Blog suivi par 63 abonnés

Le blog de Yann Quero

écrivain, essayiste, chercheur en sciences humaines,
  • Sarkozy et le climat : climatoscepticisme ou coup de pub ?

    Par | 9 commentaires | 4 recommandés
    Comment Nicolas Sarkozy a-t-il pu passer de : « Ne rien faire [contre le réchauffement climatique] ne serait rien d’autre que criminel au regard de l’avenir de la planète » et « L’objectif de 50 % de réduction des émissions d’ici à 2050 est une absolue priorité pour éviter une catastrophe mondiale », à : « L’homme n’est pas le seul responsable de ce changement » ?
  • Bienvenus dans l’Anthropocène ?

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Après des années de discussions et de reports de décision, un groupe de chercheurs réunis en comité spécial a présenté le 29 août 2016 des conclusions positives au Congrès géologique international sur la pertinence de créer une nouvelle ère géologique : l’Anthropocène.
  • Jaitapur : futur Bhopal nucléaire ? ou Fukushima indien à venir ?

    Par | 10 commentaires | 2 recommandés
    En dépit de risques identifiés, le 27 janvier 2016, la société EDF a signé un accord pour la réalisation de six réacteurs nucléaires à Jaitapur, en Inde, dans l’Etat de Maharashtra, à environ 200 kilomètres des villes historiques de Bombay et de Goa, la première de ces agglomérations comptant environ 18 millions d’habitants.
  • Snowzilla

    Par | 1 recommandé
    Alors que la côte est des Etats-Unis est frappée par Jonas, la pire tempête de neige depuis des décennies, que la Washington Post a rebaptisée « Snowzilla » en référence au grand lézard Godzilla, il y aura sans doute encore des climato-sceptiques pour y voir la preuve que le réchauffement climatique serait une blague.
  • Notre-Dame-des-Landes : l’obstination absurde…

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans un contexte post-COP21, et de doute face aux dérives de la mondialisation, le projet l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes apparaît désormais surdimensionné et nuisible. Mais il faudra probablement beaucoup de courage aux politiques pour finir par concéder que leur obstination est absurde. Ou devra-t-on attendre encore des drames, comme à Sivens ?
  • « Chant de l’intolérable ». Pour les enfants de Madaya, janvier 2016

    Par | 1 recommandé
    En découvrant les images des affamés de Madaya en janvier 2016, on ne peut que voir ressurgir de nos mémoires d’autres visages de famines, Auschwitz, Biafra, Kampuchéa, Timor Oriental… À chaque fois les hommes ont dit « plus jamais ça », mais l’indifférence et la realpolitik reprennent toujours le pas. Plutôt qu’une longue diatribe, mes yeux pleurent un pantoun enchaîné.
  • Des gagnants au réchauffement climatique ?

    Par | 5 recommandés
    Certains discours qui déclarent vouloir rechercher la « mesure » ou le « positif » mettent en avant l’existence de possibles « avantages » au changement climatique. L’analyse de ces hypothétiques éléments favorables montre leur caractère ténu, voire franchement illusoire au-delà du très court terme.
  • La COP21, Munich du climat ?

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    La COP21 a abouti le 12 décembre 2015 à la signature de l’Accord de Paris, qui a été très largement salué par la communauté internationale. Mais est-ce vraiment une avancée, ou bien un écran de fumée qui nous empêcherait de prendre les bonnes décisions, à l’instar de ce qu’avaient été les Accords de Munich en 1938 ?
  • Vous avez dit : 100 milliards de $...

    Par | 2 commentaires
    Cent milliards de $ est-ce beaucoup ? Lors de la conférence de Copenhague sur le climat en 2009, les pays du Nord s’étaient engagés à verser aux pays du Sud 100 milliards de $ par an à partir de 2020 dans le cadre d’un « Fonds Vert ».
  • La Chine n’est pas le 1er pollueur de la planète, mais le 83ème

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    Depuis des mois, et de plus en plus souvent à l’approche de la COP21, les médias répètent que la Chine est devenue le 1er pollueur de la planète. De telles déclarations sont trompeuses pour ne pas dire à la limite de l’honnêteté intellectuelle, car cela occulte plusieurs questions et particulièrement la démographie, les émissions exportées et les responsabilités historiques.