geraldholubowicz

Journaliste de formation, maintenant chef de produit spécialisé en innovation éditoriale, j'étudie l'impact des médias synthétiques (deepfakes) sur la fabrique d'une culture visuelle numérique.

Paris - France

Sa biographie
Journaliste de formation, désormais chef de produit spécialisé en innovation éditoriale et nouveaux formats, j’aide les équipes éditoriales et créatives à traduire leur projet en réalité numérique. Je porte une attention particulière aux stratégies éditoriale de recrutement, d’engagement et de fidélisation ainsi qu’au traitement graphique et visuel des projets dont j’ai la charge. Je suis convaincu qu’un des défis pour la presse consiste à renouer un contact durable avec les lecteurs, à faire preuve de transparence et de pédagogie. Depuis maintenant près de 2 ans, j'étudie de près le phénomène des hypertrucages, plus connus sous le nom de deepfakes.
Son blog
5 abonnés Deepfake.media
Voir tous
  • Le deepfake de Christophe Guilhou embarrasse au Cameroun

    Par
    Deepfakes et politique (suite). L’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou, s’est retrouvé au cœur d’une polémique après qu’un deepfake de lui ait été diffusé sur les réseaux sociaux. «La République française, c’est la puissance de tutelle qui a colonisé le Cameroun» dit cet avatar synthétique.
  • George Floyd et les deepfakes: la folle théorie de Winnie Heartstrong

    Par
    Alors que le mouvement #blacklivesmatter continue d’agiter les États-Unis et se développe partout dans le monde, certaines voix de la droite américaine tendance Trump tentent – une fois de plus – de propager les théories complotistes les plus folles. Entre récupération politique et opportunisme, la thèse défendue par Winnie Heartstrong (Rep, Missouri) s’illustre comme étant la plus dingue.
  • Vidéotox: pourquoi je n’utiliserai pas ce mot?

    Par
    La langue française évolue en permanence et l’introduction d’anglicisme impose son lot de traductions plus ou moins précises, merci à la loi Toubon. Les deepfakes n’échappent pas à la règle. Le JO publie la traduction officielle de l’anglicisme, un mot inutile qui ne s’inscrit dans un aucun contexte d’apparition ni d’usage.
  • Les nouveaux illusionistes

    Par
    Comme toute forme nouvelle d’expression, quelques pionniers se sont emparés du réseaux de neurones artificiels et des méthodes d'apprentissage profond pour donner libre cours à leur créativité.
  • La courte histoire des deepfakes

    Par
    L’émergence d’une technologie reflète à la fois l’état d’esprit d’une époque et sa maturité technique. Elle est entretenue par une narration officielle que dessine les premiers ambassadeurs et la communauté de primo-adoptants. Il s’agit de retracer ici le plus fidèlement possible la chaîne d’événements qui a conduit à l’émergence des médias synthétiques pour mieux les comprendre.