Blog suivi par 13 abonnés

Le blog de Bernard Drouère

Expert en réseau électrique et en traitement du signal à la retraite
Isère - France
  • Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?.

    Par
    Ce jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
  • Le parc éolien offshore de Saint-Nazaire est officiellement en service.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Ce 23 novembre 2022 c’est la première mise en service des six parcs éoliens offshore de l’appel d’offre de 2012. Toutefois, la région Pays de la Loire ne disposant pas de centrales nucléaires importe toujours 50% de sa consommation électrique des régions voisines.
  • Electricité : le marché Européen est à revoir avant fin 2023.

    Par | 1 recommandé
    Les dispositifs ARENH et mécanisme de capacité prenant fin respectivement les 31 décembre 2025 et 2026, compte tenu des « pansements » opérés sur ces deux dispositifs et de l’insatisfaction des objectifs de la loi NOME, la Cour des Comptes recommande vivement au gouvernement de présenter à la Commission Européenne les améliorations à apporter sur ces deux dispositifs avant fin 2023.
  • Electricité : une journée de Trader chez EDF

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    echanges-elec-29-sept-2022
    Le prix de l’électricité sur le marché Spot peuvent varier de 100% sur 24h, alors que sur le marché boursier du gaz, les variations sur 24h ne dépassent pas 10%. A chaque instant RTE doit adapter sa stratégie en fonction des prix du marché Spot et de la disponibilité en électricité des pays voisins. Voilà où la commission européenne nous a menée avec la libéralisation du marché de l’électricité.
  • Énergie : Bouclier tarifaire prolongé en 2023, à quel coût …

    Par
    L’indexation du prix de l’électricité sur le prix du gaz, n’est pas normal reconnait la CRE. Et pourtant le gouvernement s’obstine à ne pas vouloir se désolidariser du marché européen de l’électricité, et continu à accroître le déficit de l’Etat et d’EDF, avec le bouclier tarifaire.
  • « Sobriété » énergétique et les fausses bonnes idées

    Par
    Le décret du 22/09/2022 du gouvernement : la mise en oeuvre de la fonction effacement du compteur Linky (arrêt des ballons d’eau chaude entre 11h et 13h), est une fausse bonne idée, puisqu’en période hivernale les pointes de consommation se situent plutôt entre 7h - 13h et 18h - 21h selon RTE. L’Etat alimente les peurs dans quel but ? …
  • Nucléaire et Enr : le grand débat au sein du gouvernement.

    Par
    14-janvier-2022-9h30
    Le président Macron veut aller plus vite pour construire des centrales nucléaires, des parcs photovoltaïque et éolien, mais tout le monde sait qu’à moins de 10 ans la France ne sais pas faire. Alors qu’il est existe des solutions plus rapide pour rendre le parc Enr existant pilotable : le stockage à hydrogène solide ou par batteries.
  • L’ouverture du marché de l’électricité : miroir aux alouettes.

    Par
    L’ouverture à la concurrence a ouvert la porte à des fournisseurs alternatifs « fantoche », qui mettent la clé sous la porte, les uns après les autres. Ainsi un grand nombre de ménages, de copropriétés, de logements sociaux, d’entreprises et de petites communes reviennent dans le giron EDF. L’ouverture à la concurrence est un miroir aux alouettes, qui a eu pour conséquence l’augmentation du TRV.
  • Origine de l’augmentation du prix de l’électricité : l’ouverture à la concurrence.

    Par | 1 recommandé
    La loi Nome devait garantir des prix compétitifs pour les consommateurs. Or c’est tout le contraire : les distributeurs alternatifs peu scrupuleux, sont à l’origine de l’augmentation du prix de l’électricité. Mais que fait Macron pour revoir le prix du marché Spot, auprès de la commission européenne. L’Espagne et le Portugal ont bien réussi à sortir du marché de l’électricité européen ….
  • Comment réduire le prix des carburants : Supprimer la subvention des Enr

    Par
    Le coût actualisé LCOE des Enr était supérieur au prix de marché de gros de l’électricité, or aujourd’hui la règle s’est inversée. Par conséquent les subventions des Enr par la taxe TICPE, sur laquelle est appliquée 20% de TVA, n’a plus lieu d’être. Cela permettrait de réduire le prix moyen des carburants de 0,8 € par litre.