Pierre Vesperini

Chargé de recherche (HDR) au CNRS

Son blog
18 abonnés Le blog de Pierre Vesperini
Voir tous
  • Philologie et liberté. – Un entretien avec Laurent Calvié

    Par
    J’avais depuis toujours pensé que Laurent Calvié devait être un homme hors du commun, mais je n’imaginais pas à quel point c’était vrai. À l'heure où un ministre de l'Intérieur fait du « parler aux tripes » le paradigme du discours politique (entretien au Monde du 9 juillet dernier), il me semble plus que jamais important de parler des liens consubstantiels entre philologie et démocratie.
  • Il faut une conférence de la paix

    Par
    « Que les choses suivent leur cours, voilà la catastrophe », écrivait Walter Benjamin à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Il faut arrêter de toute urgence la machine infernale. Comme à l’été 1914, nous risquons de glisser, tels des somnambules, vers une nouvelle guerre mondiale sur le sol européen.
  • En finir avec la précarité menstruelle: le cas Néo-Zélandais

    Par
    Le 23 février, Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, a promis qu’à la rentrée prochaine, les protections périodiques seraient gratuites pour toutes les étudiantes. « C'est une question de dignité », a-t-elle dit. Certes, mais qu’en est-il de la « dignité » des lycéennes et des collégiennes ? Pourquoi limiter cette mesure aux universités ?
  • Vingt ans de prison pour deux chemises

    Par
    Au milieu du tumulte qui a suivi le dernier meurtre d'un Américain « de couleur » commis par la police, une autre information est passée à peu près inaperçue. Or elle témoigne de façon tout aussi grave, et peut-être plus grave encore, du racisme d’État qui s’acharne en toute impunité, avec une tranquillité proportionnée à sa cruauté, sur les Noirs américains.
  • Au Portugal, un homme condamné à indemniser le travail domestique de son ex-conjointe

    Par
    Au Portugal, la justice vient de condamner un homme à verser près de 61 000 euros à son ex-conjointe au titre de son travail domestique. Étant donné l’importance de cet arrêt, je propose ici une traduction d’un article paru hier dans Público.