Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1937 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mars 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²lpf²-Le slogan de la protection des Français est un cynique leurre régalien

La protection de la France et des Français dans les domaines fiscaux, sanitaites, sociaux et économiques, Monsieur le Président (Emmanuel Macron), passe par l'abolition de la pratique des Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises dont vous êtes le cynique chantre avec votre troupeau de brebis "en marche" vers la récession économique France!

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

*PRÉSIDENTIELLE 2022-2027*

           LEGISLATIVES 2022.

Cynique, calculateur, obsédé par les échéances électorales, inaffectif, déniant la réalité, le portrait brossé du président et de son homme lige Alexis Kolher est glaçant. « Il joue en permanence au poker avec nous, c’est un algorithme » glisse Frédérique Dumas qui en profite pour tailler des costumes trois pièces à toute l’élite de la Macronie.

²vvu²-Vous voulez un costume 3 pièces pour @EmmanuelMacron? ÉDITER

J'étrille Emmanuel Macron sur son propre terrain terrain de jeu, "Celui des "colporteurs, des falsificateurs, des Menteurs et des Tricheurs".

AVOIR RETIRE MES ARTICLES N'ETAIT PAS LA MEILLEURE DES IDEES, SOIT DE VOUS, SOIT DE VORE EQUIPE!

L'HEURE DE LA REVOLUTION INTELLECTUELLE EST VENUE!

                     REDRESSEZ VOUS!

Le "seuil de revente à perte a été augmenté de 10% à compter de 1er février 2019 par Emmanuel Macron. 

Ne cherchez plus où sont les milliards. Il sont dans ce que j'ai appelé les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises.

Je pense que François Hollande l'avait compris. Emmanuel Macron le savait très certainement, "à l'insu de son plein gré". 

Pourquoi on n'a pas le droit de vendre à perte ?

La revente à perte est considérée comme une pratique commerciale déloyale, légalement interdite. Destinée à limiter les abus de position dominante (principalement de la part de la grande distribution pour pratiquer des prix d'appel), elle protège les petits commerces.19 mai 2015

Et c'est Emmanuel Macron lui même qui a décrété cette revente à perte qui ne porte que le nom qui a fait faire 10% de plus sur les bénéfices des entreprise. BIEN VU L'ARNAQUE? 

JE LE DEFIE DE ME DEMONTRER LE CONTRAIRE. 

Il faut donc bien faire attention à trois points sur "Le seuil de revente à perte":

  • le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte,
  • une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit,
  • si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat.

Le "Quoi qu'il en coûte" a coûté très cher aux contribuables QUI N'AVAIENT PAS BESOIN DE SUBVENTIONS pour faire des Bénéfices et continuent d'en faire de plus en plus, D'AUTANT QUE LES PRIX ONT AUGMENTE ET LES BENEFICES AVEC .

Les revenus des distributeurs

Les revenus des distributeurs sont réalisés grâce aux marges. Il en existe deux types : les marges "avant" et les marges "arrière".

La marge avant, la plus connue, représente la différence entre le prix net sur la facture et le prix de vente au consommateur.

On distingue deux types de marges arrière :

  • Les ristournes, remises, rabais… accordées par le fournisseur,
  • Les services de coopération commerciale liés à la vente des produits (référencement d’un produit dans le catalogue du distributeur, emplacement des produits dans un linéaire …).

Le SRP prend donc en compte seulement une partie des marges des distributeurs. La marge avant n’est pas prise en compte dans son calcul.

Ainsi, un relèvement du SRP peut se traduire soit par une augmentation directe des prix, soit par une baisse des marges des distributeurs. L’augmentation des prix n’est donc pas "mécanique". De plus, si effectivement la hausse du SRP est reporté directement sur le prix du produit vendu, cela se fera dans des proportions moindres.

Voici un exemple pour illustrer ces propos.

Imaginons qu’un fabricant vende un produit à un distributeur, dont le prix unitaire net est de 100 €. On suppose que les avantages financiers représentent 30 % du prix de ce produit, soit 30 €. Le montant total des différentes taxes est de 5 €, et le prix du transport est de 5 €.

Le seuil de revente à perte est alors de :

SRP = 100 – 30 + 5 + 5 = 80 €

Si le SRP est relevé de 10 %, alors celui-ci passera à 88 € (soit une augmentation de 8 €).

Imaginons ensuite que la marge "avant" du distributeur soit de 20 %, le produit est alors vendu à 120 € au consommateur.

Si la hausse du SRP se traduit directement par une hausse des prix, alors le prix du produit augmentera dans ce cas ci de 8 €. Ainsi, au lieu de vendre le produit au consommateur 120 €, il sera vendu 128 €, soit une augmentation de 6,7 %. Et non pas 10 %.

Salariés de toutes les classes d'âge et de Tous les Partis politiques, Bénévoles qui pratiquez le bénévolat  Retraités et salariés qui percevez une Retraite complémentaires, Salariés de la Sécurité sociales, salariés de la sécurité sociale qui percevez une Retraite complémentaire, Chômeurs qui voyez vos indemnités chômage diminuer, VOYEZ DE QUELLE MANIERE VOUS VOUS FAITES ARNAQUER PAR TOUS LES PARTIS POLITIQUES, TOUS D'ACCORD ENTRE EUX pour vous berner sur les cotisations sociales et fiscales des entreprises.

Cela fait 11 ans que je vous l'écris et vous faites le pire des Sourds qui ne veulent entendre, le pire des Aveugles qui ne veuille voir, et le pire des imbéciles qui ne veuille rien comprendre.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteruon, 40 230 St Vincent de Tyrosse;        

                                         -

                        LETTRE OUVERTE À TOUS LES FRANÇAIS,

       dont Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française,

de tous les hommes et femmes politiques, commentateurs politiques, économistes et journalistes patentés.

                                Bonjour La France, Françaises, Français.

                                         Mise à jour au 28.03.2021

                          *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Bonjour Monsieur le Président.

Cette lettre ouverte à destination de la France et des Français, dont vous en priorité, de tous les hommes et femmes politiques, de tous les médias, de tous les commentateurs, de tous les économistes, dont Jean Tirole, Nobel Pize 2014 et Président de la commission de prospective sur l'économie de la France du futur, de tous les candidats à l'élection présidentielle 2022, de tous les philosophes et de tous les sociologues, a pour but de leur faire comprendre, en commençant par vous, que "les Gaulois de la France moderne du XXIè siècle, tout comme les retraités affaiblis financièrement par l'augmentation de leur CSG, savent lire, écrire et compter.

Il est donc inutile de leur raconter vos élucubrations économiques sur  le "Plan de relance France et de "la relance de l'économie par l'augmentation du Trou de la Dette, laquelle relance se traduira par une récession, qui pourrait intervenir après l'élection présidentielle de 2022.

Je vous relance donc pour vous le rappeler et vous remettre sur le bon chemin des réformes économique à prévoir de manière que les dépenses sociales se retrouvent à l'équilibre financier par la réforme selon La  gestion par la Méthode du Révisionnieme économique tirée d'Archimède.

Vous la connaissez bien pour l'avoir acquise intellectuellement via nos échanges épistolaires 2017-2018-2019. 

Vous m'aviez par ailleurs écrit que vous alliez la mettre en application pour l'année 2022.

Vous n'en prenez pas actuellement le chemin, raison de ma colère à votre encontre: vous êtes Président de la République, avec tous les pouvoirs régaliens qui vous sont conférés par la Constitution.

Vous n'avez donc pas en tant que Président de la République, à vous plier aux recommandations des cols blancs de votre entourage de l'Élysée, de Matignon, de Bercy, du Ministère du Travail, de celui de la solidarité santé et de celui du Ministère de la justice, soutenus par le Ministre de l'intérieur pour dissuader la population de France de manifester, mécontente de vos réformes d'un autre âge, par l'utilisation de la Matraque, des LBD, des Gaz lacrymogènes, des canons à eau, des arrestations dissuasives de manifestants, et l'emploi de Grenades de désencerclement.

Cette façon de procéder relève du monocratisme régalien qui transforme notre République française en République autocratique.

Cela étant bien exprimé, et pour vous aider à vous remettre sur le bon chemin des réformes économiques à faire, et vous le savez, je prends la liberté de vous interpeller à nouveau en vous rappelant l'essentiel de tout ce que vous savez par la retransmission de mes lettres ouvertes, de la manière la plus simple possible, celle des  "Clics".

Je vous propose donc, à tête reposée, de commencer par  cliquer sur mes articles de Blogs   

pour continuer sur celui-ci, Cliquez sur:

pour en conclure  par Cliquez sur:

pour vous remettre sur le bon chemin des réformes que les Français attendent de vous. 

* Souvenez vous,  Monsieur le Président...de...

*Et de, 

Je vous souhaite bonne lecture.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse..

                          --------------------

Et, pour vous permettre de passer d'agréables moments de lecture instructive sur l'économie,  Cliquez et cliquez, à la méthode Coué, sur mes articles de Blog suivants. 

VOICI LE FIL DU BLOG, A LIRE A TOUT PRIX

POUR COMPRENDRE POURQUOI IL FAUT ABSOLUMENT CHANGER DE POLITIQUE ÉCONOMIQUE.

Les hommes et les femmes politiques, en leur folie de l'Ego, mènent la France à la faillite économique. En clair, cela signifie que tous les diatribes courtelinesques sur l'économie libérale et ultra libérale menée par Monsieur Emmanuel Macron, Président des Riches et super riches, vous fait prendre les Vessies de l'Elysée, de Matignon, de Bercy, et du Ministère du Travail sont lesLanternes de la France.                        

                                                     1

                                                     2

                                                      3

                                                       4

                                                         5

                                                         6

                                                           7

                                                            8

                                                            9

                                                          10

                                                            11

                                                            12

                                                             13

                                                           14

                                                            15

                                                              16

                                                    17

                                                    18

                                                   19

                                                    20

                                                      21

                                                       22

                             La suite au prochain numéro.

MOTS-CLÉS

DANS LE CLUB

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte