christophe courtin

Consultant international sur les questions de : société civile, justice, droits de l'homme.

Coupelle Vieille - France

Sa biographie
Formation : Diplôme d'Etudes Approfondies en sociologie, Maîtrise en droit, Licence de philosophie, ancien éléène Sciences Po Paris, Connaissance approfondie des problématiques politiques au Maghreb, au Cameroun, au Togo, au Niger, en Mauritanie. Publications : Lettres soufies : raison, révélation et tradition au Sahel (L'Harmattan 2005) Lire Heidegger aujourd'hui (Golias 2013)Les hommes révoltés : sur les traces d'Albert Camus (Golias 2014), le dictionnaire des idées reçues (golias 2016)
Son blog
30 abonnés Le blog de christophe courtin
Voir tous
  • Plans banlieues : la nécessité et la méthode

    Par
    Le rapport Vivre ensemble, vivre en grand, pour une réconciliation nationale, dit plan Borloo été balayé d'un revers de la main par le président de la république. Pour le plaisir d’un bon mot autour de l’égo de « deux mâles blancs », il explique à ceux qui se sont mobilisés, que dans son nouveau monde, l’initiative et la responsabilité individuelles sont les seuls moteurs du changement social
  • Trump : l'histoire dite par un idiot, pleine de bruit et de fureur

    Par
    Au tiers de la présidence Trump, une sorte d’effroi nous saisit devant le chaos vers lequel il nous emmène.
  • Antisémitisme, antisionisme, islam : relire Léon Poliakov

    Par
    A nouveau des Français sont assassinés parce que Juifs. Alors que l’antisémitisme que l’on pensait marginalisé dans nos sociétés européennes renaît, on tente de nous vendre qu’il est consubstantiel à l’islam ou au monde arabe. Dans la dernière ligne de son histoire de l’antisémitisme, à propos du négationnisme, Poliakov cite Goebbels : « pour être cru, un mensonge doit être très gros »
  • Macron aux cultes : citoyenneté et mitoyenneté

    Par
    La République et la religion, chacun chez soi et la mairie au milieu du village. Bien sûr, mais restent les questions de voisinage à traiter. La République n’a pas les mêmes problèmes de mitoyenneté avec chacune des religions.
  • La crise migratoire italienne : un autre regard

    Par
    Le 4 mars, les élections législatives italiennes ont amené l’extrême droite aux portes du pouvoir dans une alliance avec la droite berlusconienne. La question migratoire a été au cœur de la campagne politique. On entend peu les commentaires politiques qui nous viennent de l’autre côté de la Méditerranée.