Blog suivi par 66 abonnés

De ma tour d'ivoire

Chercheure en sciences humaines indépendante, poète à ses heures
Dieppe - France
  • A paraître bientôt

    Par | 4 recommandés
    A paraître bientôt : Bienvenue dans l'Occident des Droits humains, Migrant.e.s, textes de loi, humanité. Editions L'Harmattan, Paris.
  • Paru le 13 décembre 2021

    Par | 8 commentaires | 3 recommandés
    Femmes de tous pays ... libérons-nous du patriarcat !
  • A paraître vers le 15 décembre 2021

    Par | 3 recommandés
    Femmes de tous pays ... libérons-nous du patriarcat !
  • Poème du 11 novembre 1994

    Par | 6 recommandés
    11 novembre au village  COROYER Eugène                                mort pour la patrie DEBERGUE Jules                                  mort pour la patrie FERRAND Albert                                    mort pour la patrie
  • Calculs sur la nébuleuse

    Par | 5 recommandés
    J’ai retrouvé l’étoile amie disparue l’autre nuit de mon ciel d’hiver et d’ennui
  • Sodade

    Par | 23 commentaires | 5 recommandés
    https://youtu.be/mMqiZJ94lsY
  • nous on veut

    Par | 5 recommandés
    Nous, on veut
  • Entre les lignes de mes poèmes

    Par | 3 recommandés
    Entre les lignes de mes poèmes, il y avait, au fil du temps, tout l’amour du monde de moi à toi, la tendresse infinie de l’entière vie d’une femme éprise de ton être sans conditions, il y avait la joie de ne vivre que pour toi, de vivre auprès de toi parfois, de cueillir la beauté du monde enfouie sous la laideur, métamorphose des choses grâce à l’amour partagé. Tu faisais semblant.
  • Autodafé

    Par | 3 recommandés
    J’ai chanté, pendant tant d’années de ma vie, de ma jeunesse jusqu’à ma vieillesse, sur tous les tons, tous les registres, tous les modes, en français, en anglais, j’aurais chanté dans toutes les langues du monde si je l’avais pu.
  • Les oubliettes des amour mortes

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    M’ayant remisée aux oubliettes des amours mortes, tu as fait de ton silence une puissante arme de guerre tournée contre moi, qui me blesse au plus profond du cœur. Nous ne nous rejoindrons plus, ni en ce monde, ni ailleurs