Blog suivi par 50 abonnés

"La meilleure forteresse des tyrans est l’inertie du peuple"

Metteur en scène pour l'Epicerie culturelle
Montmaur - France
  • Pauvre de nous !

    Par | 13 commentaires | 15 recommandés
    La semaine qui vient de s’achever a été le théâtre de toutes les absurdités et colères humaines qui nous conduiront vers la catastrophe . Le peuple souffre, consomme sans retenue et montre sa capacité de réaction parfois responsable et d'autres fois monstrueuses. Les choses doivent changer. En sommes nous simplement capable ?
  • Abus sexuels : Le silence est complice.

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Il fallait voir, surtout pour les hommes, le documentaire diffusé sur France 5 ce mardi 3 janvier 2016 : « Harcèlement sexuel, le fléau silencieux ». Comme une nécessaire piqure de rappel, comme un vaccin à notre situation d’êtres humains. Comme une indispensable prise de conscience. Les hommes se doivent d’être féministes ou au moins de tenter de le devenir pour que cette ignominie cesse enfin.
  • Culture précaire

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    A l’aube d’une période électorale nationale, les acteurs culturels sont consultés. C’est le temps de la contribution aux programmes. Les nouveaux-elles élus-es invitent aux débats, écoutent parfois et les candidats-es prennent le risque de susciter des espoirs, dans un contexte lourd où la culture sert de variable d’ajustement politique. Retour sur ce contexte.
  • Le bal des prétentieux!

    Par | 7 commentaires | 14 recommandés
    L’élection présidentielle qui s’annonce sera sans doute celle de tous les qualificatifs. C'est l’expression d’une espèce de monarchie aux multiples prétendants prêts à tout pour le pouvoir. La corruption, les combines d’appareils, les égos surdimensionnés, le narcissisme, les petites et les grandes trahisons sont désormais la normalité face aux sombres desseins qui guettent notre démocratie.
  • Merde !

    Par | 10 commentaires | 14 recommandés
    La catastrophe était inévitable et nous avons sauté dedans à pieds joints. Maintenant est venue l’heure de la lamentation, du pleurnichage et du tripatouillage. Cette bien douloureuse leçon servira t-elle ? Hélas, pas si sûr !
  • L'homme qui marche

    Par | 1 recommandé
    image-aigue © Nicolas Bertrand image-aigue © Nicolas Bertrand
    Avec son nouveau chantier artistique, Christiane Véricel, et la compagnie Image Aiguë répondent de belle manière à une actualité qui favorise la peur et les replis identitaires parfois violents. En ouvrant le spectacle à l'intervention du public, cette militante de l'Education populaire va plus loin que la simple création artistique et se positionne au cœur de nos débats de société.
  • Mai 68 au TNP, retour vers un futur désenchanté

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Alors que la saison théâtrale touche à sa fin en ces chaleurs de juin, les représentations de « Mai, Juin, Juillet » écrit par Denis Guenoun et mis en scène par Christian Schiaretti  au Théâtre National Populaire se révèlent être bien plus que le simple récit de mai 68 au sein du monde culturel. La création artistique au théâtre lorsqu’elle s’inscrit autant dans l’actualité devient alors plus explicite qu’un journal.
  • Radio France: le psychodrame des Guignols

    Par | 74 commentaires | 78 recommandés
    Cette pauv'Bichette de Pascale Clark n'a pas eu sa carte de presse renouvelée par la commission de la carte di'identité des journalistes professionnels. Elle est très fâchée et observe une sorte de grève du zèle. Du coup, fou de rage et pour défendre sa collègue de travail, Patrick Cohen a découpé sa carte à l'antenne.
  • « Pour le bien et le mal, pour le crime et le droit »

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    Le spectacle donné par les médias audiovisuels, ces derniers jours, est à la mesure de la médiocrité de notre société soit disant moderne. Le courage journalistique est absent. Pas de prise de position, encore moins d’engagement alors que chacun souligne l’exemple d’un Charlie Hebdo qu’il méprisait avant l’attentat. C’est écœurant !
  • Par négligence la République produit des monstres.

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Ainsi des jeunes livrés à eux-mêmes sont devenus des monstres au lieu d'être citoyens à part entière. Peut-être sont ils simplement devenu le bras armé de la bêtise et de l'ignominie parce que la République les a ignoré. Même si elle ne résout pas tout, l'éducation populaire est une formidable clef d'accès à cette citoyenneté. Ce relais de l'école et des institutions de la République souffre aujourd'hui du manque de moyen et surtout du manque de volonté politique. Il est encore temps de réagir.