Olivier Hammam
Humain patenté mais non breveté.
Abonné·e de Mediapart

868 Billets

3 Éditions

Billet de blog 6 janv. 2022

«Plan C»: une conclusion ou une introduction?

Le titre de ce billet réfère à celui d'une série de billets d'un autre blog.

Olivier Hammam
Humain patenté mais non breveté.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mise à jour du billet le 24 janvier 2022.


Il s'agit de la série «“Plan C”: Que faudra-t-il faire quand l’effondrement sera complet?» et du blog «Vowl / SCRIBE», que j'avais découvert lors de la publication de la partie 5 de cette série. Elle comporte en tout onze parties, dont la dernière vient tout juste d'être publiée. J'en avais déjà un peu causé dans un précédent billet où je recommandais le blog et la série. Je recommande donc de nouveau puisque désormais la série est complète.

Ça ne préjuge de rien, le titre de ce billet le suggère, on peut voir la série comme un ensemble fini ou comme la prémisse d'une discussion à venir, la seconde proposition me semblant plus vraisemblable.

Je vous conseille la lecture de l'ensemble dans l'ordre de publication, connaître et comprendre les présupposés d'un auteur est nécessaire pour éviter les contresens dans la lecture de ses conclusions. Voici la liste des parties de «“Plan C”: Que faudra-t-il faire quand l'effondrement sera complet?», avec pour chacune sa brève présentation par l'auteur.

  • Partie 1, 3 nov. 2021: «Le plan A, c’est la stabilisation et la sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements. Le plan B, c’est la décroissance organisée et planifiée, un changement lourd et dégradé qui s’appuierait sur les forces restantes du système actuel. Mais y a-t-il un plan C? Que faire si le plan A et le plan B échouent tous deux à se mettre en place ou à atteindre leurs objectifs?»
  • Partie 2, 5 nov. 2021: «Expliquons pourquoi le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) et le plan B (décroissance organisée et planifiée) sont condamnés à l’échec».
  • Partie 3, 8 nov. 2021: «Continuons d’expliquer pourquoi le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) et le plan B (décroissance organisée et planifiée) sont condamnés à l’échec».
  • Partie 4, 10 nov. 2021: «Le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) est désormais enterré. Voyons ce qu’il en est du plan B (décroissance organisée et planifiée)».
  • Partie 5, 20 nov. 2021: «Le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) et le plan B (décroissance organisée et planifiée) sont désormais enterrés. Demandons nous maintenant en quoi consistera l’effondrement en pratique».
  • Partie 6, 1 déc. 2021: «Le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) et le plan B (décroissance organisée et planifiée) sont désormais enterrés. Abordons maintenant ce qu’implique ce constat».
  • Partie 7, 7 déc. 2021: «Le plan A (stabilisation et sauvegarde de notre civilisation globalisée avec quelques ajustements) et le plan B (décroissance organisée et planifiée) sont désormais enterrés. Poursuivons l’étude des implications d’un tel constat avant l’élaboration du plan C».
  • Partie 8, 24 déc. 2021: «Après avoir expliqué pourquoi l’effondrement était inéluctable et imminent, j’ai exposé les diverses implications d’un tel constat. Il est maintenant tant d’exposer sur quelles bases j’ai élaboré le “plan C”. Attention: article “fleuve” nécessitant d’avoir un peu de temps devant soi…».
  •  Partie 9, 9 janv. 2022: «Après avoir expliqué pourquoi l’effondrement était inéluctable et imminent, puis exposé les diverses implications d’un tel constat, j’ai ensuite expliqué quelles étaient les bases idéologiques du plan C. Explorons certaines conséquences de ce plan qui n’ont pas encore été abordées. Attention : autre article fleuve...».
  • Partie 10, 17 janv. 2022: «Après avoir expliqué pourquoi l’effondrement était inéluctable et imminent, puis exposé les diverses implications d’un tel constat, j’ai ensuite expliqué toutes les bases idéologiques du plan C. Avant de parler des moyens pratiques de mettre en place l’idéologie élaborée, parlons des objectifs communs censés rallier les êtres humains à celle-ci.».
  • Partie 11 / conclusion, 24 janv. 2022: «Après avoir expliqué pourquoi l’effondrement était inéluctable et imminent, puis exposé les diverses implications d’un tel constat, j’ai ensuite expliqué toutes les bases idéologiques du plan C. Expliquons enfin comment, en pratique, mettre en place l’idéologie élaborée».

Si ça peut vous intéresser, les billets où j'en discute un peu sont «Plan A et Plan B sont dans un bateau... (version alternative)» et «Régulation des populations», dans le second je la prends comme exemple dans un discours plus large plutôt que proprement en discuter. Chère lectrice, cher lecteur, ces deux billets adoptent un point de vue très idéologique donc d'une faible crédibilité, je vous conseille plutôt la lecture de la série pour avoir une opinion plus pertinente sur elle, la vôtre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ». Premier volet de notre série sur la guerre des espionnes.
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Les perdus de Massiac
Par quel bout le prendre ? Dénoncer l'incompétence catastrophique et l'inconséquence honteuse de la SNCF ou saluer les cheminots qui font tout leur possible pour contrebalancer l'absurdité du système dont ils sont aussi victimes ? L'État dézingue d'abord chaque secteur qu'elle veut vendre au privé de manière à ce que la population ne râle pas ensuite...
par Jean-Jacques Birgé
Billet d’édition
Entretien avec Manuel Bauer, réalisateur du film documentaire « Vida férrea »
Entretien réalisé par Alice Langlois qui a mené un terrain anthropologique dans la région minière traversée par le film et le critique de cinéma Cédric Lépine, à l'occasion de la présentation du film « Vida férrea » à Visions du Réel, festival international du film documentaire de Nyon (Suisse) en 2022.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Transition écologique... et le train dans tout ça ?
La transition écologique du gouvernement en matière de transports ne prend pas le train ! Dans un billet, le 3 août, un mediapartien dans son blog « L'indignation est grande », dénonçait le « mensonge d’État » concernant l’investissement ferroviaire. Deux émissions sur France Culture sont révélatrices du choix politique de Macron-Borne ! Saurons-nous exiger le train ?
par ARTHUR PORTO
Billet de blog
« Le chemin de fer est un trésor public et une solution pour demain »
[Rediffusion] Dans « Un train d'enfer », Erwan et Gwenaël Manac'h offrent une enquête graphique dense, caustique et très réussie sur la SNCF qui lève le voile sur une entreprise d’État attaquée de toute part, un emblème, à réformer sans doute, mais surtout à défendre. Conversation déliée avec Erwan.
par Delaunay Matthieu