prenantes.

                                                  I------------------------------I

                                                           *Point N°12*

                          *Le financement des recettes sociales doit être pérennisé:

*Lettre ouverte pour Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, (et pour tous les Français) à l'occasion de sa première prestation télévisée, le 15 octobre 2017 sur les chaines de télévision TF1 et LCI.

                                                        Bonjour Monsieur le Président, 

Cette lettre a pour but de vous proposer une solution Idéale pour résoudre dans l'équité, la fraternité et la pérennité le mode de gestion des recettes sociales:

1- La baisse des prix à l'exportation pour la relance de l'économie,

2 Tous les problèmes liés au mode de financement des recettes sociales de notre Pays, La France

Tout a été essayé, tout à échoué en méthode de financement des dépenses sociales et le trou de la dette finira, si nul n'y prend garde, par se retrouver au centre de la terre avec tous les risques que cela comporte.

Si toutes les méthodes qui ont été essayées avec les augmentations des impôts et taxes de manière inconsidérée, une seule méthode ne l'a pas été, LA MIENNE: Celle que je préconise depuis plus de 5 ans, alors que vous étiez Secrétaire général Adjoint à l'Elysée avec François Hollande Président de la République.

Je vous précisais alors dans les articles que je faisais parvenir à l'Elysee via Twitter et Facebook que les entreprises ne participaient en RIEN au financement des dépenses sociales.

Je n'ai jamais reçu de réponse. Je vous écris donc à nouveau, par le même procédé, à l'occasion de votre premiète prestation télévisée, ce jour 15 octobre 2017, afin de me faire entendre par vous qui avez à présent tous les pouvoirs politiques et législatifs entre vos mains.

Pour sortir du marasme social, sociétal et financier qui ronge notre Pays, voici ce que je vous préconise à nouveau: 

*IL FAUT NATIONALISER TOUS LES FINANCEMENTS SOCIAUX: Retraites, Sécurité sociale et Chômage par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, appellation nouvelle de l'Economie révisée, de manière rationnelle, logique et mathématique que je vais vous expliquer de manière concrète et pédagogique comme suit, en passant par 6 AXIOMES irréfragables, tout EN SUPPRIMANT "et en même temps" L'IMPÔT SUR LA FORUNE (ISF) tant décrié:

AXIOME N°1: Les entreprises incorporent toutes leurs cotisations sociales sus citées: Retraites, Sécurité sociale et Chômage dans les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE, pour se les faire rembourser par les consommateurs qui achètent leurs marchandises, produits et serices, y compris par les enfants qui achètent des bonbons et des pains au chocolat s'ils ont de l'argent de poche, les chômeurs, les sans abris et les mendiants qui s'achètent de quoi survivre.

NB: Les entreprises, pour faire croire qu'elles payent des charges sociales, les mentionnent sur les feuilles de paye des salariés, sachant qu'elles leur seront payées au préalable par les consommateurs, c'est à dire par... leurs salariés eux mêmes.... à l'insu de leur plein gré, car... aucune mention ne le précise sur la feuille de paye!  

AXIOME N°2: Cette manière qu'ont les entreprises de se faire rembourser leurs cotisations sociales auxquelles elles sont astreintes n'est pas critiquable: Elle est comptablement légale! Il faut bien que les investissements des actionnaires portent leurs fruits pour leur permettre de vivre et de réinvestir sur les marchés. 

AXIOME N°3: Comme les entreprises se font rembourser toutes leurs "charges" -cotisations- sociales par les consommateurs qui achètent leurs marchandise, produits et services, les entreprises ne participent directement EN RIEN aux financements des dépenses sociales Retraites, Sécurité sociale et Chômage.

AXIOME N°4: Puisque les financements des dépenses sociales sont en permanence déficitaires et font l'objet de conflits qui pourraient déboucher sur des troubles sociaux d'une gravité jamais égalée ces cinquantes dernières années, IL Y A NECESSITE DE REMETTRE A PLAT les modes de financement des dépenses sociales par une autre mode de financement nouveau et pérenne, "POUR NOS ENFANTS"!

Le mode de financement que je préconise est celui issu de mes études personnelles que j'appellle: LE REVISIONNISME ECONOMIQUE. 

AXIOME N°5: Définition: "LE REVISIONNISME" désigne l'attitude critique de ceux qui remettent rationnellement en cause les fondements d'une doctrine, d'une loi, d'un jugement, d'une opinion coutamment admise en histoire ou même de faits établis".  

A ce sujet, JE REMETS EN CAUSE LES FAITS ETABLIS par les hommes et les femmes politiques, les économistes, les philosophes, les sociologues, les syndicats patronaux et des salariés selon lesquels:

"Les "charges" cotisations sociales des entreprises sont trop élevées (alors qu'elles n'en payent aucune, puisqu'elles leur sont remboursées par les consommateurs)! Il faut leur accorder des subventions qui seront payées par les contribuable pour les faire baisser", relancer l'économie et créer des emplois"! 

L'on s'est aperçu à ce sujet que c'est le contraire qui se produit: Le pouvoir d'achat de la population baisse, les pauvres s'appauvrissent, les "riches" s'enrichissent, le chômage devient de masse et l'orage gronde dans le ciel bleu de l'horizon social, politique et sociétal!

AXIOME N°6: Il y a nécessité d'employer une autre méthode de gestion des financements sociaux sus cités par une autre méthode inédite, pragmatique, concrète, logique et pédagogique basée sur les mathématique élémentaires que sont les CALCULS DES PRIX DE REVIENT ET DE VENTE des marchansises, produits et services que j'appelle: LE REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle.

De ce qui précède, j'en arrive à présent au:

                                           I------------------------------I

                                                   *Point N°13*

*LA POTION MAGIQUE "a l'Astérix" IDEALE POUR REDRESSER L'ECONOMIE DE LA FRANCE:

Il aurait fallu:

1- SUPPRIMER L'ISF (Impôt sur la fortune) tant décrié et, "en même temps", sous condition de participer ENFIN aux financements sociaux!... 

2- Impérativement NATIONALISER tous les financements sociaux Retraites, Retraites complémentaires, Sécurité sociale, Complémentaires santé, Chômage, Vieillesse, Dépendance, etc, etc..., par LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE, de la manière suivante, afin de rétablir l'équilibre des comptes et la Justice sociale:

3- Puisque les "charges" sociales des entreprises sont trop élevées et nuisent à la compétitivité, il faut et il suffit de les leur supprimer pour les transférer intégralement, ligne budgétaire par ligne budgétaire Retraites, Sécurité sociale et Chômage pour les transférer ligne budgétaire par ligne budgétaire sur une TVA SOCIALE Retraite, TVA SOCIALE Sécurité sociale, TVA SOCIALE Chômage qui seraient payées par les consommateurs. (cf Point 4 suivant)

4- Cette opération de transfert des "charges" sociales entrainerait une baisse équivalente immédiate des PRIX DE REVIENT (coûts de production) dans les NOUVEAUX CALCULS DES PRIX DE REVIENT et de vente,

5-Cela favoriserait les exportations, avec tous les avantages y associés dont les détails vous sont communiqués plus loin.

6- Cette TVA SOCIALE serait payée par les consommateurs à l'achat des marchandises, produits et services, ce qu'ils font déjà actuellement, sans s'en rendre compte, puisque, je le rappelle, les "charges" sociales des entreprises sont incorporées dans les Prix de Revient et de vente, ce qui leur est soigneusement "caché" par tous les dirigeants politiques, les économistes, les entreprises, les représentants syndicaux, les phylosophes, les sociologues, les psychologues, les médias et tous ceux que j'ai oubliés. (Tout le monde devrait le savoir, MAIS...)

7- Les prix de vente locaux, régionaux et nationaux Hors TVA et Hors TVA SOCIALE resteraient sensiblement les mêmes avec les mêmes coefficients de marges bénéficiaires. Collectée par les commerçants tout comme la TVA, la TVA SOCIALE pourrait apparaitre sur les tickets de caisse et les factures, par exemple comme suit:

               Prix de vente Hors Taxes:                         Tant:         €

               TVA: Tant %:                                              Tant:         €

               TVA SOCIALE: Tant %:                            Tant:         €

                                                                    Total:      Tant:   €€€€  

*Comme vous pourrez le remarquer, tout se ferait dans la plus grande transparence, au vu et au su de Mesdames et Messieurs Toulemonde, lesquels ont toujours été tenus dans l'IGNORANCE LA PLUS TOTALE, depuis la nuit des temps politiques, sur les financements sociaux des Retraites, de la Sécurité sociale et du Chômage, le tout "à la française".

La mise en place pourrait commencer en 2018 pour entrer en application dès l'année 2019, SANS AUGMENTATION D'IMPÔTS! Les comptes seraient révisés "éventuellement" à la rentrée 2019.

8- Bien entendu, cela ne peut se faire qu'après une campagne d'information nationale tous médias, télévision radio, journaux toutes tendances. Il y aura donc lieu d'organiser de grands débats médiatiques auxquels pourraient participer, par exemple:

               8-1: Des représentants du Gouvernement,

               8-2: Des représentants du fisc Bercy,

               8-3- Les partenaires sociaux Entreprises et Salariés,

               8-4: Des représentants des partis politiques toutes tendances, sans parti pris,

               8-5- Des représentants d'associations de consommateurs,

               8-6: Des économistes,

               8-7: Des phylosophes,

               8-8: Des sociologues,

               8-9: Divers, à définir.

9- Simultanément (et en même temps) il s'agira de constater et mettre en valeur tous les AVANTAGES DE LA GESTION des financement sociaux PAR LA METHODE DU REVISIONNISME ECONOMIQUE et LA SUPPRESSION DE L'IMPÔT SUR LA FORTUNE (ISF) comme suit:

               9-1- Les Prix de vente à l'exportation Hors TVA et Hors TVA SOCIALE seraient les plus compétitifs des pays industrialisés de l'U€,

               9-2- Les carnets de commandes se rempliraient,

               9-3- La confiance reviendrait, 

               9-4- Les investissements "boules de neige" reprendraient, 

               9-5- Des emplois seraient créés pour SATISFAIRE les clients en temps et en heure!

               9-6- Le taux de chômage baisserait, sans arriver au plein emploi du fait de la démographie,

               9-7- La balance commerciale retrouverait son équilibre jusqu'à devenir excédentaire par la suite,

10- Une cotisation sociale qui pourrait s'appeler IMPÔT SOCIAL des entreprises, distinct de l'impôt sur les bénéfices serait créé après négociations entre le Gouvernement, les partenaires sociaux et débats des députés et sénateurs au Parlement qui serait réunis, "in fine" en session extraordinaire.

               10-1: Tout le monde doit participer: Les salariés qui le sont déjà sur leurs salaires, "FRUIT" de leur travail et qui payent en plus l'impôt sur le revenu,

               10-2: Les entreprises par un "impôt social" sur les bénéfices spécifique, distinct de l'impôt sur les bénéfices, "FRUIT " du travail du capital, tout en faisant ressortir que ce sont actuellement les consommateurs qui remboursent -avec bénéfices pour les entreprises- toutes leurs charges sociales,

               10-3: Les consommateurs, par la TVA SOCIALE, ce qui se ferait sans douleur financière, puisqu'ils la payent déjà sous formle de remboursement aux entreprises, "à l'insu de leur plein gré", je le rappelle, puis qu'ils sont cencés le savoir, et payent, en plus, l'impôt sur le revenu. 

* Pour respecter les règles de la concurrence et du commerce en général, les subventions des entreprises seraient supprimées, hors prêts éventuels à rembourser ou à entrer dans le capital.

                                             I-----------------------------I

                                                      *Point N°14*

                          *CONCLUSION économiqe pragmatique et sociale:

*Il faut impérativement sortir du GHETTO ECONOMIQUE dans lequel nous nous trouvons et nous maintient le Président Macron et le Gouvernement La REM de Edouard Philippe!

Il faut (Il fallait) donc bien SUPPRIMER L'ISF tant décrié, lequel n'a de valeur QUE pour rechercher à équilibrer les comptes publics, et en même temps appliquer ma méthode de gestion par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE, ce qui aurait permis de rétablir l'équilibre de la balance commerciale de manière équitablement universelle et "éternelle". 

Pour en conclure et faire bonne mesure, les financements sociaux, tels que présentés et mis en oeuvre DANS LA TRANSPARENCE LA PLUS TOTALE, devront être NATIONALISES!

Cela ne nuirait en rien au dialogue social entre les partenaires sociaux et le Gouvernement, bien au contraire: Tout serait fait pour la bonne marche économique des entreprises de manière concrète, pragmatique et pédagogique, POUR LE BIEN GENERAL! 

Comme vous pouvez le constater, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, il n'y a, dans mes propositions constructives rationnelles et mathématiques, que le besoin de remettre de l'ordre dans le financement des dépenses sociales toujours déficitaires, de manière simple et compréhensible pour tous, sans formule alambiquée dont nul n'y comprend RIEN et mécontente tout le monde.

La solution miracle, en bons Gaulois dont nous sommes tous les héritiers historiques, sera dans LA POTION MAGIQUE dont nous serons les bénéficiaires par LA METHODE DE GESTION des financements sociaux PAR LE REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle accompagnée de LA SUPPRESSION DE L'ISF.

Alors, et ALORS SEULEMENT, la paix sociale aura valeur d'être, symbole de la diversité sociale qui nous a échappée.

                                             *POUR LA FRANCE* 

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté pour garder mon indépendance d'esprit.

                                            I---------------------------I

                                                    *PointN°15*

                                                  *QUI SUIS JE?

                            *Présentation de "MoiCitoyen", Illustre Inconnu.

La situation économique et financière catastrophique dans laquelle se trouve mon Pays, notre Pays, la France, au vu de l'incompétence de tous les gouvernements qui se sont succédé depuis une quarataine d'années m'a poussée, en l'année 2012, à prendre la plume pour crier mon mécontentement d'homme qui en a, comme il se dit: Ras-Le-Bol des hommes et des femmes politiques qui, fiers de leur ascension vers des sommets qui les dépassent, atteints par le syndrome de "La Promotion "Focus", naviguent à vau l'eau comme sur un bateau en perdition sans qu'ils le sachent en continuant de valser dans l'ombre complice de toutes leurs turpitudes. 

Ainsi m'est venue à l'esprit d'écrire des billets de blog sur le site Médiapart et mon récit destiné à me servir de "carte de visite" pour répondre à ceux qui pourraient se demander: "Mais qui êtes vous, Monsieur, pour nous adresser des reproches et des critiques"?  Vous n'êtes RIEN! Nous, nous sommes "Nous"! A cela, je réponds, tout simplement: "Je suis "MoiCitoyen", je sais lire, écrire et compter"! Et vous, QUI êtes vous, pour prétendre conduire mon pays ves le Paradis ALORS que vous nous diriger vers L'ENFER"? 

Mes motivations ainsi exprimées, me voici, "MoiCitoyen", Alain Saiche, tel que je me perçois, libre à ceux qui m'ont connu de continuer la présentation de ma modeste personne sous une autre forme.

*Je sui né en 1937 à Fumay, dans les Ardennes, 2 ans avant le déclenchement de la guerre 1939-1945. Ma famille, comme de nombreuses autres familles, a été évacuée (à Longèves, en Vendée), où nous avons vécu de 1940 à juillet 1945.

J'ai reçu une éducation comme elle se pratiquait à l'époque, éducation basée sur la morale et le savoir à acquérir à l'école de la République. J'étais un bon élève, souvent 1er de la classe. J'ai quitté l'école à l'âge de 14 ans et mes souvenirs me rappellent que j'avais travaillé pendant les vacances scolaires comme apprenti, à l'âge de 12 ans afin de m'acheter une montre pour entrer en classe de 6ème. 

J'ai ensuite travaillé en usine à partir de l'âge de 14 ans jusqu'à l'âge de 18 ans à monter les cuisinières et des frigidaires. Il me souvient qu'en montant des cuisinières "à la chaine", je me posais souvent la question: "Quand tout le monde aura une cuisinière, qu'est ce qu'on fera"? On a donc fait des frigidaires par la suite! Je me reposais toujours la même question: "Quand tout le monde aura un frigidaire, qu'est ce qu'on fera"?

A présent, l'usine a fermé.  

En 1954, j'ai suivi, à partir de 17 ans, des cours de la préparation militaire avant de partir "à l'Armée", comme tous les jeunes de l'époque où le service militaire était obligatoire.

En 1955, après avoir été breveté Parachutiste prémilitaire, je me suis engagé dans l'Armée, à la 1ère 1/2 Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes (1ère 1/2 BCCP) à Bayonne.

Devenu Officier de carrière par la suite, j'ai quitté l'Armée en 1981 pour faire une deuxième carrière civile.

Après un stage de formation aux Affaires de 6 mois à l'Ecole Supérieure de Commerce de Paris (ESCP), je suis reparti dans un pays d'Afrique où j'avais été "projeté" en 1978 au cours d'une intervention "précipitée".

L'occasion m'a été donnée de travailler deux ans par la suite dans ce même pays, (1981-1983) dans une société de transports en commun de voyageurs comme Chef d'exploitation et Chef de centre.

J'ai oeuvré ensuite en tant que Cadre supérieur dans 2 sociétés de transports en commun de 2 villes de France différentes, entre 1983 et 1996.

*Jai été licencié une première fois en 1992 et inscrit au chômage 5 à 6 mois. Je commençais à être bien connu dans le milieu des transports en commun de voyageurs, ce qui m'a permis d'être "récupéré" par un autre Groupe au sein duquel j'ai servi de 1992 à 1996, année ou j'ai été licencié à nouveau.

C'est pour avoir manifesté mes désaccords en gestion auprès de mes employeurs que j'ai été deux fois licencié. J'ai, bien entendu, engagé deux procès pour ces licenciements que j'ai considérés comme "abusifs" et j'ai gagné mes deux procès au tribunal des prudommes. J'avais pris les services d'un avocat pour me défendre au premier licenciement, et j'ai préparé moi même ma défense pour le deuxième.

Après chaque licenciement, je nai pas eu de difficulté pour retrouver du travail puisque les Groupes qui géraient les réseaux de transports en commun se connaissaient entre eux et connaissaient mes qualités professionnelles, contents de me "récupérer"..., pour un temps: Celui de remettre un peu d'ordre dans l'administration et dans la gestion des conducteurs et de leur encadrement, après avoir conçu un logiciel d'exploitation avec l'aide d'un informaticien, lequel logiciel, commercialsable et commercialisé, était devenu... source de profits... détournés de l'entreprise au profit d'un groupe ... (pas pour moi)..., et cause de mon premier licenciement!

J'ai pris ma retraite définitive en 1997 et je pensais pouvoir passer les jours paisiblement lorsque, en 2012, la colère m'a pris: Nicolas Sarkozy, préparant sa réélection en tant que Président de la République, voulait inscrire une "Règle d'or" dans la Constitution!

Je me suis dit: "Il" prend les gens pour des cons! "Ecris pour te manifester et faire comprendre aux hommes et femmes politiques que TROP C'EST TROP"!

Je savais en efet, depuis toujours et en particulier depuis que j'étais retourné à la vie civile, que les entreprises se faisaient payer toutes leurs cotisations sociales qu'elles appellent trompeusement "charges" en faisant croire que c'était elles qui les payaient, puisqu'elles étaient incorporées dans les Calculs des Prix de Revient et de Vente: J'avais appris ça à l'école primaire de la république, à Fumay, et j'avais toujours d'excellentes notes en calcul!

Ce souvenir m'est revenu en 1985, année où, au cours d'une réunion sur les négociations salariales assez houleuse, le directeur a déclaré aux délégués du personnel: "Puisque c'est comme ça, "on" va vous mettre les "charges" payées par l'entreprise sur les feuilles de paye! Vous verrez à combien elles se montent et vous comprendrez pourquoi "on" ne peut pas augmenter les salaires de plus de ce qui vous est proposé", d'autant, je vous le rappelle: L'inflation est de tant"!

Le "Tilt" s'est alors déclenché en moi: "Personne ne reprend le directeur sur le sujet? Bizarre! Oui, je me suis dis "Birarre"!

J'ai alors compris la manipulation des esprit en me disant: Il y aura bien un Secrétaire général du Club des 5 qui le fera ressortir au cours de la négociation annuelle au niveau national? Le délégué syndical CGC, peut être? Et bien NON! Personne n'a RIEN relevé!

Les mois et les années ont passé: C'est toujours la même chanson: L'inflation! Les charges! Le personnel coûte cher! Si vous n'êtes pas contents, allez chercher ailleurs!

Et toujours ce SILENCE SUR L'ARNAQUE POLITICO-FINANCIERE AUX CHARGES SOCIALES DES ENTREPRISES!

Ainsi a vu le jour mon récit "carte de visite" *L'INVISIBLE GEÔLE*, livre d'un format 21x29.7, de manière à y incorporer quelques documents comptables destinés à démontrer que la probité n'était pas de vertu en politique et en gestion. Il pèse 0,970 kg et comporte 348 pages.

Il est mis en vente sur le site Lulu.com. au prix de 30€. Sa couverture souple, bariolée de billets de banque en Euros, est destinée à compenser le prix et même plus que le prix d'achat du livre par le plaisir de yeux à contempler les billets.

Il est destiné en outre à, qui sait, retrouver un de mes hommes d'origine malgache qui figure sur la quatrième de couverture, Parachutiste à l'ouïe très développée grâce à laquelle il avait perçu un bruit suspect. C'est alors que, enfreignant les ordres reçus, après le cesser le feu du 19 mars 1962, en Algérie, nous avons pu libérer un civil qui était baillonné et ligoté avec du fil de fer. Il avait été enlevé le matin même. Nous étions alors au 3ème Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine (3ème RPIMa) dont la base arrière était Sidi Ferruch.

*Pour les Anciens: "Sous les pins de la B. A. ..." 

Pour en finir et en cherchant bien, j'ai mis en forme mes idées de REMISE A PLAT du système de gestion des recettes sociales pour trouver le REMEDE MAGIQUE MATHEMATIQUE idéal à  tous les maux sociaux et sociétaux qui NUISENT à la bonne santé financière et morale du Pays pour le proposer aux hommes et femmes politiques TOUTES tendances:

*L'application du mode de GESTION DU MODE DE FINANCEMENT DES RECETTES SOCIALES des entreprises par LE REVISIONNISME ECONOMIQUE du XXIè siècle, ce qui est à faire!

*HONNI SOIT QUI MAL Y PENSE.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme.

PS: Je suis Gaulliste, plus encarté depuis nombre d'années pour garder mon indépendance d'esprit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.