Voir tous
  • Présidentielle: le choix de la transition écologique

    Par Julien Milanesi
    Notre société n’a pas d’avenir pacifique sans un programme économique qui traite simultanément, et rapidement, le chômage de masse et la crise écologique. Voilà pour moi, au risque d’être trivialement économiste, l’enjeu des élections à venir. C'est la raison pour laquelle j’ai choisi de soutenir le projet de la France insoumise.
  • Externalités et anguilles grillées.

    Par Julien Milanesi
    Si on en juge par son usage croissant dans le discours public, la notion d’externalité est un des grands succès de la théorie économique dans le domaine de l’environnement. Elle est quasiment devenue un terme générique (et néanmoins savant) pour parler d’une pollution. Comme on peut le voir à travers la fable de l’anguille grillée, cette notion pose pourtant de nombreux problèmes.
  • «Et les faibles subissent ce qu’ils doivent?» de Yanis Varoufakis

    Par Julien Milanesi
    Avec son double regard d'économiste et d'ancien ministre, ainsi qu'une belle culture historique, politique et littéraire, Yanis Varoufakis montre de façon convaincante pourquoi la stratégie économique que suit actuellement l’Europe la conduit au désastre.
  • Le mouvement contre les Grands Projets Inutiles et Imposés: bilan et perspectives.

    Par Julien Milanesi
    "Dans cette histoire, ce dont nous sommes acteur, je crois, c'est de l'entrée de l'écologie en démocratie. Nous sommes le mouvement social qui, aux quatre coins du pays, pose de façon concrète la question écologique, oblige la société à bouger, oblige à imaginer d'autres façons de décider afin que cesse la destruction progressive de nos milieux de vie"
  • Manifeste contre les sales gosses

    Par Julien Milanesi
    En ce moment dans la Drôme, dans le village d’Allex où est prévu l’accueil de 50 réfugiés, le Front National distribue des tracts contre, je cite, « ceux qui fuient leur pays plutôt que de se battre pour lui ». A ce niveau, on hésite entre citer Audiard ( « Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. »), et rappeler deux trois leçons de savoir vivre.