Blog suivi par 146 abonnés

UN PLOUC CHEZ LES BOBOS

Poète et journaliste - Un regard décalé sur la France, la Suisse et toutes ces sortes de choses.
Paris
  • Liban, l’effondrement de la théo-klépto-cratie

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans les décombres du port de Beyrouth, on chercherait en vain les débris de l’État. Cela fait longtemps qu’il n’existe plus au Liban, si tant est qu’il existât un jour. L’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium abandonnées depuis six ans au milieu d’un quartier résidentiel n’est qu’une marque de plus – certes effroyablement spectaculaire – de l’irresponsabilité du «gouvernement» libanais.
  • Poésie à lire et à ouïr – SAVOIR-NAÎTRE

    Par | 1 recommandé
    Vers l’étang ridé / Les vieux visages se penchent / Pour se revoir jeunes (...) © JNC Vers l’étang ridé / Les vieux visages se penchent / Pour se revoir jeunes (...) © JNC
    A peine est-il éteint, voilà que hurlent les statistiques : depuis 1959, il fut des tous les juillets, le plus sec. Réchauffement qui perdure, covid-19 qui persiste, dirigeants qui errent… Les repaires succèdent aux repères. Il est temps de prendre la mort par le bon bout et d’apprendre le savoir-naître de la vie. A l’écrit et/ou en podcast, la 19e série des Tankas Covidiens.
  • Bonne fête masquée, la Suisse !

    Par | 1 recommandé
    cb-foyf5aqs9syz4lsz40h
    Il a une drôle de tête, ce 1er Août. Une tête masquée. En ce jour où la Suisse célèbre sa Fête nationale et ses 729 ans d’existence, Sa Majesté Covid XIX s’est invitée dans l’une des plus vieilles républiques de la planète. Manifestations supprimées ou recalibrées ou transformées voire éclatées par quartiers. Retour sur un drôle de pays, le mien.
  • Coronavirus, ce germe liberticide

    Par | 3 recommandés
    download
    Plus l’été s’étend, plus le « retour à la normale » (ou à l’anormal) semble se dissoudre dans les brumes automnales. A l’évidence, la contamination n’allait pas cesser juste au moment où les autorités avaient décrété la fin du confinement. Les décrets, c’est Sa Majesté Covid XIX qui les signe et la Souveraine Incertitude qui les applique en lâchant ses germes liberticides.
  • Poésie à lire et à ouïr - REGARDS

    Par | 3 recommandés
    Par le 8 de ses anneaux / Elle unit terre et ciel Par le 8 de ses anneaux / Elle unit terre et ciel
    Sa Majesté Covid XIX remue toujours le monde de son sceptre. L’incertitude fait vice sans fin pour nous autres, les agités du bocal mondial. Première vague qui dure ou deuxième vague qui menace ? Pour le moment, ce sont les vagues de faillites qui déferlent. La sérénité est un luxe que l’on peut s’offrir en changeant de regard. C’est gratuit. Comme la 18e série des Tankas Covidiens.
  • Europe et plan de relance: à quand la démocratie?

    Par
    emmanuel-macron-je
    La communication de Macron est tellement marquée par l’insincérité qu’on en vient à douter lorsque le président français proclame «historique» l’accord sur le plan de relance «covidien» de l’Union européenne. Si le qualificatif est trop galvaudé pour être retenu, ce plan constitue bel et bien une avancée importante vers une structure fédérale. Mais l’essentiel reste à conquérir : la démocratie.
  • Poésie à lire et à ouïr-AIGRE-DOUX

    Par | 1 recommandé
    Pierre levée/ Gardée par les épineux/ Les ancêtres veillent// Leur priapique prière /Féconde encor la forêt © JNC Pierre levée/ Gardée par les épineux/ Les ancêtres veillent// Leur priapique prière /Féconde encor la forêt © JNC
    L’été 2020 a un goût d’aigre-doux. Entre confinement hésitant et reconfinement redouté. A des années-lumière de celui de 1960, tout entier tourné (et retourné) par la Nouvelle Vague. Nous, quidams du double 20, surfons sur la Seconde Vague de Sa Majesté Covid XIX en tentant d’y prendre notre plaisir, malgré tout, malgré elle. Aigre-doux, c’est donc la tonalité de la 17e série des Tankas Covidiens.
  • Le ministre Darmanin est-il un innocent présumé?

    Par | 5 commentaires | 8 recommandés
    darmaniin-macron-3822768
    Présomption d’innocence… Sur ce sujet bateau, l’actualité ne manque jamais d’y voguer avec la régularité des navettes fluviales. Pourtant, à voir comment le président Emmanuel Macron l’a travestie, lors de son interview du 14 juillet, pour défendre sa nomination de Gérald Darmanin au poste de ministre de l’Intérieur, il devient urgent d’en rappeler les principes.
  • Emmanuel Macron ou le 14 juillet du futile et de l’utile

    Par | 6 commentaires | 10 recommandés
    Emmanuel Macron en plein tic mitterrandien. Emmanuel Macron en plein tic mitterrandien.
    Avec Macron, c’est toujours le même topo. Avant son intervention publique, les médias moulinent pour monter la mayonnaise : « Vous allez voir ! Un nouveau tournant sera annoncé. Si, si ! Peut pas faire autrement à 600 jours de la fin de son mandat ! Il doit renverser la table ». Mais la table campe sur ses pieds et la mayonnaise ne prend pas.
  • Dupond-Moretti, un pitbull chez les chats-fourrés

    Par | 5 commentaires | 4 recommandés
     © Bernard Thomas-Roudeix © Bernard Thomas-Roudeix
    Nommer Me Dupond-Moretti ministre de la Justice, c’est jeter un pitbull au milieu des chats-fourrés[1], sobriquet porté jadis par les magistrats. «Avec moi ce serait le bordel» prophétisait-il en 2018 à LCI (voir la vidéo).