Blog suivi par 211 abonnés

Le blog de Marcuss

  • Bats ta femme, l’Etat s’occupe de sa rentabilité

    Par | 1 commentaire | 27 recommandés
    16-8
    L’État avance toujours davantage dans le chemin de l’ignominie. Le dispositif « 3919 » est sur le point d'être vendu au marché public. Alors que les mouvements féministes ont porté à l'ordre du jour les violences exercées contre les femmes, le gouvernement veut condamner le numéro d'appel d'urgence aux logiques marchandes et à ses valeurs de rentabilité.
  • L'insertion contre la lutte des classes?

    Par | 5 recommandés
    Depuis les années 80, l'insertion est devenue le support central des politiques publiques à destination des jeunes. L'imaginaire de l'insertion est une conséquence du néolibéralisme qui déstabilise notre modèle salarial, organise la lutte des places, individualise les parcours contre la puissance du collectif, et transforme les habitus dans une forme entrepreneuriale.
  • Les hommes et le féminisme

    Par | 18 commentaires | 15 recommandés
    Comment un homme-cis peut-il se positionner dans le mouvement féministe alors que son genre est dans une position de domination face au genre féminin ? Contrairement à ce que Félix Radu a dit, les hommes ne sont pas les meilleurs alliés du féminisme, mais les femmes elles-mêmes conscientes de leurs intérêts. Alors, comment peuvent-ils être des alliés supplémentaires et secondaires ?
  • Les hommes et la domination masculine

    Par | 41 commentaires | 23 recommandés
    Déni du patriarcat, accusation d’opposer les sexes, de généraliser, et la pleurniche masculine sont des procédés souvent utilisés par les hommes qui refusent de penser leur domination. J'ai moi-même subi ces critiques avec de belles insultes virilistes. Je vais donc y répondre avec un peu plus d'intelligence que les masculinistes, qui bien souvent, se sont arrêtés au titre du billet.
  • Pourquoi je suis contre la méritocratie?

    Par | 5 commentaires | 9 recommandés
    La méritocratie est un système d’oppression qui légitime la reproduction des inégalités socio-économiques produites par l’organisation capitaliste. Elle se justifie par une invisibilisation des rapports de domination grâce à la mise en avant du mérite individuel, permettant à la bourgeoisie de se maintenir aux postes de pouvoir.
  • Non, Rokhaya Diallo n'a pas de sang sur les mains!

    Par | 89 commentaires | 96 recommandés
    Oser prétendre que Rokhaya Diallo a une part de responsabilité dans l'attentat terroriste de Charlie Hebdo est obscène. La journaliste est régulièrement la cible d'attaques pour ses positions antiracistes et féministes, mais aussi pour ce qu'elle est : une femme noire qui visibilise les rapports de domination raciaux et sexués de notre société. Contre vous M. Bruckner, je soutiens Rokhaya Diallo.
  • Sortir de la délinquance (9-9)

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Lutter contre la délinquance juvénile avec la seule puissance pénale et l’imaginaire sécuritaire est absurde. En témoigne l’inefficacité des politiques sécuritaires depuis 30 ans. La solution est de changer radicalement d’orientation par une dimension socio-éducativo-pénal. C'est à dire où l'éducatif, le social et le pénal s'imbriquent pour construire des politiques sociales cohérentes.
  • Réhabiliter le quartier (8-9)

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    La vision politique des quartiers doit évoluer en refusant le portrait réductionniste sombre et stéréotypé qui stigmatise l’ensemble de ses habitants. Nous devons nous appuyer sur ses ressources, favoriser la mobilisation de ses habitants en développant leur pouvoir d‘agir pour élaborer des propositions sur des réalités sociales qu’ils rencontrent et vivent au quotidien.
  • Ghetto et Islam (7-9)

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    Le terme de «ghetto» est au centre d'une guerre intellectuelle, politique et médiatique. Son utilisation provoque des effets négatifs sur les habitants, perçus seulement à partir de leurs handicaps. Lamentation, hystérisation du débat, assimilation du désir d'islam à l'islamique politique, sans être dans le déni des problèmes, il faut sortir de ces cadres misérabilistes.
  • Sentiment d'insécurité : refus de la violence et reconnaissance (6-9)

    Par | 2 recommandés
    Le sentiment d'insécurité revient sur le devant de la scène politico-médiatique. Mais comment est-il possible que celui-ci s'opère dans une société qui, selon de nombreux chercheurs, n'a jamais été autant en sécurité ? Plusieurs éléments se dégagent mais celui-ci est le plus important : depuis 50 ans s' opère une reconnaissance de la souffrance d'autrui corrélée à un refus de la violence.