geraldholubowicz

Journaliste de formation, maintenant chef de produit spécialisé en innovation éditoriale, j'étudie l'impact des médias synthétiques (deepfakes) sur la fabrique d'une culture visuelle numérique.

Paris - France

Sa biographie
Ancien photojournaliste et web-documentariste primé, Gérald Holubowicz travaille désormais comme chef de produit spécialisé en innovation éditoriale. Il a collaboré notamment avec le journal Libération, les éditions Condé Nast, le pure player Spicee et désormais avec le Groupe les Échos/le Parisien. À travers son site journalism.design, il écrit sur le futur des médias et étudie l'impact des réalités synthétiques - notamment les deepfakes - sur la fabrique de l’information. Après 10 ans d'interventions régulières auprès des principales écoles de journalisme reconnues, Gerald intervient désormais à l'École de Journalisme et au Centre des Médias de Sciences Po à Paris.
Son blog
16 abonnés Deepfake.media
Voir tous
  • Les deepfakes de l’Hôtel du Temps par Thierry Ardisson

    Par
    cover-ardisson-jd-deepfakes
    France 3 s’apprête à lancer une nouvelle émission produite par Thierry Ardisson, intitulée « Hôtel du Temps », qui fera un usage intensif des deepfakes pour ramener à la vie des célébrités décédées dans des interviews exclusives.
  • Une task force dédiée aux deepfakes en cours de création aux États-Unis

    Par
    cover-task-force-jd-deepfakes
    Les États-Unis montent une Task Force (une force opérationnelle pour une mission temporaire) dédiée aux deepfakes qui devrait entrer en action à la fin de l’année. Chargée de travailler sur la question des médias synthétiques, elle implique un certain nombre d’administrations et d’acteurs issus du civil et notamment des médias.
  • Les deepfakes ont le Bourdain

    Par
    cover-bourdain-jd-deepfakes
    « Roadrunner: A Film About Anthony Bourdain », le documentaire de Morgan Neville, utilise une voix synthétique d’Anthony Bourdain pour lui faire lire un email envoyé peu de temps avant son suicide. Le New Yorker s’empare de l’affaire et c’est un débat éthique qui s’engage autour de l’usage des deepfakes dans les documentaires.
  • Chères actrices, chers acteurs, les deepfakes vont changer votre vie

    Par
    james-dean-jd-deepfakes
    Mort dans un tragique accident de la route en 1955, James Dean incarnera très prochainement Rogan, dans « Finding Jack ». Le temps d’un film, les médias synthétiques vont ramener la légende de La Fureur de vivre d’entre les morts. Plus qu’un évènement, c’est une véritable révolution que le monde du cinéma et la communauté des actrices et acteurs s’apprêtent à vivre.
  • Comment vivre avec les deepfakes ? Questions de droit

    Par
    solutions-pour-vivre-avec-deepfakes
    Comment vivre avec les deepfakes ? Les tentatives de régulation de l’usage des médias synthétiques politiques et des deep-porns dominent pour le moment. Pourtant les questions ne concernent pas uniquement les atteintes à la démocratie ou aux victimes de sextorsion et demandent une réflexion juridique sur les futures questions légales que soulèvent les médias synthétiques.