Blog suivi par 16 abonnés

Considérations

Professeur de Philosophie
PERIGUEUX
  • Les étranges leçons que l'on tire de l'histoire (4)

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    ( L'introduction : les-etranges-lecons-que-lon-tire-de-lhistoire ; le premier chapitre : les colonisations et la lutte des cultures ; le seconde chapitre : La culpabilisation et la détestation de soi )Chapitre 3 : L'amour de soi sous la condition de l'amour de l'autre. L'occident est tiraillé entre un passé qui ne passe pas et sa volonté toujours présente de préparer « le nouvel homme », « l'homme de demain », le « vrai homme », « l'homme universel », bref « l'homme moderne », enfin advenu tel qu'il devait être.Car on ne cesse de nous dire ce qu'il faut être et où nous entraine inexorablement "le sens de l'histoire" (mondialisation, hypertechnicisme, métissage des cultures, etc.). Et il faudrait que l'on se réjouisse d'y être poussé malgré soi!
  • Les étranges leçons que l'on tire de l'histoire (3)

    Par | 20 commentaires | 4 recommandés
    [Ce billet est une suite ; voici ce qui précède : l'introduction : les-etranges-lecons-que-lon-tire-de-lhistoirele premier chapitre : les colonisations et la lutte des cultures ] Chapitre 2 : La culpabilisation et la détestation de soi.Au sortir de la seconde guerre mondiale et après en avoir fait le terrible bilan, l'occident s'est demandé, effaré, comment il avait pu en arriver là.Et, peu à peu, il s'est mis à réévaluer son passé. L'idée d'un « Progrès » de la Civilisation, grâce au progrès scientifique et technique, idée déjà bien écornée par la première guerre mondiale, volait cette fois-ci en éclat - ou plus exactement l'idée que l'on s'en faisait alors. Car, depuis, une autre incarnation de cette idée a repris vigueur, sans le dire.
  • Mémoire, afghans, identité nationale et quizz

    Par
    Attention, question : Dans cette période troublée où l'on débat de l'identité nationale et de l'expulsion des Afghans, il est bon parfois de se souvenir des paroles d'un sage.
  • Blues chez le dentiste

    Par | 9 commentaires | 5 recommandés
  • Les étranges leçons que l'on tire de l'histoire (2)

    Par | 2 recommandés
    [Ce billet est la suite du précédent, qui en formait l'introduction : les-etranges-lecons-que-lon-tire-de-lhistoire-1] Chapitre 1 : Les colonisations et la lutte des cultures.Au 8ième siècle avant Jésus-Christ, se passa en Europe une chose assez étrange, et encore mal expliquée. Les grecs commencèrent à coloniser le pourtour méditerranéen : non pas que quelques hommes s'enfuirent de chez eux pour aller vivre chez les autres. Non, des groupes organisés pour cela partirent pour fonder, un peu partout, des cités grecques, en important avec eux leur culture, leur organisation politique, leur histoire, leurs croyances.
  • Les étranges leçons que l'on tire de l'histoire (1)

    Par | 2 recommandés
    Avec un tel titre, vous dites-vous peut-être, il serait tout de même dommage qu'il n'aborde pas la question de l'enseignement de l'histoire en T.S.! Eh bien, vous avez raison : c'est un peu gâcher, mais ce n'est pas l'objet ce billet... enfin pas directement! Le 20ième siècle fut un siècle riche de déconvenues. Siècle de grandes idéologies et de grands désastres. Il serait dommage que le siècle dans lequel nous sommes repartent dans les mêmes travers. Il ne suffit pas de dire que les idéologies sont mortes pour que ce soit vrai. Ce peut être seulement l'expression d'une idéologie nouvelle.
  • Les minarets menaçants ou le racisme à la petite semaine

    Par | 32 commentaires | 3 recommandés
  • Ondes consonnantes

    Par | 5 commentaires
  • Le miroir aux illusions

    Par | 13 commentaires | 2 recommandés
    Samedi soir, dans On n’est pas couché, sur France 2, Madame Balkany a expliqué toute son émotion devant la décision de Jean Sarkozy de se retirer de la candidature à la présidence de l’E.P.A.D.. Et elle a pris sa défense comme elle sait bien le faire. Que n’a-t-on pas dit sur Jean Sarkozy ? Et moi-même, j’ai osé commettre un billet ! On a prétendu qu’il n’était pas compétent. Mais lors de son intervention télévisée, dixit Mme Balkany, il a montré le contraire : il a apporté la preuve de son courage, de sa maturité, de son sens des responsabilités, de sa pudeur et de sa générosité. Rien que cela. Evidemment, le mauvais esprit Eric Naulleau n’a pas pu s’empêcher de troubler cette évocation élogieuse et fit remarquer que tout cela ne constituait pas un C.V., sous-entendu : toutes ces belles qualités n’assurent pas encore une compétence.
  • C'est ça la république ?

    Par | 15 commentaires | 5 recommandés
    Dans le petit monde où nous vivons, monde de civilisation et de progrès, et qui file plus vite que le temps vers cet idéal de société promise, il est bon de se procurer de courts moments où l'on pourra enfin comprendre où l'on en est et où l'on va.Le 14 Octobre 2009, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, nous a fourni un de ces moments. Il nous a expliqué longuement ce que la République n'est pas : et il a bien raison de le faire, car encore un peu et nous oublierions ce qu'elle est.