• Pourquoi je voterai François de Rugy à la primaire de la gauche

    Par Francoise Diehlmann | 2 commentaires | 1 recommandé
    Cette primaire pour moi est très difficile, car les débats montrent qu'elle est très en deçà des défis nationaux, européens et mondiaux qui se posent à nous.
  • Syrie - Carrefour de tous les dangers

    Par Francoise Diehlmann | 5 commentaires | 2 recommandés
    Le départ des convois d'Alep vers la ville d'Idlib se déroule, en présence de l'armée syrienne, des milices du Hezbollah et iraniennes, le tout supervisé par la Russie. Ces forces vont bientôt toutes crier victoire, ce qui signifie une véritable prise en main de la situation par les Chiites. Il va bien falloir analyser tout çeci qui signifie rien de bon.
  • Pour que Christiane Taubira se présente à la primaire de gauche!

    Par Francoise Diehlmann | 47 commentaires | 7 recommandés
    Il y a urgence! L'élection présidentielle est dans 5 mois, la primaire de la gauche est à peine dans 2 mois. Si nous continuons ainsi, il en sortira le pire.
  • L'Allemagne vote en 2017 - l'heure des grands préparatifs a sonné

    Par Francoise Diehlmann | 3 commentaires
    Les élections législatives ont lieu à l'automne 2017. Martin Schulz devrait quitter la présidence du Parlement européen. Son objectif: aux législatives, défier Angela Merkel qui candidate à la chancellerie pour la CDU, le parti chrétien démocrate. Le hic est que chez les Sociaux-démocrates, rien n'est décidé.
  • Urgence: Empêchons que s’installe la révolution conservatrice

    Par Francoise Diehlmann | 56 commentaires | 9 recommandés
    Sarkozy, le candidat de « 2 portions de frites, c’est la République » - tout un symbole – est out. Les électeurs de droite ont mis largement en tête François Fillon, le candidat de "un papa, une maman". Avec Fillon s’allonge la liste des amis de Vladimir Poutine, candidats à la présidence de la République. Très inquiétant.
  • Europe: non au retour à l’Etat des casques à pointe

    Par Francoise Diehlmann | 90 commentaires | 8 recommandés
    Une Conférence « Crise de l’UE, pour un redémarrage à gauche » a été organisée le 23 septembre par le groupe de die Linke au Bundestag, notamment par son courant anti-européen. Les Anti-Européens de tout poil se sont précipités à Berlin pour prendre la parole, dont Jean-Luc Mélenchon, Sarah Wagenknecht et Oskar Lafontaine, ami du premier et mari de la seconde.
  • Allemagne: fin du modèle de grande coalition

    Par Francoise Diehlmann | 7 commentaires | 4 recommandés
    Certains politiques en France rêvent d'une grande coalition à l'Allemande où gauche et droite gouverneraient ensemble, comme si cela allait régler tous les problèmes. Seulement la grande coalition en Outre-Rhin n'a jamais été le grand rêve des Allemands et les derniers bouleversements et récentes élections signent sans doute la fin de la grande coalition, ce qui en réjouit plus d'un en Allemagne.
  • La cagnotte d'Angela Merkel et de Wolfgang Schäuble

    Par Francoise Diehlmann | 34 commentaires | 11 recommandés
    L'Etat allemand a 18,5 Milliards Euro d'excédent budgétaire au 1er semestre 2016. 18.500.000.000 € – une belle somme qui en fait rêver plus d'un. Pas seulement les Allemands mais nous aussi et surtout sans doute le Premier ministre grec, Alexis Tsipras et les Grecs.
  • Marx et Après? Par Gilles Denigot

    Par Francoise Diehlmann | 1 recommandé
    Durant toute ma vie de militant, syndical et politique, je me suis efforcé de rechercher et de comprendre les causes réelles d'une situation. J'ai vécu et observé auprès de moi les réalités et les injustices subies par celles et ceux qui travaillent et font la production et les richesses, vu aussi que ce "marché" du travail ne pouvait apporter le plein emploi et le salaire qui va avec.
  • Etat d'urgence, cette droite là est dangereuse

    Par Francoise Diehlmann | 7 commentaires | 7 recommandés
    On peut toujours discuter de l'efficacité de l'état d'urgence et de la nécessité de sa prolongation. Mais il s'est passé dans la nuit du 19 au 20 juillet à l'Assemblée nationale des choses beaucoup plus graves que la prolongation de l'état d'urgence, à savoir la tentative des députés LR d'imposer une législation d'exception et de sortir de l'Etat de droit.