Blog suivi par 107 abonnés

Le blog de Denys Laboutière

Conseiller artistique théâtre, écrivain, traducteur
FRANCE
  • TnP de Villeurbanne 2022-23: un Jubilé et une Saison "Monstres"

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Ce 19 mai 2022, le Théâtre national Populaire à Villeurbanne fête son premier jubilé. C’est ce que ne manqua pas de rappeler son Directeur actuel, le metteur en scène Jean Bellorini, lors de sa présentation, à la presse, de la nouvelle saison 2022-23.
  • Michel Bouquet : raconter, ne pas raconter ?

    Par | 32 commentaires | 12 recommandés
    Au milieu des centaines d'hommages qui retraceront forcément avec autant de précisions que d'approximations, une biographie et une carrière exemplaire, je choisis d'écrire, en guise de portrait à dessein très lacunaire, comment un court mais intense compagnonnage et des rencontres, avec lui, ont pu, à jamais, rester déterminants pour l'évolution d'un parcours...
  • Camille Readman Prud'homme: Trafics poétiques d'intimités

    Par | 26 commentaires | 8 recommandés
    Il est assez rare que la première publication d'une somme de poèmes à l'éloquence cohérente et universelle soit unanimement saluée, tant par les lecteurs que par la critique. C'est pourtant ce que "Quand je ne dis rien je pense encore" de Camille Readman Prud'homme suscite: un engouement qui ne devrait s'avérer aucunement provisoire.
  • Le souffle éteint du Vent ne bruissera plus en les sassafras d'Obaldia

    Par | 19 commentaires | 4 recommandés
    Issu d'une famille aristocratique, le poète dramatique René De Obaldia aura passé le plus clair de son inspiration poétique à privilégier la fantaisie et un théâtre humoristique qui l'empêchèrent d'être durablement assimilé au mouvement dit du "Nouveau Théâtre". Il est mort ce jeudi 27 janvier 2022 à l'âge de 104 ans...
  • L'Homme est-il bon, au Jeu des Ombres, selon Novarina ?

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Régulièrement, l’écrivain et dramaturge Valère Novarina émerge de ses encyclopédies du langage « parlécrit » pour proposer une nouvelle épopée scénique unique en son genre. Aux bons soins, cette fois, de Jean Bellorini, qui passa commande, l’Histoire malicieuse de l’humanité se joue de nos ténèbres les plus incrédules …
  • Gens du Pays: entre Gris nuit et Couleurs d'ombres

    Par | 9 commentaires | 6 recommandés
    Avec "Gens du pays" de l'auteur canadien Marc-Antoine Cyr, Sylvie Jobert, metteuse en scène et Troisième Bureau, à Grenoble, proposent une fable mi-sociale, mi-poétique et la valorisent au grand bonheur des publics scolaires (sans exclusive) qui, grâce à elle, découvrent l'éloquence de la représentation théâtrale.
  • Les scrupuleuses « Sentinelles » de Sivadier

    Par | 10 commentaires | 5 recommandés
    Le metteur en scène plutôt bien connu des spectateurs d’opéra et de théâtre s’est attaqué à un morceau de choix : faire disserter, entre fugues et contrepoints, trois jeunes prodiges musiciens sur les affres de la gloire et… de l’amitié.
  • Le Théâtre aimant d'art brut d'Emma Dante

    Par | 15 commentaires | 6 recommandés
    Présenté l'été dernier lors du Festival In d'Avignon, « Misericordia », d'Emma Dante, captive grâce au croisement de langages divers qui se disputent, à égalité, l'art brut et l'effronterie d'énoncer des réalités qui dérangent parce qu'elle sont l'ordinaire de gens simples. Or, si leur énergie communicative décourage toute pudeur, c'est que la poésie l'irrigue sans être préméditée.
  • Patricia HIGHSMITH: Elle, le Venin ?

    Par | 14 commentaires | 6 recommandés
    Née exactement il y a cent ans, auteur de thrillers qui ont inspiré souvent les cinéastes les plus fameux, personnalité ambiguë et volontiers secrète, Patricia Highsmith n'a pas besoin d'une date anniversaire pour être célébrée. Voire ?...
  • Rentrée Littéraire 2021 : Jon Fosse, « L'Autre nom »

    Par | 17 commentaires | 12 recommandés
    Le Norvégien Jon Fosse a ouvert, avec « L'Autre nom », un nouveau cycle intitulé « Septologie ». Quand l'écriture, évoquant les destinées en apparence dissemblables de deux peintres portant le même prénom, captive, sidère, vous remue aux lisières de la veille et du sommeil et, surtout, interroge l'impact, l'essence - ou, parfois même, la vacuité - d'une image.