Blog suivi par 167 abonnés

Ni égards ni patience. Le blog de Mačko Dràgàn

À propos du blog
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience". René Char.
  • Cela suffira-t-il ?

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Petite fable Juive sur le pouvoir de la parole, et notre impuissance contemporaine à « dire ». « Tout ce que nous savons aujourd’hui, c’est que nous ne savons même plus raconter l’histoire. Et la seule chose que nous savons faire est le récit de cette impossibilité. Cela suffira-t-il ? » (Mark-Alain Ouaknin)
  • 2666, de Roberto Bolaño, chef-d’œuvre apocalyptique et utopique #3

    Par | 1 recommandé
    Troisième et dernière partie de mon étude sur 2666, de Roberto Bolaño. Aujourd'hui : l'éthique subversive du roman, une éthique de la poésie, de la liberté et de l'amour. Conclusion qui sera centrée autour de cette implacable formule de Wittgenstein : « Si un homme pouvait écrire un livre sur l’éthique qui en soit vraiment un, il détruirait en explosant tout les livres du monde ».
  • 2666, de Roberto Bolaño, chef-d’œuvre apocalyptique et utopique #2

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Poursuite de l'étude, en trois parties, du chef-d’œuvre posthume de Roberto Bolaño, 2666, roman prophétique, rêverie hallucinée sur 100 ans d’Histoire occidentale, plongée au cœur du mal, et vision d’une réponse utopique, onirique et poétique à celui-ci. Aujourd'hui : qu'est-ce qu'un écrivain? Que peut la littérature ? Quelle est sa responsabilité vis-à-vis de l'horreur ?
  • 2666, de Roberto Bolaño, chef-d’œuvre apocalyptique et utopique #1

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Début d’une étude, en trois parties, du chef-d’œuvre posthume de Roberto Bolaño, 2666, roman prophétique, rêverie hallucinée sur 100 ans d’Histoire occidentale, plongée au cœur du mal, et vision d’une réponse utopique, onirique et poétique à celui-ci. Aujourd'hui : Le roman-frontière d’un monde globalisé, de la Seconde Guerre Mondiale jusqu'aux charniers du féminicide de Ciudad Juarez.
  • Nicanor Parra n’est pas mort, et la poésie non plus

    Par | 4 recommandés
    " Qu'est-ce qu'un antipoète : Un négociant en urnes et cercueils ? Un prêtre qui ne croit en rien ? Un général qui doute de lui-même ? Un vagabond qui se moque de tout, vieillesse et mort comprises ? Un interlocuteur de mauvais caractère ? Un danseur au bord de l'abîme ? " Parra était un peu tout cela.
  • Déconstruire Zemmour

    Par | 40 commentaires | 30 recommandés
    ...Et, avec lui, toute la pensée de la galaxie des jeunes et sémillants nouveaux réactionnaires qui, de Valeurs Actuelles à BFMTV, se réclament de son héritage « intellectuel ». La "zemmourisation" de la pensée, de même que la "BHL-isation" dont elle est une conséquence logique, a considérablement réduit la qualité des débats d'idée en France. Il est donc grand temps de passer à autre chose.
  • Fake news et tribune du Monde, ou la confiscation de la parole des "dominé.es"

    Par | 6 recommandés
    Soyons clairs. Un mensonge est une « fake news » quand il est repris par un jeune des banlieues, une vérité d’airain quand il l'est par un ministre. Une connerie rétrograde sera discutée sur tous les plateaux si elle est énoncée par une écrivain réputée, et ignorée si elle l’est par une prolo. Dans ce conflit des légitimités à parler, se sont toujours les mêmes qui décrochent le pompon.
  • Laïcité, Islam, laïcité... : et si on changeait de disque ?

    Par | 11 commentaires | 14 recommandés
    Critique du danger « islamo-gauchiste » par-ci, volonté frénétique de défendre une laïcité que l’on suppose en danger par-là… Mediapart qui serait devenu un repaire à « groupuscules fondamentalistes »… Et si on changeait de disque ? Le débat sur la laïcité ne serait-il pas qu’une vaste couillonnade ?
  • Les frontières nous tuent (mais pas le jazz)

    Par | 3 commentaires | 10 recommandés
    Une manifestation a rassemblé samedi dernier, dans une indifférence relativement massive, un millier de militants à la frontière franco-italienne de Menton. Les mots d’ordre : l’accueil des migrants, le respect de la liberté de circulation, la régularisation des sans-papiers, l’abrogation des accords de Dublin, et la fin des poursuites contres les citoyens solidaires. Récit.
  • Renouer avec la nature: réflexions d'un jardinier

    Par | 15 commentaires | 18 recommandés
    Alors que Paris s'apprête à accueillir "One Planet Summit", une nouvelle abomination destinée à nous faire croire qu'écologie et capitalisme ne sont pas incompatibles, petites réflexions, inspirées par mon travail de jardinier et par les poèmes de Fernando Pessoa, sur les rapports que notre société entretient avec la nature.