Blog suivi par 30 abonnés

Poète aujourd'hui

  • Pascal Commère: «Tashuur», l'anneau de poussière

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Pascal Commère est né en 1951 à la campagne, où il vit et travaille. En Bourgogne. Tiraillé sur fond d’absence entre vocables et chevaux, se rêve d’abord jockey. Comme son père, tombé à l'entraînement alors qu'il a six ans. Retour ensuite à l’écriture – poésie et prose, la vie même.
  • Alain ELUDUT, aux bords du monde

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
  • Richard Rognet

    Par | 8 recommandés
    Richard Rognet est né en 1942, dans les Vosges, région où il vit actuellement et y demeure fermement attaché.   Une écriture singulière qui puise dans tous les domaines d'une vie qui semble l'aspirer et l'inspirer, dont les objets d'une nature foisonnante. Une écriture qui tend, de livre en livre, vers toujours plus de limpidité.
  • En route pour Haida Gwaii, de Jean-Claude Caër

    Par | 11 commentaires | 8 recommandés
    Jean-Claude Caër est né à Plouvénez Lochrist en 1952. Poète des pérégrinations, il poursuit sa recherche d'autres rives dans son livre En route pour Haida Gwaii où, de Kerouac à Bashô, il trace son errance entre les Etats-Unis et les côtes ouest du Canada, comme entre Paris et Vancouver, jusqu'à cette ultime partie où l'on atteint au but du voyage, les îles de la Reine Charlotte, Haida Gwaii.
  • Gérard Noiret : L'un et le multiple

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
  • RESSAC de Gérard TITUS-CARMEL

    Par | 5 commentaires | 7 recommandés
  • Yves Bonnefoy, «Présences cachées»

    Par | 9 commentaires | 12 recommandés
  • «Profonds pays», Frédéric Jacques Temple

    Par | 4 recommandés
    A l'occasion de la sortie de son dernier livre de poèmes : Profonds Pays, aux éditions Obsidiane, il est intéressant de rappeler des éléments de la vie et l'importance de l'œuvre que Frédéric Jacques Temple a conduites jusqu'ici, témoin de cette génération qui a vécu la dernière guerre mondiale. C'est la participation à ces événements qui selon lui est à l'orignine de son engagement dans l'écriture.
  • Claude Pélieu et la parole déchirée

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    «Je suis un cut-up vivantProlongeant cette remarque, le cut-up n’est pas seulement une technique d’écriture et de composition, c’est aussi une manière d’appréhender le monde, d’y vivre et parfois d’y succomber. La dislocation de l’écriture est comme le témoignage ou l’écho de la dislocation du monde et de ses dérives, principalement ici celle des villes, dont elle est la vision : « Il y a des bribes, des éclatements, des associations, des sons, des images, des notations, quelquefois une succession de visions qui se superposent ou s’annulent… c’est tout … ».
  • Aux bords de l'ombre - (notes sur Pierre Reverdy)

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Pierre Reverdy (1889-1960) qu’on a tellement loué avant la seconde guerre mondiale et après encore, semble parfois être oublié aujourd’hui, en tout cas ne plus guère retenir l’attention des revues et de la critique. Mais la parution, chez Flammarion, des œuvres complètes du poète, en deux tomes volumineux, semble rétablir un manque – à la place des 14 tomes antérieurs du même éditeur – et assurer un regain d’intérêt pour un poète qui est, pour sa part, à la naissance de la poésie moderne.