Blog suivi par 415 abonnés

Ni égards ni patience. Le blog de Mačko Dràgàn

Journaliste punk-à-chat à Mouais et Télé Chez Moi
Nice
À propos du blog
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience". René Char. « Cet éditorialiste « de la street », contrairement aux commentateurs rémunérés du petit écran, injecte de l’humour, de l’autodérision, du doute partout où il le peut. Travailleur de l’ironie, Mačko manie la taquinerie avec brio pour mieux chatouiller les politiques et démasquer leurs aberrations. » Livia Garrigue, « Contester l'ordre policier - Mačko Dràgàn, un anar en Estrosie »
  • Cédric Herrou relaxé: ni oubli, ni pardon pour les procès de l'entraide

    Par | 3 commentaires | 16 recommandés
    Mercredi 13 mai, Cédric Herrou, le brigand de la Roya, a été « renvoyé de toutes les poursuites » à son encontre par la cour d'appel de Lyon. Merci à eux. Ce billet se propose donc de revenir sur quelques unes des nombreuses poursuites faites à l'encontre de Cédric et des citoyens solidaires. Afin qu'il n'y ait jamais ni oubli, ni pardon pour ces procès de l'entraide et de la fraternité.
  • A l'attaque!

    Par | 4 commentaires | 13 recommandés
    Lettre aux copaines du monde associatif (et aux autres) à propos du déconfinement. A partir du 11 mai (a priori), graduellement et sans doute très lentement, nous allons, comme toute la société, entamer notre dé-confinement. Les enjeux à venir pour nous, dans ce « monde d’après » (quel qu’il puisse être), sont énormes. Et les problématiques à venir, économiques comme sanitaires, sont nombreuses.
  • L’avenir sera libertaire, ou il sera tout pourri

    Par | 30 commentaires | 31 recommandés
    Vous allez dire : un « l’avenir sera etc. » de plus. Certes. Mais, tandis que toutes les forces « d’opposition », de la FI aux Gilets Jaunes en passant même par EELV ( !), se concertent en vue du « monde d’après », il y a un terme que je n’ai guère entendu : c’est celui d’anarchie. De pensée libertaire, de révolution anti-autoritaire. Comme si nous n’y étions pas conviés. Alors quoi ?
  • 1er mai 2025: je vous écris d’un futur écologiste et libertaire

    Par | 12 commentaires | 20 recommandés
    1er mai 2025. Nous avons gagné. Il y a trois ans maintenant, après de violentes « émeutes de la faim » qui enflamment un pays exsangue, dont de nombreuses zones se développent déjà de façon quasi-autonome, l’ex-autocrate Macron (toujours en attente d’être jugé pour ses crimes à la Haye), soumis à un climat insurrectionnel quotidien, voit son gouvernement poussé à la démission.
  • Comment sortir (des polémiques à deux balles) ?

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    Confinement ou pas confinement ? Masques ou pas masques ? Raoult ou pas Raoult ? Nous nous emmurons dans les formes les plus stupides du débat public. On se moque de nous, et pendant ce temps-là, on nous jette des miettes de polémiques à deux balles pour nous occuper. Comment, pendant et après le confinement, (re)créer une culture du débat démocratique ?
  • Faire dissidence à leur monde

    Par | 31 commentaires | 51 recommandés
    Jour 39. « Dissidence : n. f. : Action ou état de quelqu'un ou d'un groupe qui ne reconnaît plus l'autorité d'une puissance politique à laquelle il se soumettait jusqu'alors ; groupe de dissidents : Un mouvement de dissidence ». Leur monde s’effondre, laissons-les couler. Il n’y a que le premier pas qui coûte. Les alternatives sont déjà là, nous les pratiquons depuis longtemps. Faisons sédition.
  • Télé Chez Vous - Vidéothèque de confinement

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Vous vous ennuyez ? Dans sa grande bonté, Télé Chez Moi, web-tv bien nommée, vous propose une sélection de ses courts métrages et films documentaires. Violence policière, Gilets Jaunes, Nuit Debout, arts de rue, anarchie, féminisme, aventures fantastiques au Japon, femmes des banlieues, jeunes acteurs de SEGPA, Geneviève Legay, Alain Damasio... 15 films pour changer la vie.
  • Justice nulle part. Emeutes partout.

    Par | 28 commentaires | 59 recommandés
    Jour 35. Suite à un accident impliquant la police, des émeutes ont secoué Villeuneuve-la-Garenne. Mais aussi Aulnay-sous-Bois, Gennevilliers, Grigny, Amiens, Toulouse. Des Centre de Rétention Administratives (CRA) et des prisons s'embrasent également. « On dit d’un fleuve en crue emportant tout qu’il est violent. Mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent » (Brecht).
  • Tout est-il foutu?

    Par | 60 commentaires | 43 recommandés
    Jour 32. Partout, le pessimisme nous gagne. Impuissants car confinés, nous assistons au pire – et à la gestion de ce pire par les pires incompétents qui aient jamais régné. Il n’y a rien à sauver dans ce que nous vivons, disent certains. C’est la merde. Et après, ce sera pire. Mort, tristesse, enfermement et désolation. Vraiment ? Et est-ce le récit que nous voulons construire ?
  • Il n'y aura pas de «retour à la normale»

    Par | 36 commentaires | 82 recommandés
    Le président va parler ce soir. Il va essayer de nous calmer, ne nous tranquilliser. Il va nous dire de ne pas avoir peur. Mais c’est lui qui a peur. Peur pour « après ». Et il a bien raison. « les agents du service central du renseignement territorial alertent sur le risque d'embrasement de la contestation sociale à la sortie du confinement » (le Parisien). Comment peut-il en être autrement ?