Blog suivi par 18 abonnés

Le blog de anouka

  • Attendre, en coulisses… Pour mieux apparaître, en scène !

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Attendre pour voir… Comme au théâtre. Se faire haïr, se faire désirer.
  • Le chagrin qui ne s’en va pas mais qui va partir…

    Par | 5 commentaires | 5 recommandés
    Le Dimanche. Parce que c’est Dimanche, jour de repos, dit-on. L’envie de dire, l’envie d’écrire, souvent. De poser des mots, là où la pensée se tourmente, d’être à force, en force, de toutes les horreurs, agressée.
  • Avant que tout ne s’enflamme...

    Par | 1 recommandé
    Oui, raison garder. En urgence, plus que jamais.
  • Les grains de sable, nos courageux grains de sable…

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    "Mâlitude" des egos. Quand le pouvoir joue du muscle, de la surdité, du théâtral émotionnel, pour se justifier et s’imposer, le pire est à craindre. Et les ogres, ne nous leurrons pas, ont déjà la bouche grand ouverte.
  • Non, ça n’est pas possible…

    Par | 2 recommandés
    Je croyais, naïvement, qu’à l’impossible, nul n’était tenu. Nul. Nul à nul autre pareil. Nous, les humains ?
  • Le décor, le dé-corps…

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Faut-il connaître ton nom pour que tu puisses, devant la mort, exister ?
  • Le temps du bruit. Pour ne plus entendre, ne plus comprendre

    Par | 2 recommandés
    Le temps du bruit, c’est comme la mort, de l’esprit. Une guerre comme une autre ? Ou d’une guerre, l’autre ?
  • A nos petits Mozart ? Pauvres de nous.

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    La pauvreté, les pauvres, les enfants. Mais oui, il est temps, il est grand temps de penser à leur estomac. Trop souvent vide, nous a-t-on dit. Mais attention, je te donne, tu me dois. Obéissance et devoir. Toi le parent pauvre. Et redevable tu seras. Pour que ton enfant devienne, grâce à moi, grâce à l’Etat, ce que jamais tu ne seras. Un petit Mozart ? Sait-on jamais. Jamais. Jamais. Jamais ?
  • L’important, c’est…

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Quelques roses encore, pourtant, dans les jardins, sentent bon. Laissons-les s’épanouir…
  • Oui, au moins, taisez-vous.

    Par | 12 commentaires | 11 recommandés
    Sans doute, pour soulager, un peu… Je me prends à rêver. Ou à divaguer ? J’invente, comme je peux. Les humains, ces rescapés, comme un butin, du bout des lèvres à partager ?