Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de CLAUDE PATFOORT

Retraité, salarié chez Renault de 1976 à 2015 militant CFDT ouvrier profesionnel (entretien) puis analyste de coûts
  • ALLIANCE RENAULT-NISSAN : FIN DE PARTIE

    Par
    La résolution 6 qui reprend la proposition préconisée par le conseil de Nissan d’interdire au conseil de Renault toute ingérence dans son fonctionnement n’aurait jamais due être proposée au vote des actionnaires. Sur la forme parce qu’il a fallu tordre le bras à quelques lignes du Code pour l’amener jusqu’au vote des actionnaires. Sur le fond parce que nous sommes face à une spoliation
  • Tutelle ou prise de contrôle Renault une liberté sous contrainte

    Par
    La place de Renault au sein de l’Alliance n’est pas le dernier des sujets à la une. Qu’en est-il alors que l’accord de stabilisation signé en décembre 2015 en conclusion de l’affrontement qui a vu s’opposer le PDG de Renault à son ministre suite à la montée de l’État au capital du constructeur automobile fait l’objet de diverses interprétations
  • Compétitivité acte 2 Renault une marque espagnole ?

    Par | 1 commentaire
    Hasard du calendrier ou non, cette annonce intervient alors que le Ministre de l’Économie exige que le Conseil d’administration revienne sur sa décision relative au salaire de Carlos Ghosn. Le PDG de Renault rappelle à son ministre qu’il n’a que faire de ses injonctions
  • RENAULT : un conseil d'administration sous influence

    Par
    Tel qu’il est construit le Conseil d’administration de Renault garantit au PDG une majorité de fonctionnement à travers le filtrage des candidatures proposées au vote de l’assemblée des actionnaires. Le Conseil n’est qu’une chambre d’acquiescement qui conforte le pouvoir de Monsieur Ghosn.
  • RENAULT : un conseil d'administration sous influence

    Par
    Tel qu’il est construit le Conseil d’administration de Renault garantit au PDG une majorité de fonctionnement à travers le filtrage des candidatures proposées au vote de l’assemblée des actionnaires. Le Conseil n’est qu’une chambre d’acquiescement qui conforte le pouvoir de Monsieur Ghosn.
  • RENAULT : un conseil d'administration sous influence

    Par
    Tel qu’il est construit le Conseil d’administration de Renault garantit au PDG une majorité de fonctionnement à travers le filtrage des candidatures proposées au vote de l’assemblée des actionnaires. Le Conseil n’est qu’une chambre d’acquiescement qui conforte le pouvoir de Monsieur Ghosn.
  • Accord de compétitivité RENAULT : le compte n’y est pas, Monsieur GHOSN

    Par
    Largement commenté, pour ne pas dire critiqué, produit d’un compromis l’accord du 13 mars 2013 sur la compétitivité s’il a permis d’offrir un sursis aux sites de fabrication et de montage en France n’aura pas été sans incidence pour les salariés qui ont été largement mis à contribution. Il faut croire que les résultats attendus sont là puisque la Direction envisage un nouvel accord.
  • RENAULT : LA CFDT DOIT SE RESSAISIR

    Par | 2 commentaires
    « Les principes fondateurs de l’Alliance sont régis par des principes fondamentaux d’équilibre et de synergie entre les deux entreprises mondiales. La stratégie menée par Carlos Ghosn suit une vision très personnelle qu’il semble avoir de l’avenir de l’Alliance. Les deux groupes, Nissan comme Renault, pour n’être que des moyens pour atteindre ses propres objectifs"
  • RENAULT : LA CFDT DOIT SE RESSAISIR

    Par
    « Les principes fondateurs de l’Alliance sont régis par des principes fondamentaux d’équilibre et de synergie entre les deux entreprises mondiales. La stratégie menée par Carlos Ghosn suit une vision très personnelle qu’il semble avoir de l’avenir de l’Alliance. Les deux groupes, Nissan comme Renault, pour n’être que des moyens pour atteindre ses propres objectifs"
  • ACTIONNAIRES DE RENAULT CONTRE LE PUTSCH, VOTER NON AUX RÉSOLUTIONS 5 & 6

    Par
    Si telle en est la raison de l’accord, ce qui semble le cas, ce n’est plus un hold-up c’est un putsch à froid ! En caricaturant il suffirait que Carlos Ghosn dans son costume de PDG de Renault propose à son alter ego de Nissan une « résolution » que ce dernier dans un bel élan refuse, pour que le constructeur japonais contrôle l’Alliance ? Délire ? c’est à voir !