Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de ANTONIO MANUEL

  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par
    LE BONHEUR SERAIT-IL UN IDEAL INACCESSIBLE ? http://www.evidence-boutique.com/ "L'Enigme du bonheur", version papier sur simple commande !
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par | 1 recommandé
    LA METAPHYSIQUE DU BONHEUR http://www.evidence-boutique.com/ "L'Enigme du bonheur", version papier sur simple commande !
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par
    ARTICLE DU JOURNAL" LE REGIONAL" : "L'ENIGME DU BONHEUR", ANTONIO MANUEL,EVIDENCE EDITION
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par | 1 commentaire
    Le bonheur, c'est consentir à devenir soi. Cela paraît simple. Chacun sait qu'il n'en est rien. Derrière l'apparente simplicité de cette affirmation péremptoire, se dissimule une difficile remise en question de soi, des choix réalisés par le passé, des différentes voies empuntées et la volonté de redécouvrir la personne que l'on n'a jamais cessé d'être malgré les masques et les faux-semblants.
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par | 1 recommandé
    " LA SOIF DE VIVRE " La très belle métaphore du titre de cette fiction exprime en quelques mots la toute puissance du désir qui se trompe d'objet et substitue l'alcool à la vie faute de pouvoir s'en griser sans une artificielle ivresse.
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par
    Le courage d'être soi ne consiste pas à exhiber sa vie mais réside dans l'acceptation de l'altérité de la personne que l'on est. Cette nécessité d'affirmer son identité fut l'impulsion de l'écriture de mon premier roman "Par amour" actuellement épuisé chez l'éditeur initial et donc en attente de la prochaine maison d'éditions qui saura en apprécier les qualités comme le critique Gérard Coudougnan
  • L'ENIGME DU BONHEUR

    Par
    Certaines personnes sont douées de cette aptitude à l'effacement qui permet à l'autre de devenir l'objet cental du regard du lecteur. Et furtivement, elles exercent leur talent discret de mise à nu, de dévoilement de ce dont leur encre se repaît et qui exhibe aux yeux d'autrui, mais avec une pudeur délicate toute en demi-teintes et en suggestions, votre travail...
  • DE LA VIOLENCE QUOTIDIENNE

    Par | 2 recommandés
    Nous pensons que le fantôme de cet enseignant, nourri d’anxiolytiques et d’antidépresseurs, croisé, avec effroi, durant nos premières années d’enseignement, est une image effacée de notre mémoire. Cependant, tant que l’Education nationale sera cette mère bienveillante mais aveugle, cette grinçante mécanique géante et implacable, elle continuera de broyer et de dévorer ses propres enfants...
  • DE LA VIOLENCE QUOTIDIENNE

    Par
    La violence est partout. Sans doute parce qu'au besoin d'autrui s'agrège le grand désir d'indépendance. Et ce ne sont certes pas les enseignants qui affrontent quotidiennement les marées montantes et descendantes de la colère sociale et de son sésarroi qui en sont préservés! Bien au contraire, à la proue du navire, ils subissent toutes les misères, les haines et les rancoeurs du corps social.
  • Le corps est/et l'âme chez Aristote

    Par
    L'âme serait comme une étincelle incendiant la matière et générant la vie. Le corps, un organisme, une forme en puissance en attente de sa fin : apothéose et destruction. L'âme et le corps unis, liés pour toute la vie, faisant naître, croître et dégénérer la forme d'une existence : inquiète infiniment...