Blog suivi par 33 abonnés

Le blog de JOURNAL CESAR

  • Roland Gori : « La société néolibérale fabrique des imposteurs »

    Par | 18 commentaires | 45 recommandés
    Roland Gori est psychanalyste et professeur de psychopathologie clinique à l’Université Aix-Marseille. Il est aussi l’initiateur de L’Appel des appels (2009) qui recueilli 80 000 signatures en quelques semaines 1.
  • Jean-Pierre Mocky, archéoptéryx du cinéma indépendant

    Par | 6 commentaires | 5 recommandés
    Jean-Pierre Mocky, inclassable et franc-tireur du cinéma indépendant, plus de 60 longs métrages et 80 piges au compteur, aura cette année un calendrier chargé. Ce qui n’empêche pas notre anartiste de prendre son temps pour fréquenter les lieux où se vivent les passions cinéphiliques. On vient de le voir à « Ciné-c-toi » à Sète et lors des soirées de l’association Les Quais du livre à Montpellier. L’occasion d’y revoir des films cultes et d’évoquer sa méthode de travail.
  • Bertrand Tavernier, réalisateur heureux

    Par | 5 commentaires | 9 recommandés
    Bertrand Tavernier, dont le dernier film « Quai d’Orsay » est sur les écrans, n’est pas seulement une sommité du 7e art. Le président de L’Institut Lumière est aussi un cinéphile, ce qui veut dire un curieux, un érudit et un partageur. Rencontre en Arles avec ce passionné, fou de westerns, venu présenter chez Actes Sud une nouvelle collection de livres, L’Ouest, le vrai.
  • Danse : Hervé Koubi fait de la dentelle...

    Par | 2 recommandés
  • Les femmes dans la danse hip-hop avec Christine Coudun, cie Black Blanc Beur

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Chorégraphe de la compagnie Black Blanc Beur, Christine Coudun fait partie des pionnières de la danse hip-hop hexagonale. Qu’en est-il aujourd’hui de la place des femmes dans ce champ artistique ? Qu’est devenue la danse hip-hop française une trentaine d’années après son émergence sur les scènes ?
  • "Rudy Ricciotti, architecte": l'exposition proposée par la Friche Belle de mai est décevante

    Par | 1 recommandé
    Accueillie dans une seule salle de la Friche Belle de Mai, à Marseille, l’exposition Ricciotti architecte se révèle mineure et décevante. Elle permet malgré tout de mesurer un tout petit peu combien le travail du célèbre concepteur et constructeur d’édifices se révèle audacieux.
  • Le mille-feuilles, l’élu, le citoyen

    Par | 3 recommandés
    La dictature c’est “Ferme ta gueule”. La démocratie c’est “Cause toujours”. ColucheLa réforme territoriale, sujet inflammable par excellence, revient au premier plan après la dernière conférence de presse du Président de la République. Idée force : refonder une organisation de la puissance publique. Objet du challenge, le fameux « mille-feuilles », salmigondis de cantons (4000), départements (100), régions (22), communes (36700), intercommunalités (2600), bientôt de métropoles. Un imbroglio administratif qui créé des dépenses indues et génère des technocraties égarant le citoyen (1).
  • Marseille-Provence 2013, l'opération marketing

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Alèssi Dell’Umbria n’est ni universitaire, ni historien officiel. Son Histoire universelle de Marseille, une somme de 700 pages, a pourtant été saluée comme l’un des travaux les plus ambitieux jamais effectué sur la cité phocéenne. Marseillais revendiqué, Alèssi a le goût du peuple et sa gouaille. Son analyse de Marseille Capitale est radicale et décoiffante !
  • Angelin Preljocaj danse pour ne jamais oublier...

    Par | 5 recommandés
    Prenant appui sur le bouleversant livre Ce que j'appelle oubli de Laurent Mauvignier, la pièce éponyme d'Angelin Preljocaj est sans aucun doute possible un immense chef-d’œuvre scénique. À voir et revoir ensuite !
  • Eloge au Théâtre selon Alain Badiou, philosophe

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Lors de l'édition 2012 du Festival d'Avignon, nous avions rencontré Alain Badiou, philosophe majeur, qui pense le théâtre comme « un événement de la pensée ». Il y a fait dans le cadre du Théâtre des idées, un « éloge du théâtre ». Entre spectacle, performance, théâtre post-dramatique… tentative de définition de ce qui fait le génie et l’originalité de cet art menacé et pourtant « supérieur ».