Blog suivi par 6 abonnés

Vigere, le journal de Christophe Thollet

aérosculpteur, motion designer, vidéaste et couteau suisse pour des artistes
Chambéry - France
À propos du blog
C'est sur il y a un peu la volonté de convaincre. Mais convaincre de quoi ? Je n'ai ni prétention politique, ni vocation journalistique, ni de grandes ambitions dans quelques domaines que ce soit. Je veux juste vivre où je suis, "ici et maintenant" comme le dit (à son rythme) le philosophe Alexandre Jollien. Je n'ai pas les compétences requise pour grand chose, je travaille dans le spectacle vivant, dans le cinéma, l'audiovisuel et les Arts numériques. Ce statut d'intermittent correspond bien à mon concept d'une société idéal : Un système vertueux qui permet à chacun de ses bénéficiaires de vivre quand il y a du travail, et aussi quand il n'y en pas, un genre de libéralisme social. J'ai écrit des choses il y a quelques années, des pièces de théâtres, des scénarii, des paroles rigolote sur des airs connu pour les fêtes, les anniversaires des amis, de la famille. J'ai même fait une formation de scénariste et participé à des festivals d'écriture à un moment... Et puis c'est pas que la flemme est passé mais la vie d'intermittent du spectacle est plus dense que ce que beaucoup imaginent... C'est difficile de tout faire en même temps... Il faut bien vivre aussi... Et puis il y a les enfants. Il ne faut pas rater cette occasion de vivre avec eux... Enfin bref petit à petit je n'ai plus écrit que sur ma page Facebook. Des genres d'essais, des formes d'articles dans le corps du mur Facebook. Des choses de plus en plus longues, nourrit de mes lectures ou des commentaires des publications précédentes... Et puis aujourd'hui, après y avoir publié un très grand texte que je viens de passer une nuit blanche à rédiger, je veux que ce texte trouve un espace de diffusion plus large que le cercle d'amis de ma petite page Facebook. Je veux que ce texte trouve sa caisse de résonance... Alors je vais poster une à une des vieilles publications qui m'ont fait cheminer jusqu'à ce grand article. Et une fois arrivée à ce grand article du 17 avril 2020, je continuerais peut être à en partager ici... C'est le principe d'un blog non ?