Blog suivi par 108 abonnés

UN PLOUC CHEZ LES BOBOS

Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Paris
  • Affaire Vincent Lambert: où est l’amour ?

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    pic05
    Faut-il laisser Vincent Lambert s’en aller ou le maintenir en survie artificielle ? Où est l’amour, la compassion dans ce chaos médiatique où chacun y va de son avis, d’autant plus péremptoire qu’il est fondé sur l’ignorance ? Une chose au moins est certaine : cette affaire en dit long sur l’état de notre société.
  • Les maux des mots en politique

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    les-temps-modernes-roy-export-s-a-sok
    Rien de tel qu’une campagne électorale pour constater à quel point les mots ont été vidés de leur substance première afin d’être rempli d’insignifiances. Les termes de « capitalisme » ou « aliénation» souffrent, notamment, de ces maux des mots. Le virus coupable s’appelle « euphémisation ».
  • Glucksmann et Bellamy :têtes pensantes et têtes de liste. Incompatible?

    Par
    xvmd3298fb8-4742-11e9-a2f2-e75d707ad643
    François-Xavier Bellamy, à droite ( à gauche sur la photo!) et Raphaël Glucksmann, à gauche, les penseurs français redonnent de la voix dans le débat politique de leur pays, avec des fortunes diverses. Mais c’est fou ce qu’ils ressemblent à leurs concurrents !
  • Expo Rouge: clin d’œil du Christ au pays de Staline

    Par | 1 commentaire
    ob-1553a3-img-1647
    Pleine de surprises, l’exposition "Rouge" qui se déroule à Paris au Grand Palais jusqu’au 1erjuillet…Tout d’abord, parmi les 400 œuvres évoquant la production artistique de l’Union soviétique de 1917 à 1953, la plupart n’ont jamais été présentées en France. Ensuite, le regardeur peut y surprendre un artiste prolétarien en flagrant délit de commettre un sacré lapsus. Et même un lapsus sacré.
  • A quand la Révolution ?

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Le grand saut dans le vide du peintre Yves Klein Le grand saut dans le vide du peintre Yves Klein
    Où que l’on porte son regard sur les paysages politiques de la planète, c’est le vide. Voilà qui n’est pas pour rien dans la déprime générale qui accable les peuples.
  • Emmanuel Macron, une déception programmée

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    19172823
    Macron a élevé le vide bourratif au rang de philosophie politique, lors de sa conférence de presse de jeudi. Bourratif, car il a enfourné dans les oreilles médiatiques les mesures les plus hétéroclites, vide, car elles sont sans substances, puisqu’il appartient désormais au gouvernement de se dépatouiller pour leur donner corps. Jupiter, lui, s’en va bouder sur son Olympe.
  • Poème à lire et à ouïr – CHRIST-FEMME

    Par | 1 recommandé
    17-01-thumb-2
    En cette période pascale où tout doit naître et renaître juste une brèche dans notre temps. Et si Il était Elle ? (Ci-dessous, tableau de Léonor Fini)
  • Notre-Dame : le cœur de pierre des ultrariches

    Par | 3 recommandés
    cc40204f12940a484c879c65865d5389-1555506356
    Après avoir reçu des tonnes d’eau pour sauvegarder sa structure, voilà Notre-Dame de Paris qui ruisselle sous une averse d’euros. L’étalage indécent que se livrent les grosses fortunes dans la course aux dons a bien vite effacé l’état de grâce créé l’image de ce symbole religieux, national et européen en proie aux flammes.
  • «Notre-Dame ancre les Français dans le temps et l'espace»

    Par | 1 recommandé
    648x415
    Le politologue Gil Delannoi explique en quoi la cathédrale de Paris est un symbole central dans la formation de la France en tant que nation.
  • C’était la hiérarchie de l’information

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    presse06
    Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt dents connaissent parfaitement. Un temps où l’information était hiérarchisée. Pour le meilleur souvent. Pour le pire parfois. Dans les journaux sérieux, l’Important était placé en tête de « Une ». Tant mieux si l’Important était Intéressant. Mais s’il ne l’était pas, tant pis. Place à l’Important, même chiant.