Eric Alt

Magistrat

Sa biographie
Magistrat, vice président d'Anticor, administrateur de Sherpa. Publications récentes :L'esprit de corruption (avec Irène Luc), éditions du Bord de l'eau, 2012
Son blog
199 abonnés L'esprit de corruption
Ses éditions
Voir tous
  • Les 25 ans de l’appel de Genève

    Par
    Le 1er octobre 1996, sept juges dénoncent la mondialisation de la criminalité financière et l'impuissance de la justice pour y faire face. 25 ans après, ceux qui sont aux responsabilités n'ont toujours pas compris l'importance de l'enjeu. Les citoyens, qui continent de résister, se sont retrouvés le 1er octobre à l'université d'Anticor.
  • Le bal des hypocrites

    Par
    Depuis plusieurs semaines, Anticor fait l’objet d’une campagne de presse, dont la violence n’a d’égale que celle qui vise la justice financière. Pour ceux qui aiment danser au bal des hypocrites, ce sera toujours plus facile de dénoncer Anticor qu’un système qui prive notre pays d’une part importante de ses richesses.
  • Lutte anti-corruption: Anticor attend le renouvellement de son agrément

    Par
    Aujourd’hui, ANTICOR sort de l’ombre pour faire la lumière sur sa situation : pour pouvoir saisir un juge, l'association doit bénéficier d’un agrément essentiel, octroyé par le ministère de la Justice (en 2021, ce sera par le Premier ministre, car Anticor a porté plainte contre le Ministre de la justice). Sans celui-ci, de nombreuses affaires seraient clôturées, du jour au lendemain.
  • La Constituante: une utopie pour le présent

    Par
    Le « grand débat national » est présenté comme une réponse. Mais c’est une mauvaise réponse : le gouvernement ne peut pas en même temps donner la parole au peuple et rester maître de la décision finale. Restituer ce pouvoir au peuple appelle une Constituante.
  • A quand la réforme du financement des campagnes?

    Par
    Toutes les décisions, d'application bienveillante ou bien très stricte de la législation par la Commission des comptes de campagne peuvent être critiquées. Il faut rappeler que cette commission n'avait pas détecté l'ampleur du dépassement du compte de M. Sarkozy en 2012, ce qui a fortement altéré sa crédibilité. Une profonde réforme s'impose.
Voir tous