Blog suivi par 31 abonnés

humalibre

À propos du blog
correfoc: course du feu. Un homme cherche son cap en pédalant dans les ténèbres.
  • Des femmes et des hommes: le malentendu mortifère

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Les clichés de genre sont incontournables lorsque l'on s'interroge sur la féminité ou la virilité et le simple fait de citer l'une avant l'autre vous classe. Assumons-le une fois pour toutes: l'auteur de ce billet est un homme et se trouve empêtré lui aussi dans les certitudes transmises qui deviennent contradictions à l'heure de l'action.
  • Encombrantes idées reçues

    Par | 29 commentaires | 6 recommandés
    Le savoir se transmet alors que la pensée s'exerce à l'autonomie dans nos écoles. Un moule qui prétend la stimuler l'encadre pourtant dans les marges contraignantes de la dialectique et la quête de rigueur referme la porte à la fantaisie à laquelle on dénie toute légitimité hors les arts. C'est pourquoi l'on déforme au lieu de transformer.
  • on a tué les mariachis de la liberté

    Par | 20 commentaires | 9 recommandés
    On ne sait pas grand'chose d'eux. Enquêter dans le triangle maudit sur leur exécution serait signer son arrêt de mort dans la région d'Amérique Latine la plus touchée par les assassinats de journalistes, ces héros de la liberté de la presse fêtée la veille. A fortiori pour les blogueurs qui se sont tus, rendus muets par la terreur exercée par les cartels.
  • nationalisme, un concept biaisé par l'indépendantisme

    Par | 14 commentaires | 2 recommandés
    Les vagues catalanes sont venues mourir sur la grève de l'indifférence, l'Ecosse dort sagement et la braise corse attend que le vent tourne. Mais le nationalisme du XXIéme n'a que peu de rapports avec celui du XXème: ni mot-dard ni mot repoussoir, ce concept tient du mutant.
  • Vous avez dit islamogauchisme ?

    Par | 11 commentaires | 7 recommandés
    Nouveau venu parmi les fauteurs de trouble dans les échanges dématérialisés, ce poignard langagier à cran d’arrêt vise une cible double dans les miasmes de sa haine: le philanthrope et l'idéaliste. Car écouter serait accepter et préférer l'humain aux dogmes laïcorépublicains renier la France.
  • Fiesta des muertos

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    oui, fiesta car c'en est une: les retrouvailles avec nos défunts méritent bien ce mot, loin des pitreries potironesques et mercantiles. Cierges et chants nocturnes dans les cimetières, gâteries macabres et couleur éclatante du souci, autels illuminés dans les intérieurs, les morts sont les bienvenus partout au Mexique.
  • La mémoire désincarnée

    Par | 11 commentaires | 6 recommandés
    ça ne vous fait pas ça, à vous: l'impression de vivre le futur tout en restant ancré dans le passé ? Plus que d'obsolescence il s'agit d'un anachronisme permanent dans le présent insaisissable, un aggiornamento irréalisable faute de perspective. Un peu comme l'état de saisissement hypnotique de la gauche.
  • croisade et bombes intelligentes

    Par | 5 commentaires | 5 recommandés
    1300 frappes aériennes françaises contre l'EI et plus de 30 000 par la coalition au Proche Orient: il va de soi qu'elles ne produisent pas d'effets collatéraux comme avec ces maladroits de Russes de même que le terrorisme que subit la France n'a aucun rapport: guerre propre loin de chez nous. Bien, Mossoul est libérée me direz-vous et les femmes n'y ont plus rien à craindre.
  • L'Europe en sursis

    Par | 23 commentaires | 4 recommandés
    L'UE constitue une fracture essentielle de la gauche, FI plongeant ses racines dans le refus du traité de Lisbonne qui ne craint pas un Frexit alors que EELV et les europhiles rejettent une plongée dans l'inconnu ou un enfermement souverainiste. E Macron doit sa victoire en bonne partie à une mobilisation du vote pro-européen qui risque de s'effriter sérieusement si rien ne change.
  • 7 mai: éloge de Ponce Pilate

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    La gauche en désarroi boudera le bulletin Macron, symbole de tous les reniements. Soit, les donneurs de leçons au poteau et chacun selon sa conscience politique.